Connect with us

Actualités

Ford : un centre de simulation climatique à Cologne

Ford inaugure un nouveau centre de simulation climatique, capable de recréer les météos les plus exigeantes de la planète sous un même toit. Explications.

Il y a

le

Quand Ford fait la pluie (la neige) et le beau temps

Ford annonce la mise en place d’un tout nouveau centre de simulation climatique, capable de recréer les météos les plus exigeantes de la planète. Un système qui va permettre aux ingénieurs de Ford de tester les véhicules en simulant n’importe quelle condition climatique extrême. « Des altitudes supérieures à celle du Mont Blanc, le sommet le plus élevé des Alpes, des vents soufflant jusqu’à 250 km/h, de fortes chutes de neige, un soleil aveuglant ou de fortes pluies : autant de conditions qui peuvent être déclenchées en appuyant sur un simple bouton » annonce ainsi le constructeur.

Un complexe innovant qui mesure la taille d’un terrain de football, dont le but sera de mettre à l’épreuve les véhicules, en faisant voyager ces derniers aux quatre coins du monde, sans même avoir à se déplacer. Porté par un investissement de 70 millions d’euros, ce centre de tests intègre notamment une soufflerie inédite capable de simuler une tempête de neige combinée à une altitude de 5 200 mètres, soit l’altitude du camp de base Nord de l’Everest. Dans d’autres salles, la température peut chuter jusqu’à -40°C, puis grimper jusqu’à 55°C, ou encore générer un taux d’humidité pouvant aller jusqu’à 95%. Des conditions extrêmes qui font de ce complexe à Cologne (en Allemagne), le lieu de tous les records : le plus chaud, le plus froid, le plus humide et le plus élevé d’Europe.

> Lire aussi :  Les voitures autonomes de Ford ne s'arrêtent plus aux intersections

Au total, Ford va pouvoir tester 10 véhicules simultanément, de manière à évaluer (et optimiser) de nombreux paramètres comme la sécurité, la durabilité, le confort, l’électronique, le freinage… D’autres analyses peuvent aussi être menées comme les effets de vents forts sur la carrosserie, vérifier la robustesse en cas de pluie et de neige, ou encore calculer le temps de dégivrage d’un pare-brise selon les températures extérieures. Pratique donc.

Concrètement, le nouveau centre de Ford se pare de trois souffleries distinctes :

  • La soufflerie n°1 est conçue pour tester l’immersion dans un environnement chaud ou froid. 28 spots haute température dotés d’ampoules de 4 000 watt simulent la chaleur des rayons du soleil pour vérifier l’efficacité de la climatisation à l’intérieur des véhicules. Ce tunnel de tests sert également à mesurer l’isolation phonique au sein de l’habitacle, en fonction de la vitesse, de la température extérieure ou le taux d’humidité, et d’évaluer le niveau sonore du système de chauffage et de climatisation.
  • La soufflerie n°2, également conçue pour simuler un environnement chaud ou froid, permet aux ingénieurs d’évaluer l’impact de la neige et la pluie et leurs conséquences sur la visibilité, sur le démarrage du véhicule et sur le temps de chauffage de l’habitacle.
  • La soufflerie n°3, ou laboratoire de hautes altitudes, est consacrée aux essais de véhicules face à des vents de 120 km/h à une altitude jusqu’à 5 200 mètres. Grâce à ces tests, les ingénieurs Ford s’assurent que les liquides des différents mécanismes n’explosent pas dans des conditions extrêmes. Plus de la moitié des véhicules commercialisés par Ford dans le monde roulent dans des pays dont les routes dépassent les 1 000 mètres d’altitude.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests