Facebook va commencer à prioriser les infos locales dans le monde

Fin janvier, Facebook a mis à jour son fil d’actualité pour favoriser les liens des médias locaux aux Etats-Unis. Aujourd’hui, cette mise à jour est déployée dans le monde entier.

Alors qu’il vit une crise sans précédent après l’éclatement du scandale Cambridge Analytica, Facebook continue à mettre à jour sons fil d’actualité. En début d’année, Mark Zuckerberg a présenté son défi pour l’année 2018, avec l’objectif de faire en sorte que le temps passé sur le réseau social soit mieux utilisé. Et l’une des conséquences de ce nouvel objectif de Facebook est une diminution des portées des pages (et des médias) au profit des publications d’amis.

Outre cela, Facebook a également décidé de favoriser les médias locaux. En substance, Facebook veut moins afficher les thématiques sensibles qui divisent (et qui sont parfois exploitées par les campagnes de désinformation) au profit de l’info locale.

Facebook a déployé cette mise à jour du fil d’actualité aux Etats-Unis et aujourd’hui, il commence à étendre cette mise à jour dans le monde entier (et dans toutes les langues).

Comment Facebook fait la distinction entre infos locales et nationales (ou internationales) ?

Afin de savoir si un site web a une portée locale ou nationale, Facebook va utiliser de nouveaux signaux qui ne sont pas basés sur le contenu d’un site mais sur les gens qui cliquent sur ses liens.

« Nous considérons un éditeur comme local dans plusieurs villes si les personnes de ces villes sont plus susceptibles que les personnes en dehors de ces villes de lire des articles du domaine de l’éditeur », lit-on dans un billet de Facebook. « En élargissant la portée de ce qui peut être considéré comme local pour les gens, nous incluons d’autres villes dont les gens peuvent se soucier et relions les gens aux éditeurs locaux de ces villes ».

En résumé, Facebook a réduit la portée des médias, qui passe de 5 % du fil d’actualité à 4 %. Et maintenant, il priorise les informations locales. Une autre mise à jour, qui a déjà été lancée aux Etats-Unis, permet à Facebook de savoir si un média est une source fiable en demandant aux utilisateurs de répondre à des sondages.

En revanche, Facebook a annulé l’expérience qui consistait à séparer les publications des pages et celles des profils sur deux fils d’actualité différents.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies