Suivez-nous

Actualités

Facebook récolte maintenant vos données sans vous demander la permission

Deux dizaines d’applications parmi les plus installées sur les téléphones mobiles transmettraient des données sensibles à Facebook sans demander aux utilisateurs de valider la requête

Il y a

le

iPhone
Photo par Fancycrave

Tiens donc. On dirait qu’un énième scandale touche de nouveau Facebook, le réseau social le plus utilisé dans le monde, mais aussi le plus critiqué à cause de ses multiples failles de sécurité. Cette fois-ci, des données récoltées par une vingtaine d’applications très populaires seraient transmises à la plateforme sans nécessiter le consentement des utilisateurs.

Selon la firme dirigée par Mark Zuckerberg, ceux qui sont à blâmer sont plutôt les développeurs des services tiers. Ils auraient en effet la main sur le contenu qu’ils collectent. Malgré tout, la prochaine fonctionnalité Clear History pourrait être une solution adéquate au problème, cette fois-ci à mettre en place par les usagers.

Quelles applications sont concernées ?

Si vous vous demandez si vous êtes exposé à cette violation de votre vie privée, il y a de grandes chances que ce soit le cas. En effet, parmi les applications concernées, on compte par exemple TripAdvisor, Skyscanner, MyFitnessPal ou Kayak : des outils dont certains profitent quotidiennement.

Si le premier affiche ouvertement sa lutte contre les faux commentaires, il semble que son combat soit très inégal face à celui destiné à protéger l’intimité de ses utilisateurs. Et c’est plus qu’inquiétant, surtout quand on s’intéresse aux informations qui sont communiquées à Facebook, comme l’identifiant du smartphone Android par exemple.

Quid du RGPD  ?

Pour une fois, il est possible que Facebook ne s’en tire pas aussi facilement qu’avec un interrogatoire de son CEO. En effet, depuis que le règlement général sur la protection des données (RGPD) a été adopté en Europe, le cadre légal est bien plus sérieux qu’auparavant.

Ainsi, le fait d’enregistrer des renseignements à caractère personnel sans l’accord de leur propriétaire, ainsi que celui de tenter de l’identifier par ce moyen, est aujourd’hui répréhensible par la loi, même en France. Combien de personnes vont encore se désinscrire de Facebook ? Je commence aussi sérieusement à y songer.

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. MeTha

    31 décembre 2018 at 18 h 06 min

    C’est une fausse polémique cette histoire, Facebook n’est en aucun cas responsable. C’est le site où l’application qui doit demander l’autorisation !

  2. Patrick

    1 janvier 2019 at 12 h 36 min

    Bonjour,
    Ici, on parle des applications, mais je suis persuadé que Facebook collecte les données des utilisateurs pour son usage propre.

    Toutes vos données sont sur ses serveurs, il n’y a aucune raison pour qu’il n’y jette pas un oeil quand il en a envie ou qu’il lance une recherche quelconque.

    Rappelez-vous, tout ce que vous avez jamais fait sur Facebook est enregistré sur leur disques durs.

    Même chose pour Mycrosoft, d’ailleurs.
    A mon avis, c’est aussi un super aspirateurs de nos données personnelles, à notre insu.

  3. MeTha

    1 janvier 2019 at 12 h 54 min

    Il n’y a que le site ou l’application qui peut accepter ou refuser que Facebook ou tout autre organisme collecte des données, cela ne peut pas ce faire sans le consentement du site ou de l’application.

    Avec la RGPD ont nous demande les autorisations pour collecter des données, pour ce site ( presse-citron.net ) j’ai refusé que des données soit collecté et pourtant j’ai sept cookies enregistrés, deux directement du site ( un pendant un an et un jusqu’à la fin de la session ), deux du site consensu.org ( -> le formulaire RGPD, un pendant deux ans et un jusqu’à la fin de la session ) et trois inconnue…

    Avec qui ces trois cookies sont partagé ? Je l’ignore mai peut être que Facebook en fait partie ( certainement pas ). Ce sont les cookies qui permettes de collecter certaines de nos habitudes de navigations et mêmes sur ce site ont ignores ce qui est partagé et à qui.

    Plus de transparence serais appréciable !

  4. Johnios

    1 janvier 2019 at 17 h 29 min

    J’ai testé Facebook en 2007, je me suis desinscrit immédiatement et je n’y suis jamais retourné. À l’epoQue il n’y avais pas les histoires de prism nsa Snowden et truc Analytica mais j’ai tout de suite vu le danger de mettre trop d’infos sur soi sur le net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests