Connect with us

Actualités

Face à Deliveroo et Uber Eats, Foodora quitte le marché français

Le spécialiste de la livraison de repas à domicile allemand Foodora renonce au marché français : il se considère trop loin des leaders Uber Eats et Deliveroo pour rivaliser sérieusement. Il se retire également du marché italien, hollandais, australien et brésilien.

Il y a

le

Foodora arrête en France

Le service de livraison de repas à domicile Foodora quitte la France et d’autres marchés faute de notoriété pour se concentrer sur d’autres pays qu’elle juge plus porteurs.

Une concurrence rude

Les services de livraisons de repas à domicile par vélo ont le vent en poupe partout dans le monde. En France, les principaux acteurs de ce type de services sont Deliveroo, Uber Eats et Foodora. Ce dernier, installé dans l’Hexagone depuis avril 2015, vient d’annoncer qu’il jetait l’éponge. Après la faillite de Take Eat Easy et Tok Tok Tok en 2016, le nombre d’acteurs sur ce créneau ne cesse de décroître.

Concrètement, l’entreprise allemande Foodora préfère se retirer du marché français face à la trop forte présence de ces deux concurrents principaux cités précédemment. Dans un communiqué de presse diffusé le 3 août, Foodora explique que la France n’est pas suffisamment rentable pour continuer d’investir et y perpétuer son activité. La maison-mère, Delivery-Hero, s’est expliquée au Financial Times au sujet de cette décision : « la principale raison, c’est que nous nous trouvons trop loin du numéro 1 ».

> Lire aussi :  Uber songe à racheter son concurrent Deliveroo

Premier, sinon rien

D’autres pays sont concernés par cette décision, à savoir l’Australie, le Brésil, l’Italie et les Pays-Bas. Foodora continuera de proposer ses services dans certains pays germaniques et nordiques, en se concentrant sur l’Allemagne, l’Autriche, la Finlande, la Norvège et Suède ainsi que le Canada.

L’entreprise préfère se concentrer sur les pays dans lesquelles elle est (ou a l’opportunité) d’être en position dominante plutôt que de se contenter d’être rentable. A titre indicatif, Foodora affiche tout de même de très bons résultats avec des revenus à la hausse de 60 % au cours du premier semestre. Le communiqué de presse argumente : « Nous avons vu le marché de la livraison de produits alimentaires continuer à se développer et cela ouvre de nombreuses nouvelles opportunités d’investissement dans nos pays ».

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. xavier.boreave

    7 août 2018 at 20 h 27 min

    J’ai travaillé durant 1an en tant que coursier et foodora sur Bordeaux me dois 200€ j’ai demandé tous les recours possible j’ai jamais eu mon argent sur Bordeaux ou Paris normal qu’il y arrive pas parce qu’ilsur ont du retard sur les paiement tous les mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests