Fiverr, c’est dingue ce qu’on peut faire pour 5 dollars

« J’écris une chanson de rap personnalisée sur n’importe-quel sujet et n’importe-quelle personne » « Je fais une chirurgie esthétique virtuelle des seins de votre femme ou de votre petite amie » « Je porte votre t-shirt pendant une journée au travail, et je le prouve avec des photos ou des vidéos » « Je refais votre CV pour le rendre époustouflant »

« J’écris une chanson de rap personnalisée sur n’importe-quel sujet et n’importe-quelle personne »
« Je fais une chirurgie esthétique virtuelle des seins de votre femme ou de votre petite amie »
« Je porte votre t-shirt pendant une journée au travail, et je le prouve avec des photos ou des vidéos »
« Je refais votre CV pour le rendre époustouflant »
« Je vous montre comment extraire votre ADN »…

fiverr

C’est peut-être l’une des ultimes manifestations de la longue traîne, où comment adresser un marché de particuliers en leur permettant d’échanger des services et des compétences et de se rémunérer à l’aide de micro-paiements. C’est ce que propose Fiverr, un site qui ressemble beaucoup à Twitter dans sa présentation, sauf qu’ici la limite n’est pas dans le nombre de caractères mais dans les sommes échangées : Fiverr est une sorte de place de marché où n’importe-qui peut proposer ou acheter un service à n’importe-qui pour cinq dollars. Le slogan est clair : « Les choses que les gens font pour 5 dollars ».

L’idée peut paraître saugrenue mais elle ne l’est peut-être pas tant que cela : nous avons tous une ou des compétences qui peuvent profiter à d’autres, pourquoi ne pas essayer de se faire un peu d’argent de poche avec ? Il existe déjà des sites qui permettent d’échanger des coups de mains entre particuliers, mais il manquait un endroit qui permette de diffuser et de vendre son savoir-faire très simplement. Fiverr propose cette nouvelle façon de faire de petites affaires entre personnes, en prenant au passage sa dîme de 1 dollar sur chaque prestation, ce qui fait quand même une commission confortable de 20%.

Bien sûr pourra rétorquer que ce site ne permet d’échanger ou de vendre que des prestations dématérialisées et qu’il installe une relation mercantile entre les gens pour des petits coups de main qui normalement participent bénévolement et naturellement au lien social. On pourra objecter aussi que la démarche est malsaine car elle tire encore un peu plus les prix vers le bas en dévalorisant certaines tâches. Ainsi les graphistes professionnels seront-ils certainement ravis d’apprendre que untel « retouche votre photo comme un professionnel de Photoshop pour vous faire ressembler à un top model pour 5 petits dollars » là où d’autres facturent plusieurs dizaines, voire centaines de dollars pour le même travail.

Mais bon il n’y a pas de sots métiers et si l’on regarde le côté positif de l’idée on se dit que les plus malins trouveront ici l’opportunité d’arrondir leurs fins de mois en proposant fréquemment des prestations. Reste à savoir si la mécanique va fonctionner et si la transformation des intentions en ventes réelles va s’opérer.

Qui sait alors si on ne va pas voir émerger dans les prochains mois de nouveaux métiers comme ceux apparus avec eBay, dont certains membres sont devenus des professionnels du négoce en ligne.

Allez pour cinq euros, je vous autorise à poster des commentaires sous cet article.

You give me Fiverr.


Nos dernières vidéos

40 commentaires

  1. Les gens ont quand même tendance à proposer de tout et n’importe quoi pour 5$… Comment prendre au sérieux une offre au milieu de toutes ses annonces et pour un tel prix! je ne sais que penser d’un tel site, l’idée est plutôt sympa mais il faudrait un site plus adapté avec des critères précis pour que cela fasse un peu moins fouillis :-s

  2. Eric

    @Double P : le côté fouillis participe à l’esprit du service à mon avis, c’est une foire de bons plans entre particuliers, sa diversité est sa force

  3. « Mais bon il n’y a pas de sots métiers et si l’on regarde la côté positif de l’idée on se dit que les plus malins trouveront ici l’opportunité d’arrondir leurs fins de mois en proposant fréquemment des prestations. »

    Et moi pour 5 euros, je te fais remarquer la petite faute de frappe de ton article « la côté positif », qui me permet de me rembourser.

