Google poursuit son offensive contre les publicités abusives

Google annonce de nouvelles mesures contre les publicités abusives. Après les popup et les vidéos en autoplay, ce sont les redirections indésirables qui sont dans son collimateur.

Google continue d’améliorer l’expérience sur son navigateur Chrome. Alors qu’il s’apprête à lancer un bloqueur de publicités intégré, la firme enchaîne également les mesures contre les pop-up, les pop-under et, maintenant, les redirections abusives.

Dans un billet du blog de Chromium, la firme annonce 3 nouvelles fonctionnalité pour protéger les internautes. Elles seront déployées sur les prochaines versions du navigateur.

L’une ces fonctionnalités vise les redirections qui renvoient automatiquement l’utilisateur sur une autre page. Selon Google, le plus souvent, ces redirections ne proviennent pas du créateur de la page, mais des éléments tiers intégrés par ce dernier.

Et pour éviter ce type de mauvaise expérience, à partir de la version 64, toutes les redirections provenant des iframes (comme les vidéos intégrées) tiers vont être bloquées. A la place, l’utilisateur verra une barre d’information. La redirection, quant à elle, ne pourra se faire que si l’utilisateur a cliqué sur l’iframe.

Outre cela, Google cible également une technique parfois utilisée par les sites web (notamment dans le porno) pour contourner les blocages de fenêtres popup.

Lorsque l’utilisateur clique sur un lien, le contenu s’ouvre sur une nouvelle fenêtre tandis que la fenêtre principale ouvre une autre page indésirable (généralement de la publicité). Ces redirections seront également bloquées à partir de la version 65.

Et enfin, Google Chrome va protéger ses utilisateurs contre les faux boutons play qui redirigent vers une autre page, les filtres transparents et toutes autres techniques malveillantes qui visent à faire cliquer l’internautes pour le rediriger vers une autre page. On en voit beaucoup sur les sites de téléchargement ou de streaming illégaux.

Si vous pensez que votre site web pourrait être concerné par ces nouvelles mesures, vous pouvez dès aujourd’hui utiliser le validateur proposé par la firme de Mountain View afin de voir quelles modifications vous devez faire sur vos pages.

Les pratiques ciblées par ces futures mises à jour font partie des raisons pour lesquelles les internautes finissent par installer des bloqueurs de publicités. Et comme Google gagne de l’argent grâce à la pub en ligne, il a intérêt à ce que les éditeurs de sites web cessent de recourir à celles-ci.


Nos dernières vidéos

Répondre