Google rachète une startup qui transforme les écrans tactiles en haut-parleurs

Google est à fond dans les smartphones ainsi que les haut-parleurs connectés. Et cette nouvelle acquisition pourrait l’aider à se démarquer de ses concurrents.

Image : Redux

Alors que les annonces concernant Google Assistant s’enchaînent au CES de Las Vegas, on découvre aujourd’hui qu’en 2017, Google a discrètement fait l’acquisition d’une startup britannique baptisée Redux.

Vous n’en avez jamais entendu parler mais elle développe une technologie assez révolutionnaire qui pourrait être très utile à Google. En effet, comme l’explique Bloomberg, qui a révélé cette information, Redux transforme les surfaces telles que les écrans de smartphones en haut-parleurs. Sur son site web (qui a été mis hors ligne), la startup donnait quelques explications sur cette technologie : « Les actionneurs Redux offrent un son naturel à large bande passante à partir d’un panneau ou d’un écran (sans micro-haut-parleurs ni ouvertures), offrant ainsi une solution globale polyvalente et robuste ».

Les technologies, les brevets et les ingénieurs de Redux pourraient aider Google dans la conception de ses futurs smartphones (étanches ou sans bordures) et à développer sa nouvelle génération de haut-parleurs connectés. D’ailleurs, au CES de Las Vegas, la firme a présenté de nouveaux haut-parleurs propulsés par Google Assistant et dotés d’écrans tactiles. Une gifle pour Amazon, qui propose un produit similaire dans sa gamme Amazon Echo.

Et en plus de la technologie « sound&touch », cette startup britannique pourrait également aider Google à développer des retours haptiques pour les écrans de ses futurs smartphones Pixel.

La date exacte de l’acquisition de cette startup par Google n’est pas connue (le deal a peut-être été signé au mois d’août). Mais d’après Bloomberg, citant des documents administratifs, le transfert des parts a été confirmé au mois de décembre.


3 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.