    Ensuite pour « il n’y a pas de sots métiers » soit c’est un effet de style et on est quitte, soit c’est toi qui me doit désormais 5 euros!

  4. Eric, d’aucuns pensent que l’on dit « sous-métiers » et non « sots métiers » dans cette expression (figée, donc c’est bien sots métiers).
    D’ailleurs, on ne s’y trompe pas, lorsqu’on connaît la suite de cette expression : « il n’y a que des sottes gens ».

  5. J’ai découvert ce service il y a quelque jours, et vu que j’ai besoin de graphismes personnalisés pour la version 2.0 de mon site, je me suis dit que je n’avais rien à perdre à tester…

    J’ai donc fais appel aux services de quelques annonceurs, notamment pour une favicon, des bannières et un background Twitter personnalisé (pour 5$ !).

    Pour l’instant, je n’ai reçu que la Favicon, et c’était du super bon boulot (le graphiste a fait des révisions, et un travail personnalisé selon mes besoins ; ça n’était pas du travail à la chaîne).

    Reste à voir ce que donnera un travail plus conséquent, comme le fond Twitter, mais pour l’instant mon impression est plutôt bonne (et au pire on ne perd que 5$).

    Par contre, c’est clair que des prix aussi bas doivent vraiment faire enrager les professionnels (un fond twitter se vend normalement autour de 50 à 100$).

    Amicalement,
    Dushan

  6. Aucune, aucune, en général je lis surtout l expression « pas de sous métiers » et « pas de sots métiers » était pour moi soit une erreur soit une version fantaisiste, à moins que ce ne soit une formule usuelle reflettant une lacune de plus à mon palmares.

  7. Allez, je rajoute mon pépin de citron, heu non, mon grain de sel : moi, j’aurais écrit « sot métier », car s’il n’y en a pas, pourquoi utiliser un pluriel ???

  8. Dans votre article, vous parlez de sites permettant de se donner des coups de main. Est ce que vous pourriez fournir des liens? Y en a-t-il en France ou juste aux USA? Merci

  9. @Eric, @Al-Kanz :
    Exact, vous avez raison, j’avais vu cette expression avec une tournure fantaisiste. Je n’ai pas été fin sur ce coup-là.

    • Eric

      @Sauker et @JP : « Il n’y a pas de sots métiers, il n’y a que des sottes gens. »
      Citation Le Roux de Lincy ; extrait du Livre des proverbes français – 1859.

  10. J’avais vu ce site et l’avait bookmarké dans l’idée d’en faire une version « française ».

    Maintenant que Presse Citron en a parlé je suis sûr que quelqu’un l’aura fait d’ici 2 jours 😉

  11. Je défile contre la monétarisation forcée et rampante de l’action de bénévolat …
    pour 5 euros.
    Si vous souhaitez que la manifestation soit probante, nous devons être minimum 100 000.

    Aboule la monnaie par ici,

    db

  12. Vraiment intéressante cette trouvaille. Il n’y a plus qu’à internationaliser le site et proposer d’autres unité monétaire pour que ça devienne un peu plus populaire en France.

  13. certaines choses m’interpellent quand même dans ce site : là où la proposition d’écrire ce que le payeur veut sur son bras pour 5$ est assez fun et décalée, celle qui propose de créer un logo ou proposer 5 typos pour du corporate identity ou créer une carte de visite me dérange fortement : soit, certaines personnes qui proposent ce service sont encore étudiants en graphisme/comm’ et veulent surement se faire la main ou agrémenter leur futur portfolio, d’autres non, mais on assiste de plus en plus à une arrivée discount des tarifs de production graphique (pour rester dans ce registre qui me tient à cœur) comme j’en vois de plus en plus sur internet. Alors oui le type derrière va pondre un logo/carte sans avoir brainstormé/analysé l’entreprise, les besoins, la cible etc mais j’ai peur que les professionnels du milieu soient de moins en moins reconnus et que leurs tarifs soient considéré comme exorbitants quand ils ne reflètent qu’un réel travail de qualité avec un sens et des arguments quant à sa création. Ce site en est un exemple mais je réagis maintenant car ça commence à me foutre les boules de voir ce genre de proposition :
    « I will design you several simple, elegant logos for your business (as a high-resoultion PDF or JPG) for $5 » quand le type se dit « logo designer »…et je ne parle pas du type qui vous fait une carte de visite en « Estimated Delivery: ~3 hours » …ce qui me rassure encore c’est de voir que l’exemple de carte qu’il propose est tout sauf élégante ou même censée…mais quand même ça me fait flipper cette histoire de pseudos pro-am voire complètement amateurs qui court-circuitent le marché avec leurs tarifs déraisonnables.

  14. @hypophyse
    certaines personnes ont besoin de carte de visite simples et pas chers, qui n’a donc pas besoin des « talents  » d’un professionnel, je pense qu’il faut le prendre comme cela.
    C’est marrant que cela ne fasse réagir QUE les graphistes et les pros du web, et pas ceux qui ont déjà connus la concurrence des  » pro-am ».
    Mais c’est peu etre parcequ’ils ne lisent pas ces lignes.

    La grande distribution et le discount arrive sur internet, l’age d’or des informaticiens est révolu…plus besoin de qualification pour créer sur le web, suffit d’être créatif, et d’avoir faim.

  15. Je trouve l’idée plutot sympathique, evidemment, comme tout ce qui est nouveau, cela fait raler ce qui sont hermetiques a la nouveauté.
    Mais c’est sur qu’à ce prix, on ne ruinera personne et si cela permets de faire avancer le schmilblic, allons-y nombreux.
    J’attends une version française par contre, l’anglais et moi c’est pas encore ça.

  16. La concurrence low cost existe depuis longtemps dans le développement, ou des sites existent, et de nombreux développeurs très compétant, souvent indiens, pratiquent des prix qui nous paraissent extrêmement bas, mais très intéressants pour eux.

  17. l’adaptation française de fiverr s’appelle http://www.blogface.fr

    C’est dingue ce qu’on peut faire pour 5 euros

    « J’écris une chanson de rap personnalisée sur n’importe-quel sujet et n’importe-quelle personne »
    « Je fais une chirurgie esthétique virtuelle des seins de votre femme ou de votre petite amie »
    « Je porte votre t-shirt pendant une journée au travail, et je le prouve avec des photos ou des vidéos »
    « Je refais votre CV pour le rendre époustouflant »
    « Je vous montre comment extraire votre ADN »…

    Blogface ou comment adresser un marché de particuliers en leur permettant d’échanger des services et des compétences et de se rémunérer à l’aide de micro-paiements. C’est ce que propose blogface, ici la limite n’est pas dans le nombre de caractères mais dans les sommes échangées : blogface est une sorte de place de marché où n’importe-qui peut proposer ou acheter un service à n’importe-qui pour cinq euros. Le slogan est clair : « Que seriez-vous capable de faire pour 5 euros ».

    Nous avons tous une ou des compétences qui peuvent profiter à d’autres, pourquoi ne pas essayer de se faire un peu d’argent de poche avec ? Il existe déjà des sites qui permettent d’échanger des coups de mains entre particuliers, mais il manquait un endroit qui permette de diffuser et de vendre son savoir-faire très simplement. Blogface propose cette nouvelle façon de faire de petites affaires entre personnes, en prenant au passage sa dîme de 1 euros sur chaque prestation, ce qui fait quand même une commission de 20%.

    Blogface ne permet d’échanger et de vendre que des prestations dématérialisées, il n’installe aucune relation mercantile entre les gens pour des petits coups de main qui normalement participent bénévolement et naturellement au lien social.

    Les plus malins trouveront ici l’opportunité d’arrondir leurs fins de mois en proposant fréquemment des prestations.

