Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook Messenger se dote de nouvelles fonctionnalités pour vous protéger des arnaques et des imposteurs

Facebook lance une série de nouvelles fonctionnalités sur Messenger afin de protéger les utilisateurs contre les arnaques.

Il y a

  

le

 

Par

Facebook, logo, oeil
© geralt (pixabay.com)

On évoque souvent les arnaques et les abus sur Facebook, pourtant ces actions malveillantes peuvent également se faire dans les applications de messagerie. Et cela peut même être encore plus dangereux.

La bonne nouvelle, c’est que cette semaine, Facebook a annoncé une série de nouvelles fonctionnalités destinées à protéger les utilisateurs de Messenger, mais sans compromettre la vie privée. Comme vous le savez peut-être déjà, Facebook veut adopter le chiffrement de bout en bout, qui est déjà utilisé sur WhatsApp, sur tous ses services de messagerie. De ce fait, les nouvelles fonctionnalités qui ont été développées pour protéger les utilisateurs de Messenger ont été conçues de manière à ce que celles-ci soient compatibles avec le chiffrement (donc, même si Facebook n’a pas accès aux contenus des messages).

L’une de ces fonctionnalités affiche un avertissement dans Messenger lorsque l’utilisateur reçoit un message suspect. D’après les explications de la plateforme, ces avertissements « apparaîtront dans un chat et fourniront des conseils pour aider les gens à détecter les activités suspectes et à prendre des mesures pour bloquer ou ignorer quelqu’un lorsque quelque chose ne semble pas correct. » Facebook ne fournit pas tous les détails de ce mécanisme, mais indique que cette fonctionnalité utilise l’IA pour détecter les activités suspectes en se basant sur les comportements. Par exemple : un adulte qui envoie beaucoup de demandes à des personnes âgées de moins de 18 ans. Ces avertissements auraient déjà commencé à s’afficher sur Messenger pour Android au mois de mars, et ils pourront également apparaître sur la version iOS dans quelques jours.

Des avertissements de sécurité sur Facebook Messenger

© Facebook

Des fonctionnalités pour protéger les mineurs, et pour vous aider à détecter les imposteurs

Sinon, Facebook indique également qu’il va renforcer la protection des mineurs sur la plateforme Messenger. « La sécurité des mineurs sur nos plateformes est l’une de nos plus grandes responsabilités. Messenger a déjà mis en place des protections spéciales pour les mineurs qui limitent les contacts avec les adultes auxquels ils ne sont pas connectés, et nous utilisons l’apprentissage automatique pour détecter et désactiver les comptes des adultes qui ont des interactions inappropriées avec des enfants. Notre nouvelle fonctionnalité éduque les personnes de moins de 18 ans à être prudentes lorsqu’elles interagissent avec un adulte qu’elles ne connaissent peut-être pas et leur permet d’agir avant de répondre à un message », explique Jay Sullivan, Director of Product Management.

Facebook veut être en avance sur le télétravail

Des arnaques sur Messenger consistent également à usurper l’identité d’une personne que l’utilisateur connait avec un compte fake. Lorsque ces activités malveillantes sont détectées, Facebook pourra également afficher un avertissement sur l’application.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests