Google déploie son index mobile-first

Google va indexer plus de sites en tenant compte de leurs versions mobiles.

Etant donné que la majorité des utilisateurs du moteur de recherche de Google effectuent leurs requêtes sur mobile, Google encourage fortement les éditeurs à adapter leurs sites à ces appareils.

Ainsi, par exemple, en 2015, Google a décidé de pénaliser les sites qui ne respectent pas son standard « mobile-friendly ». Et à partir de juillet 2018, la rapidité de chargement d’une page fera également partie des critères pris en compte par le moteur de recherche pour classer les liens dans les résultats.

D’autre part, Google est également en train de faire passer son index au mobile-first. Comme l’explique la firme de Mountain View, jusqu’à présent, ses robots tenaient compte des versions pour ordinateurs des sites pour les indexer. Cela pose problème lorsque la version mobile et celle pour ordinateurs d’une même page sont différentes.

Progressivement, Google s’est préparé à l’indexage mobile-first (tenir compte des versions mobiles)

Après un an et demi de tests, Google annonce qu’il va désormais « déployer l’indexation mobile-first ». En substance, la firme commencera à faire la migration pour les sites web qui, d’après lui, suivent les bonnes pratiques.

Les sites concernés sont notifiés dans le Search Console et devraient également observer une augmentation des explorations par le « Smartphone Googlebot ». Google précise aussi qu’il n’a qu’un seul index (mais pas deux index séparés pour les sites mobiles et les versions desktop).

« Les sites qui ne sont pas dans cette vague initiale n’ont pas besoin de paniquer », rassure néanmoins la firme de Mountain View. « L’indexation mobile-first concerne la manière dont nous collectons le contenu, et non la manière dont le contenu est classé. Le contenu collecté par l’indexation en mobile-first n’a pas d’avantages par rapport au contenu mobile qui n’est pas encore collecté de cette manière ou sur le contenu pour ordinateur. De plus, si vous n’avez que du contenu pour ordinateur, vous continuerez à être représenté dans notre index ».

Néanmoins, si votre site web ne s’adapte pas aux écrans de smartphones, vous êtes déjà pénalisé par Google depuis la mise à jour baptisée mobilegeddon. La firme rappelle que dans tous les cas, vous avez intérêt à respecter les standards mobile-friendly de son moteur de recherche.


Commenter