    Blogface, un mélange astucieux entre un réseau social du style de Twitter et un marché de prestations entre particuliers, permet simplement l’achat ou la vente de services, allant de la correction de devoirs de mathématiques à la création de sites web pour mobile, en passant par les cours de russe sur Skype. La seule restriction est que les prix doivent toujours être de 5 euros, là où d’autres en demanderait des centaines.

    « L’endroit où tout le monde peut partager ce qu’ils seraient prêts à faire pour 5 euros », Blogface est un site avec beaucoup d’avenir et très ouvert à tout public, grâce à de nombreuses catégories.

    sans même connaître les références de la personne proposant un service pour les plus professionnels, certains ont l’air tout à fait intéressant (création de sites web, référencement,etc…). Évidemment, d’autres ont trouvés des moyens astucieux pour se faire un peu d’argent facile, en vendant des biens non-matériels qui valent moins que 5 euros, des noms de domaines, par exemple.

  18. lol
    Moitié français moitié anglais
    aucun nom de société, de mentions legales,
    une traduction basique….
    avant de me voir sur blogfake il va falloir me payer moi 5 euros pour que je m’inscrive !!!!

  19. Il est vrai qu’on peut s’y promener pour s’amuser des annonces un peu farfelues mais pour de petits service comme des traduction de texte ou de la retouche photo, pourquoi pas…
    J’en ai trouvé un qui propose plusieurs prix, joblist.fr mais je ne l’ai pas testé.

  20. Bonjour,

    Un commentaire pour vous signaler que nous avons mis en ligne récemment un nouveau site Internet qui reprend le concept du micro travail.
    Son adresse :
    https://www.microjob.biz

    Tout comme sur Fiverr, il est possible d’échanger des services dans des domaines très variés. Mais il est également possible de rechercher des prestataires en postant une demande et le tarif est libre, aucune restriction, vous fixez le prix qui vous convient selon le travail proposé, de 2 à plusieurs dizaines d’euros.

    A bientôt sur MicroJob.biz

  21. Alors la, je dis pas bravo Jobsnfun ! Un effort sur le design aurait été le minimum…
    D’ailleurs je trouve ca dingue que Fiverr ne dise rien à un site qui copie strictement son design.

  22. @Lila
    si tu regardes bien en footer il s’agit en fait d’une plateforme qui propose de se rémunérer sur les ventes : fiverrscript.com, et le design est fourni apparemment, mais bon rien n’oblige à repomper le même tu as raison, un peu d’originalité ne peut apporter que plus de considérations.
    Mais quand on y voit des gens comme ENZOC (http://www.jobsnfun.fr/user/EnzoC) qui proposent des bannières design/flyers pour 5€ et qui en plus ne prennent même pas la peine de se relire dans leur proposition je doute sérieusement du résultat…et encore une fois en tant que graphiste professionnel je m’insurge. Je sais qu’on peut avoir faim mais quand même, un minimum d’intégrité et de respect de la profession alors que son site est encore en construction ça mange pas de pain et ça réchauffe le cœur.

  23. Makeos est un lieu ou les gens proposent des services pour 5 € ou 10 €: Bricolage, Humour, marketing social, graphisme, Publicité, Technologie, Business,

  24. je répond à des sites comme fiverr ;
    les annonces sur Fiverr, c du pipo,j’ai testé leur site, soit disant un service à 5$, il n’ya aucun
    contrôle ni suivi des transactions,si votre argent est encaissé , vous ne pouvez rien faire pour
    vous faire remboursé!
    microjob qu’est ce que vous proposez comme sécurité
    pour vos clients, car je pense que fiverr va se casser
    la gueule et aura une mauvaise réputation à cause
    de ces insuffisances!

    • Eric

      @andre : vous êtes peut-être mal tombé, et ça doit aussi dépendre des prestations et prestataires. J’utilise Fiverr de temps en temps pour certaines prestas et jusqu’à présent c’est nickel, service rendu (souvent très vite), suivi, etc

  25. Je confirme les dire de’Eric, j’utilise Fiverr depuis quelques semaines … notamment pour faire des traductions … c’est du bon !

    Effectivement, le service est en général très vite rendu.

  26. Pingback: Filet garni

  27. Pingback: Filet garni (ou panier des essentiels)

Répondre