Faites tester l’ergonomie de votre site avec UserTesting

(billet publié par Camille Bouiller[1], qui devient rédacteur à part entière sur Presse-citron) Le plus difficile pour les webmasters est certainement de concevoir des interfaces intuitives et faciles à utiliser. Il existe un métier, celui d’ergonome, qui consiste à rendre des interfaces (web, dans ce cas) accessibles au plus grand nombre. Mais pour les webmasters

(billet publié par Camille Bouiller[1], qui devient rédacteur à part entière sur Presse-citron)

Le plus difficile pour les webmasters est certainement de concevoir des interfaces intuitives et faciles à utiliser. Il existe un métier, celui d’ergonome, qui consiste à rendre des interfaces (web, dans ce cas) accessibles au plus grand nombre.

usertesting

Mais pour les webmasters qui débutent, difficile de se payer un tel service, alors le mieux reste encore d’avoir l’avis des principaux concernés : les internautes. Leurs avis et conseils sont souvent pertinents et intéressants : UserTesting est basé sur ce modèle.

Ce service permet aux webmasters de recueillir des avis détaillés de l’interface de votre site, de son ergonomie et accessibilité notamment. En clair, cela permettra de voir comment un internaute « lambda » visite votre site, sur quelles parties de l’interface il portera davantage attention. L’avis détaillé sera sous forme de screencast, dans lequel l’internaute au fur et à mesure ses impressions (le screencast d’exemple dure une vingtaine de minutes à titre d’information).

Le testeur enverra ensuite son rapport écrit, avec les choses qu’il a aimées, ce qu’il cherche encore sur le site (ou comment y accéder). Il faut savoir que faire analyser son site sur UserTesting est, vous vous en doutez sûrement, payant. Le premier prix est à $29 pour un seul testeur et va jusqu’à $561 pour 20 testeurs. Le prix peut paraitre énorme mais c’est le prix d’une interface accessible et intuitive, je pense que c’est non négligeable. Maintenant, il existe sans doute des alternatives, vous en connaissez ?

J’utilise personnellement un bug tracker qui permet de proposer des fonctionnalités et signaler des bugs, même si j’accorde qu’un screencast commenté reste plus pertinent.

Vous pouvez vous aussi devenir testeur sur UserTesting, vous pourrez gagner $10 par site web analysé. Les conditions sont relativement simples : utiliser Windows et avoir le matériel nécessaire (connexion Internet rapide et micro pour enregistrer), remplir une page sur votre localisation géographique et télécharger un programme spécifique pour l’enregistrement. À noter que les tests se font en anglais.

Vous pensez quoi du concept ? Et comment avoir le plus d’avis possible sur l’interface de votre site ?

[1] Camille est également fondateur de Nouweo, un nouveau site de partage d’information dont nous aurons l’occasion de reparler. Vous pouvez suivre Camille sur Twitter à cette adresse : http://twitter.com/nephthys.


Nos dernières vidéos

26 commentaires

  1. Donc c’est officiel ? Presse-citron a un second rédacteur ? Si c’est pour des billets de cette qualité, je suis pour !

    Même si ça fait un peu étrange de lire quelqu’un d’autre qu’Eric (les habitudes hein), ça me plait.

  2. Bonjour Camille,

    Tu raccourcis le travail des ergonomes c’est quand même bien plus poussés 😉

    L’ergonomie d’un site doit être pensée dès la phase de conception. L’élaboration des personas (utilisateurs types) est la principale clé de la réussite d’un projet. L’ergonome de s’arrête pas qu’au design, il (re)pense aussi l’intégralité des interactions avec le produit et dégage les fonctionnalités à développer.

    C’est qu’à la fin ou par itération que l’on vient tester en présence d’utilisateurs isolés et filmés.
    Ils doivent aussi répondre à un questionnaire et faire un mini rapport. Le choix des testeurs doit correspondre aux personas (!), le choix est très limité sur ce service, le choix devrait s’apparenter a un casting. On entre ensuite dans la phase de dépouillement des informations, et c’est la qu’une majeure partie du travail des ergonomes intervient afin d’en dégager des préconisations. Qui va le faire ici ?

    Voilà pour faire simple (!) le travail d’un ergonome. UserTesting peut répondre à une demande mais ne remplacera en aucun cas l’intervention d’ergonome sur un projet 😉

    À quand des billets sur l’ergonomie ?

  3. La couleur est annoncée d’entrée en gros titre : c’est un positionnement low cost. En clair, c’est de la merde à pas cher.

    La où il y a tromperie, c’est que leur service n’a rien à voir avec les procédures de tests utilisateurs traditionnels.

    Dans leur procédure, il n’y a aucun travail préparatoire aux tests. On ne sait pas ce qu’on cherche ni ce qu’on doit analyser, on ne sélectionne pas les profils de personnas, et bien sur, chez le commanditaire du test, personne n’aura les compétences pour analyser les données récoltées, et encore moins de compétences pour émettre des recommandations ergonomiques. Il manque quand même le principal…

    Il ne faut quand même pas oublier que le travail de l’ergonome c’est certes d’organiser des tests utilisateurs, mais surtout de les exploiter, c’est-à-dire de les analyser, de faire un audit de l’existant, puis d’émettre des recommandations et de les faire appliquer en phase de production. Ici, on a rien de tout ça, et les non professionnels de l’ergonomie n’ont pas les compétences pour ça.

