Google fait le ménage sur son moteur de recherche

Google a réagi après une polémique concernant des résultats qui mettaient en avant des sites négationnistes.

apple-google-marques-puissantes-monde2

Il est difficile d’influencer Google pour qu’il change des résultat de recherche ou bien son algorithme. Mais une récente polémique, sur fond de négationnisme, a contraint le moteur de recherche à agir rapidement. Tout a commencé avec un article du Gardian qui a mis en lumière un résultat de Google pour la requête en anglais « l’holocauste a-t-il eu lieu ? ». Le premier lien n’était pas une page Wikipédia, mais une page négationniste qui affirmait que l’holocauste n’a pas eu lieu, d’un forum nationaliste blanc, suprémaciste.

Suite à la polémique que cet article a provoquée, Google a évoqué des mesures visant à résoudre le problème lorsque des articles « ne faisant pas autorité » sont trop bien placés dans les résultats de recherche, sans entrer dans les détails. Voici un extrait du communiqué :

« Juger quelles pages internet sont les mieux à même de répondre à une question est un problème complexe et nous ne le faisons pas toujours de la meilleure façon », lit-on. « Lorsque des informations ne faisant pas autorité se classent trop haut dans les résultats de recherches, nous développons une approche évolutive et automatisée pour résoudre le problème, plutôt que de les retirer une à une manuellement ».

Ce problème de l’algorithme de Google arrive dans un contexte assez particulier

Cela fait quelques jours que la présidence de Donald Trump aux Etats-Unis a été confirmée par le collège électoral. Et pour certains médias et chercheurs, les géants comme Google et Facebook sont en partie responsables de cette situation.

En effet, l’élection présidentielle aux Etats-Unis a été énormément influencée par la désinformation. Et Facebook et Google n’auraient pas suffisamment agi pour empêcher la propagation de ces fausses informations.

Depuis, Facebook et Google ont annoncé qu’ils allaient faire en sorte de priver les sites qui diffusent ces canulars de résultats publicitaires. Facebook est allé plus loin en admettant qu’il a une responsabilité et en annonçant d’autres mesures concrètes.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre