Selon Ford, le régulateur de vitesse adaptatif évite les embouteillages fantômes

Lors des grands départs en vacances, les embouteillages sont monnaie courante. Ford pense et prouve qu’une utilisation généralisée du régulateur de vitesse adaptatif peut y remédier.

Régulateur vitesse FordEn 2016, les français ont perdu 23 heures dans les embouteillages. Ce chiffre atteint même 30 heures en Allemagne et 31 heures au Royaume-Uni. Parti de ce constat que personne ne contredira, Ford prouve que la technologie de régulateur de vitesse adaptatif peut y remédier.

Ce qui s’appelle les embouteillages fantôme, ce sont les embouteillages causés par de légers ralentissements qui amènent souvent à des blocages de plusieurs kilomètres lors des grandes migrations. Concrètement, ce sont les automobilistes qui ralentissent temporairement de quelques kilomètres/heure pour observer ce qui se passe sur la voie inverse, alors que leur voie est fluide. Pour mettre en avant sa technologie, le constructeur a travaillé avec les chercheurs de l’université Vanderbilt aux États-Unis dans l’objectif de prouver qu’un usage généralisé du régulateur adaptatif pouvait diminuer le nombre d’embouteillages, voire les supprimer.

Venir à bout des bouchons qui se forment sans raison

Pour y parvenir, une simulation a été réalisée sur route fermée avec 36 conducteurs qui ont reproduit un embouteillage classique sur autoroute, d’abord avec le régulateur de vitesse adaptatif activé, puis sans. Sans surprise, lorsque le régulateur de vitesse adaptatif prend de le contrôle total de l’accélération et du freinage, les embouteillages tendent à se dissiper bien plus rapidement.

> Lire aussi :  Ford : un SUV 100% électrique (inspiré de la Mustang) en 2020

Concrètement, les 36 véhicules disposés sur 3 voies à 97 km/h ont ralenti à 64 km/h pour simuler un ralentissement général. Chaque conducteur a freiné plus fort que le véhicule qui le devançait, accentuant les ralentissements, ce qui créé un embouteillage « fantôme ». Avec le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage est plus adapté et le risque d’embouteillage fantôme est diminué. Un des tests a même quasiment supprimé le ralentissement, les véhicules situés derrière ne ralentissant que de 8 km/h au lieu de s’arrêter complètement.

Une démonstration qui tend à prouver l’efficacité et l’utilité de la conduite (semi)-autonome dans certaines configuration, en particulier sur les autoroutes où le plaisir de conduire est moindre.


Un commentaire

  1. Pour l’avoir eu sur une 308 phase III, c’est génial !
    MAIS…
    La vidéo fonctionne parce que les gens jouent le jeu. Quand on est réglé en mode « Code de la route », donc à 2 secondes de la voiture de devant, tout le monde nous double, et comme l’ACC constate qu’on s’est rapproché d’une voiture, il freine, ce qui amplifie le processus.
    Donc l’ACC oui, mais pour tout le monde :p

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.