    Leur slogan, c’est « Rapide, pas cher et facile ». Alors que l’objet même de l’audit ou la conception ergonomique, c’est d’améliorer la qualité des applications. En clair, plus un processus de conception ergonomique sera « rapide, facile et pas cher », plus votre ergonomie sera bâclée.

    C’est aussi encore un site web 2.0 de perverted crowdsourcing ou l’éditeur exploite les maigres compétences du grand public dans un domaine spécialisé, le tout en le rémunérant des cacahouètes, et en revendant le fruit de son « travail » en margeant dessus.

    Perso, j’attends avec impatience qu’un éditeur nous ponde un concept de site où, pour seulement 2 euros (pas cher !), on peut aller exprimer ses problèmes de santé sur un forum animés par des particuliers sans diplômes ni compétences médicales validées, et qui après une consultation en ligne de 2 minutes (rapide !), pourraient vous pondre un diagnostique sur votre état de santé sans que vous ayez à sortir de chez vous (facile !).

    Le web 2.0, c’est vraiment formidable.

  4. Bienvenue Camille !

    A voir les réactions un peu passionnées que déclenche ton billet, je ne vais pas trop en rajouter. Bonne idée que de faire tester ses sites par des utilisateurs, bonne idée que de rendre accessible ce service à moindre prix. C’est ce que fait User Testing, je ne connais pas la qualité du travail qu’ils peuvent rendre…

    En effet les tests utilisateurs c’est un métier, difficile de savoir ce que quelqu’un payé 10 dollars va pouvoir écrire sur son expérience // au site.

    En tous les cas, si cela en intéresse certain, nous (Altics) publions une étude complète et gratuite sur l’ergonomie des newsletter. A télécharger sur http://www.altics.fr/fr/nos-etudes. Plus de 100 pages, 25 newsletter e-Commerce leader analysées. Eye Tracking inside, questionnaire, verbatims…grâce aux 50 personnes reçues dans nos laboratoires de tests 🙂

    Mieux que le low cost, le Gratuit 😉

    /Olivier, fondateur
    Altics

  5. @Eric:
    j’avoue qu’un nouveau rédacteur qui déboule pour faire de la pub pour son site payant, j’ai du mal a admettre.

    C’ets ton site et tu fais ce que tu veux… mais les lecteurs ont aussi leur mot à dire. Je n’en aurai qu’un seul: NON !

  6. Oh, un nouveau rédacteur !

    Ce service ne me semble pas réellement interessant. Les prix sont « dérisoires » et ne donne pas forcement du crédit au service. Trop cher pour les gens qu’ils n’ont pas les moyens, pas assez cher (donc sérieux ?) pour les entreprises recherchant une vraie expertise. D’autant plus que ces dernières ont déjà des prestataires, externes ou internes.

  7. d’où vient cette mode (ou pratique) d’appeler son site en —–eo?
    ex: nouweo, discounteo

    est-ce du latin? ou le resultat d’une etude ergonomique du son « éo » (pour revenir rapidement le sujet cet article 😉 ? ou autre chose qui me depasse?

  8. @camille: même si j’aime bien ton travail en général, personnellement je trouve que ton article manque d’approfondissements en proposant d’autres alternatives et en faisant davantage de recherches (c’est d’ailleurs ce que j’apprécie dans les articles d’éric qui sont en général bien documentés); j’aurais mis en comparaison ce service avec ce que propose Google avec son « optimiseur de site » qui est gratuit et qui permet de s’appuyer sur des résultats concrets et chiffrés, il existe aussi des logiciels qui permettent de suivre en temps réel le comportement des visiteurs et de voir ou ils cliquent. Même si ces outils n’ont rien de vraiment commun avec le service que tu cites, ils répondent aux même attentes du webmaster: tester le comportement des visiteurs de son site.

    @eric, j’essai de comprendre l’intérêt que peut avoir un blogueur de ton acabit à ouvrir sa ligne édotoriale à d’autres, c’est sympa pour eux, mais quel est ton intérêt ? une fréquence accrue de billets, des sujets plus variés, un échange commercial ? Cela fait-il parti de tes « expériences » au même titre que youtoyou et les billets sponsorisés ?Je m’intéresse beaucoup aux modèles économiques des blogs tels que le tiens. Ne serait-il pas plus judicieux de créer un portail de blogs qui regrouperait tous les rédacteurs que tu aime bien, une sorte « d’école des fans » des blogueurs, (je te vois bien en Jacques Martin 2.0 ;-). Tes éclaircissements seraient les bienvenus…

    en tout cas Camille je te met 7/10 (en plus on est dimanche après-midi… ;D

  9. @Mathias Je n’ai jamais dit que ça pouvait remplacer les compétences d’un ergonome car c’est évident, c’est un service 2.0 que je présente comme un autre car l’idée reste quand même intéressante.

    Pour répondre à certains, je ne comprends pourquoi vous dire que c’est une publicité car à chaque fois que je parle d’un service ça en est une. D’ailleurs j’aimerais bien savoir ce que vous proposez comme alternative car le sujet de l’ergonomie est quand même intéressant. ^^

  10. Pas capté non plus tous les commentaires sur la soi-disant « pub pour un service payant ».
    Mais c’est effectivement une effet de mode que l’on observe de plus en plus fréquemment. Un espèce de paranoïa « anti-pub » de l’internaute moyen qui aime contrôler son environnement. Un mot sur un nouveau service susceptible de proposer un concept intéressant ? Il est payant -> « Nanmého c’est de la pub ».
    Un site d’informatique qui présente un nouveau produit ? « Nanmého c’est de la pub ».
    @ces gens: je parie que tout ceci ne vous empêche pas de gober allègrement votre dose de pub – vraie celle-là – quotidienne à la télé.
    @tous ces mêmes gens: je serais curieux d’entendre vos idées sur la manière d’aborder ou présenter un truc payant quelconque sans que ce soit de la « nanmého pub ! ».

    Bref !
    Concernant le concept présenté, je doute.
    Je suppose que les gens susceptibles de se présenter comme testeurs ne sont pas novices dans ce domaine.
    Hors, c’est typiquement de ce genre de personnes que l’on a besoin pendant la phase qui consiste à concevoir la charte/organisation logique/ergonomie du site.
    Alors non, personnellement je ne paierai pas pour avoir le même genre de feedback que me propose mon équipe de travail, ou mieux, mon entourage !

  11. Perso tout ce qui peut apporter un plus pour travailler plus rapidement ou améliorer la qualité des sites web me semble intéressant.

    De plus je préfère de loin payer pour un service si cela me permet de gagner du temps tout en étant certain d’une certaine qualité…

    Thanks pour l’article et bienvenue Cam ! (ps: c’est pas un nom de fille ça ? 🙂 )

  12. Les avis semblent déranger…
    Préférez-vous un lecteur qui ne dit rien et qui supprime PRESSE CITRON de son agrégateur ou un lecteur qui s’exprime sur son ressenti?
    PRESSE CITRON fera ensuite ce qu’il veut des commentaires, mais au moins il en aura connaissance…

  13. 19 et 21> ce que vous faites est aussi un cliché très français.

    Sinon sur le service, ça va dépendre très fortement des utilisateurs qui critiqueront le site. Si c’est des utilisateurs lambda, ça n’a aucun intérêt. Si c’est des personnes avec l’oeil averti et qui sont pragmatiques, ça en aura un peu.
    En général, il vaut mieux ne pas écouter les utilisateurs mais les observer pour voir où on a laissé des erreurs de conception.

    Quant aux services existant… bah il vaut mieux lire les anciennes alertboxs de Jakob Nielsen par exemple (pour commencer) : http://www.useit.com
    Puis après s’acheter un Mac si on est sous PC : avoir un bon exemple sous les yeux tous les jours est l’un des meilleurs moyens de progresser.

  14. Merci pour ce billet Camille !
    Cela me rappelle un peu feedback army, un site du même genre (quelques dollars pour un test utilisateur).
    A tous les ergonomes : il est vrai que votre métier est encore trop peu mis en avant, comme l’était le référencement il y a quelques années. Toutefois un client lambda ne peut pas comprendre qu’une agence web ne soit pas en même temps ergonome puisque pour eux il s’agit que d’une compétence basique. J’espère que ce travail saura être apprécié à sa juste valeur dans un futur proche.
    Mais pour le moment, on devra se contenter de tous les tests utilisateurs à quelques dollars…A quand un service en euros voire même, en français ?

    @Camille : Bienvenue, joli poste que tu viens de dégoter, j’espère que tu auras ta part du jus de citron :p

  15. Je trouve le concept très intéressant. Oui c’est du law cost, mais faire des tests utilisateurs law cost c’est déjà beaucoup mieux que de ne pas en faire du tout.
    Je ne suis pas d’accord avec StephTom qui dit que « leur service n’a rien à voir avec les procédures de tests utilisateurs traditionnels », au contraire. Bien sûr, un ergonome exploitera mieux les données et saura en plus faire des recommandations pour solutionner les problèmes décelés, mais n’importe qui d’un minimum sensible à l’ergonomie et qui s’est renseigné sur le sujet pourra tirer des informations très utiles des tests utilisateurs. De nos jours, entre les livres et internet, on peut déjà apprendre pas mal de choses.
    Par contre… les testeurs sont uniquement américains pour le moment. Inutile donc pour tester des sites en français. En attendant, il faut apprendre à faire des « tests maisons » ! Là encore, ça n’aura pas la même valeur que des tests faits et exploités par des ergonomes, mais c’est déjà beaucoup mieux que rien quand on n’a pas le budget.

Répondre