Connect with us

Actualités

Ford obligé de rappeler 50 000 câbles de charge à cause d’un risque d’incendie

Ford rappelle 50 000 câbles de recharge destinés aux voitures électriques après avoir découvert que ces derniers pouvaient prendre feu.

Il y a

le

Ford câbles

Si de nombreux véhicules électriques ont été rappelés par plusieurs constructeurs au cours de ces dernières années, Ford a spécifiquement rappelé les câbles de charge concernant ses voitures. Comme l’entreprise l’indique dans un communiqué datant du 22 août, elle a découvert que ces derniers pouvaient être à l’origine d’un risque d’incendie. Là où Ford annonce être informé de « certains rapports d’incendie », aucun chiffre plus précis n’a été rendu public. De fait, la quantité de câbles touchés ainsi que la nombre et la nature des blessures ne sont pas connus.

Trois modèles Ford concernés

Plus précisément, trois modèles de voitures concernant les États-Unis et le Canada sont concernés par le rappel. Au total, 50 524 véhicules en Amérique du Nord sont listés, dont 49 197 aux États-Unis pour 1327 au Canada. Les câbles de 120 volts dédiés à ces véhicules seraient ainsi susceptibles de faire surchauffer la prise secteur et de prendre feu si elle n’est pas adaptée à cette utilisation. De fait, les modèles concernés sont les Ford Focus Electric, Ford Fusion Energi et Ford C-MAX Energi fabriqués et assemblés entre les années 2012 et 2015. Le constructeur précise que les propriétaires de ces voitures recevront une lettre les informant du problème. De la même façon, ils devront se rendre dans une concession afin qu’un nouveau câble leur soit fourni gracieusement par la compagnie. Une résistance installée dans le nouveau matériel permettra d’éviter tout type de problème similaire en arrêtant le chargement « jusqu’à ce que la température diminue à un niveau approprié ».

> Lire aussi :  Mais pourquoi Ford a-t-il dévoilé son nouveau pick-up lors d'un salon de jeux vidéo ?

Pour rappel, l’entreprise américaine a déjà rappelé plus de 1,38 million de voitures au mois de mars en raison d’un problème de boulon de volant. Deux accidents produits par un décrochage du volant ont eu lieu avant la décision du constructeur. Peu avant, Toyota avait également rappelé 65 000 véhicules en évoquant des « boulons mal fixés » et un souci lié au système de contrôle de stabilité des voitures.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests