Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook Messenger s’attaque enfin au fléau des chaînes de messages

Facebook Messenger a finalement décidé de faire quelque chose contre les chaînes de messages. Désormais, il ne sera pas possible de transférer quelque chose plus de cinq fois. Cette mesure est prise pour limiter la propagation de contenus trompeurs concernant le COVID-19, mais aussi pour protéger l’élection présidentielle aux USA.

Il y a

  

le

 

Par

Limitation des transferts sur Facebook Messenger
© Facebook

Les chaînes de message sont un véritable fléau sur internet. Et en plus d’agacer ceux qui les reçoivent, ces chaînes permettent aussi de partager les faux remèdes, les théories du complot, les messages pouvant mener à des violences, etc. La bonne nouvelle, c’est que Facebook Messenger a enfin décidé de faire quelque chose contre ce phénomène.

Dans un billet publié cette semaine, l’application de messagerie annonce que désormais, il y aura une limite au nombre de transferts qu’on peut faire pour un message. Les utilisateurs de Messenger ne pourront plus transférer quelque chose vers des amis ou des groupes plus de cinq fois. « La limitation du transfert est un moyen efficace de ralentir la propagation de la désinformation virale et des contenus préjudiciables susceptibles de nuire au monde réel », peut-on lire dans l’annonce.

Cette nouvelle fonctionnalité doit permettre à Messenger de limiter la propagation des contenus de désinformation concernant le COVID-19, mais il s’agit aussi d’un moyen pour Facebook de protéger la prochaine élection présidentielle aux États-Unis, celle en Nouvelle-Zélande, et dans d’autres pays.

Dans son communiqué, Facebook rappelle également qu’il propose déjà un centre d’information COVID-19 sur lequel les utilisateurs peuvent trouver les sources d’informations fiables. Et en ce qui concerne la présidentielle Américaine, Facebook a récemment lancé un centre d’information sur le vote et mis en place un système de notifications pour que les Américains sachent comment s’inscrire pour voter.

Facebook fait le ménage sur ses plateformes de messagerie

On notera que cette année, Facebook s’est beaucoup focalisé sur comment rendre ses plateformes de messagerie plus sûres. Au mois de mai, l’entreprise a aussi lancé quelques nouveautés pour protéger les utilisateurs contre les arnaques et les imposteurs. Lorsqu’une personne reçoit un message suspect, Messenger peut afficher une alerte pour qu’ils soient plus vigilants. Facebook a également évoqué des fonctionnalités pour protéger les mineurs qui utilisent Messenger.

Sur WhatsApp, une limitation similaire à celle qui vient d’être lancée sur Messenger existe déjà. Cela a permis à l’application de freiner de manière significative la propagation des messages viraux. Pour les contenus « hautement transférés », cette limite a été établie à un seul partage.

Et grâce à cette mesure, le nombre de partages de cette catégorie de messages (qui est le plus susceptible de contenir de la désinformation ou du contenu dangereux) sur WhatsApp a été réduit de 70 %. En plus de cette limite, WhatsApp a aussi lancé une nouvelle fonctionnalité de recherche qui encourage l’utilisateur à vérifier les informations qu’ils reçoivent sur l’application.

Lutter contre la désinformation sur les services de messagerie est encore plus complexe que lutter contre ce type de contenu sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. Et dans certains cas, comme sur WhatsApp, les messages sont chiffrés et donc illisibles sur les serveurs de l’entreprise. Voilà pourquoi une approche différente est nécessaire.

Sinon, on rappelle que Facebook a l’intention de rendre ses différents services de messagerie (Messenger, WhatsApp et Instagram) interopérables. Et pour que cela soit possible, Facebook devra doter Messenger et Instagram du même chiffrement de bout en bout que WhatsApp. Si ce chiffrement est une garantie supplémentaire pour la protection de la vie privée, cela pourrait en revanche rendre le contrôle et la lutte contre la désinformation plus compliqués.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Rami

    4 septembre 2020 at 9 h 58 min

    En même temps 5 transferts c’est déjà énormes. En france et sur facebook, tu as en moyenne 180 amis par personnes. Si toutes les personnes retransfert le message à tous leurs amis 5 fois de suite, cela touchera 180*180*180*180*180 ~= 190 milliards d’amis.

  2. Patrick Huet

    5 septembre 2020 at 13 h 43 min

    Et en quoi l’opinion des autres le concernent-ils ?

    De quel droit, sinon celui de ses milliards, censure-t-ils les échanges de ses contemporains ?
    Le peuple ne lui a jamais demandé de créer un réseau social. S’il n’est pas content, qu’il leur laisse sa place et ses actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests