Google s’offre une nouvelle ferme d’éoliennes pour alimenter en énergie propre l’un de ses data centers

Google ne veut pas faire de mal à l’environnement. En même temps que le géant du web combat les fermes de contenu, il investit dans les fermes d’éoliennes afin de diminuer son empreinte carbone, l’objectif étant à terme de la réduire à zéro.

Google ne veut pas faire de mal à l’environnement. En même temps que le géant du web combat les fermes de contenu, il investit dans les fermes d’éoliennes afin de diminuer son empreinte carbone, l’objectif étant à terme de la réduire à zéro.

Après un premier investissement dans l’IOWA, Google profite de la journée de la Terre pour annoncer la réalisation prochaine d’un data center dans l’Oklahoma, sur le territoire de la riante bourgade de Minco, dont l’énergie sera intégralement fournie par des éoliennes qu’il va faire construire sur le site.

Cet engagement s’inscrit dans le « Google’s Green PPAs » ou « power purchase agreement » qui permet à une entreprise américaine de devenir opérateur de la fourniture d’électricité en subvenant à ses besoins mais également en revendant le surplus d’énergie non utilisée. En investissant massivement dans les énergies renouvelables, Google entend créer une dynamique favorable qui pourra aider les chercheurs et startups du secteur à trouver plus facilement des fonds pour développer leurs projets.

L’éolienne, cet autre instrument à vent, à Minco, Oklahoma, USA.

(source)


Nos dernières vidéos

18 commentaires

  1. Même si au niveau mondial, cette consommation est symbolique, il faudrait que les politiques exigent ce genre de symbole dans l’énergie… de nombreuses entreprises auraient les moyens de polluer moins… ce que google sait faire pour son image, il faudrait que d’autres le fassent car les politiques les y obligent…

    • Eric

      @choix politique énergie : idéalement ce serait parfait, le problème c’est que si toutes les entreprises construisent leur champ d’éoliennes pour tourner, la Terre va vite se transformer en forêt d’éoliennes…

    • Eric

      @wally : c’est que tu n’as jamais habité près d’une éolienne alors. Pour avoir séjourné pourtant à près d’1 km d’un champ d’éoliennes pendant quelques jours de vacances au Cap Corse je peux te dire que ça fait vite changer d’avis, c’est très bruyant, et c’est un bruit permanent puisqu’elles sont censées tourner avec le vent et qu’elles sont installées justement là où il y en a 🙂

  2. Ce n’est pas Pierre André Sénizergues, un ancien skateur français installé aux états-unis, qui a créé sa riche société de manière complètement écologique et autonome (alimentation en énergie solaire) ?

  3. La production d’énergie est un sujet environnementalement sensible. Produire de l’électricité ne devrait pas être une action individuelle. Une question parmi d’autre : que se passe-t-il si après avoir construit son champ d’éoliennes, Google disparait ? Qui gèrera son usine de production ?

  4. c’est une initiative que je salue, du moment ou ce n’est pas que de la poudre aux yeux. Il est clair que le principe pour google est plus relative à son image de marque que de l’égologie

  5. Cet article me rappel lorsque j’ai traversé l’Allemagne en voiture, je suis passé à côté d’un énorme entrepôt Amazon.de au milieu de nul part où il y avait autant de surface en éolienne qu’en entrepôt. C’est impressionnant à voir en vrai !

  6. Je veux pas jouer le trouble fête, mais les éoliennes demandent plus d’énergie à être crées qu’elles n’en apporteront durant toute leur vie. Donc oui c’est super pour se donner bonne conscience, mais dans la pratique, ça n’arrangera pas le sort de notre planete…

  7. L’énergie éolienne n’est qu’un début d’alternative au nucléaire qui amha ne peut être remplacé avec cette énergie. L’éolien n’est pas la solution mais elle permet de faire prendre conscience qu’il est temps de faire quelque chose.
    Pour info, 1 éolienne c’est environ 0.25 hectare de terre indisponibilité pour la production agricole. Dans l’idéal il ne faudrait donc pas pas qu’elles soient implantées dans des lieux « cultivables » mais plutôt dans des desserts ou en mer (ce qui permettrai de faire des réserves de pêche?).
    @Eric: Pour le bruit il y’a eu de net améliorations. Sur certaines eoliennes de dernière générations, l’extrémité des pâles ont étés revues pour réduire cette pollution sonore.

  8. @Flo : et idem pour les panneaux photovoltaïques.
    L’ énergie hydraulique quand à elle nécessite de noyer des km2 de terres.

    On a tout de même un sérieux problème d’ énergie avec peu de solutions.

  9. Ce genre de geste aide les gens à prendre conscience de l’impact de l’IT sur l’environnement, dont la plupart des gens ne se rende absolument pas compte. L’ensemble de l’IT génère pourtant environ 2% des émissions de GES à l’échelle planétaire, soit l’équivalent du transport aérien !!
    Des estimations font état de 7g de CO2 par recherche sur Google, et deux recherches utilisent environ l’énergie nécessaire pour faire bouillir une tasse de thé…

    Tu m’étonnes qu’il investissent dans le green, c’est même pas écolo c’est du business !!

  10. je préfère un parc eolien aussi bruyant et moche soit t’il au quotidien que d’avoir ne serait ce que 0.001% de voir un autre Fukushima. Meme si google ne perd pas le nord avec ses techniques de com/marketing, ça à le mérite d’être utile à tous.

  11. Quand on peut s’ acheter une société toutes les semaines, on peut sans doute se permettre d’ investir sur le long terme.J’ ai entendu parler que Microsoft ( BING ) allait aussi récupérer la chaleur produite par les immenses ordinateurs des data center pour chauffer des immeubles. Qui sera le plus écolo?

  12. bonjour !
    tout le monde aime les éoliennes ! sauf a coté de chez eux !! pas facile à comprendre ! à coté de chez moi 4 éoliennes dans un champ ! et tout les villages autour décorés de baderoles et panneaux divers contre les éoliennes ! j’imagine une éolienne individuelle sur ma maison !

  13. Belle initiative ! Même si c’est une manœuvre commerciale, je suis tout à fait optimiste quant à l’avenir quand je vois des actions comme celle-ci.

    Je crois que la green attitude va prendre de plus en plus de place dans l’avenir, pour les grandes et petites entreprises. Il serait temps !

Répondre