Hand Spinner, la toupie infernale, du cartable des enfants aux bureaux des geeks

Telle la folie des bracelets Loom il y quelques années, les « Hand Spinner », encore appelé « Fidget Spinner », ont envahi l’hexagone en 3 semaines seulement.

Article rédigé par Franck, de Papa Blogueur.

Outre les cours de récréation, cette obsession de la toupie à doigts se répand aussi chez les adultes tel un virus incontrôlable. Cet objet, à l’apparence futile et anodine, qui rappelle un peu un drone qui ne vole pas, se classerait dans les antistress à la mode du moment. La viralité d’Internet faisant son boulot, tout le monde veut maintenant son Hand Spinner, ou Fidget Spinner, même si c’est juste pour tester son agilité à faire virevolter l’engin d’une main à l’autre.

« J’ai fait 5 magasins sans en trouver ! »

Cette toupie à main composée de 3 branches lestées de poids à leur extrémité, est en rupture de stock en France depuis quelques jours. Les magasins affichent clairement leur rupture de stock ainsi que les dates approximatives de réapprovisionnement, à la grande déception des enfants venus faire leurs emplettes en famille.

En GMS, il est impossible de satisfaire la clientèle, affirment gérants et vendeurs. Une petite astuce des écoliers constituerait à se rabattre sur les marchés en plein air. Entre les fruits et légumes, poulets rôtis et fleurs de saison, des stands éphémères de goodies et Hand Spinner poussent comme des champignons, jusqu’à rupture de stock à leur tour.

Ne reste alors que l’option de se faire livrer en passant par les multiples e-boutiques et magasins de jouets en ligne, avec toute l’impatience qui découle de ce modèle commercial. Certains malins ont flairé le filon rapidement, étudiant régulièrement les tendances US en la matière, et en quelques semaines ils se sont vus submergés de commandes venant de toute la France. Dépendant aussi des arrivages chinois, l’idée de passer à une production locale via des imprimantes 3D à grande échelle est rapidement venue à l’esprit de ces entrepreneurs en herbe. On n’arrête pas le progrès…

Toujours pas de hand Spinner dans la poche ? La dernière solution consiste à le construire en LEGO grâce aux tutos vidéos grouillant sur le Web.

Le Hand Spinner est-il réellement anti-stress ?

L’utilisateur se focalise sur la toupie tournant entre ses doigts sur un axe central. Plus le Spinner tourne vite et longtemps, plus le joueur est satisfait. Cela apaise l’esprit affirme les spécialistes, mais pas seulement. Très facile à utiliser, on en devient rapidement accro, et il ne quitte plus la poche et surtout les doigts. Cette toupie d’un nouveau genre occupe et canalise les énergies débordantes ! Elle favorise aussi les échanges, autant dans les cours
de récré que dans les bureaux. C’est à qui fera les meilleures figures et gagnera les concours entre amis.

À chacun son Hand Spinner

En plastique, en bois, en métal, fluorescent, crénelé ou dentelé, le Hand Spinner se décline dans toutes les tailles, toutes les formes et surtout à tous les prix ! Dernier conseil cependant, attention tout de même aux offres alléchantes à bas prix, la qualité n’étant pas forcément au rendez-vous.

A lire aussi : Quelqu’un a créé un simulateur de hand spinner

Note d’Eric : Catherine Hettinger, une mère de famille américaine qui a inventé cette toupie au milieu des années 90 pour jouer avec sa fille atteinte d’autisme, n’a pas fait fortune avec sa création. N’ayant pas les moyens financiers de se renouveler un brevet pour protéger son invention, elle n’aura pas gagné un dollar avec sa toupie infernale.


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Répondre