Facebook n’exclut pas du tout l’idée d’une offre payante

Facebook a déjà pensé à lancer un abonnement payant, et n’exclut pas de le faire plus tard.

Facebook sera toujours gratuit. Mais il est possible qu’un jour, le réseau social propose un abonnement payant pour les personnes qui ne veulent plus voir de publicités (et qui ne veulent pas que leurs données soient utilisées pour cibler ces publicités).

Durant son audition au Congrès des Etats-Unis, Mark Zuckerberg avait indiqué que Facebook « proposera toujours une version gratuite », suggérant que le réseau social n’exclut pas de lancer une offre payante.

Et durant la présentation des résultats du premier trimestre 2018, la déclaration de Sheryl Sandberg (la COO de Facebook) à ce propos a été encore plus explicite. « Nous avons certainement pensé à beaucoup d’autres formes de monétisation, y compris les abonnements, et nous continuerons toujours à tout considérer », a-t-elle affirmé.

Si pour le moment, Facebook n’annonce pas une offre payante, la société a aujourd’hui des raisons de se pencher sur cette option. Afin de gagner de l’argent, Facebook exploite nos données personnelles pour placer des publicités très ciblées. Et si cela n’a rien de nouveau, le modèle économique du réseau social a été remis en question à plusieurs reprises après l’éclatement du scandale Cambridge Analytica.

Tim Cook, a d’ailleurs profité de ce scandale pour mettre en avant le modèle d’Apple (et critiquer Facebook).

En lançant une offre payante qui permettrait à l’utilisateur de se débarrasser de la publicité (et du ciblage), Facebook ne ferait d’ailleurs que suivre les traces de YouTube. Depuis 2015, la plateforme de vidéo de Google propose (aux USA) un abonnement baptisé YouTube Red qui permet de regarder les vidéos sans voir de publicités (et donne accès à des vidéos et de fonctionnalités premium). Actuellement, Google compte lancer cet abonnement YouTube Red dans une centaine de pays (dont probablement la France).


Commenter