Suivez-nous

Cinéma

Hollywood dans le collimateur du département antitrust Américain à propos de Netflix

Il y a

  

le

 
Hollywood
© Unsplash - Martin Jernberg

Le DOJ (Department of Justice) du gouvernement Américain s’inquiète de certaines intentions jugées anti-concurrentielles émises par Steven Spielberg visant la VoD sur l’attribution des Oscars par l’Academy of Motion Picture.

« A partir du moment où vous êtes sous un format de télévision, vous êtes un film », indiquait Steven Spielberg lors d’une interview à ITV/news l’année dernière, abordant différents thèmes dont l’émergence de la vidéo on demand. Reconnaissant que Netflix et les autres plateformes de streaming ont largement amélioré la qualité de la TV, il poursuivait : « Si c’est un bon show, vous méritez un Emmy, mais pas un Oscar. Je ne crois pas que des films qui ont reçu leur qualification dans quelques cinémas pendant moins d’une semaine puisse qualifier pour une nomination à un Academy Award ».

Une volonté de changer les règles d’attribution des Oscar

Peu de temps après la diffusion des Oscar 2019 qui ont permis à 3 films financés par Netflix (Roma, Green Book et Bohemian Rhapsody) de gagner un ou plusieurs Oscars, Spielberg qui dirige la section Directeurs au conseil d’administration de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences semblait montrer quelques difficultés à digérer l’attribution de ces Oscars.

En effet, Roma, par exemple, n’aurait pas joué avec les même règles que les autres compétiteurs (Roma est un film mexicain, en noir et blanc), sans pourtant que l’on sache exactement lesquelles, et certains grands studios semblaient aussi assez énervés que Roma soit passé tout près du grand prix. Ne cachant pas son souhait de voir les films de Netflix cantonnés aux Emmy et non pas aux Oscars, Spielberg exprimait donc son intention de proposer une modification des règles d’admission aux Oscars lors de la traditionnelle réunion post Oscar de l’Academy qui doit se tenir bientôt.

Un attaché de presse d’Amblin, sa société de production précisait même : « Steven tient très fort à la différence entre le streaming et la diffusion en salle. Il sera très content si les autres le rejoignent lorsque ceci sera abordé (lors du prochain meeting de l’Academy). Il verra ce qui va se passer ».  En effet, ces règles sont discutées et établies section par section au sein de l’AMPAS et les nouvelles propositions seront abordées lors de la prochaine réunion le 23 avril prochain.

Netflix ne respecte pas les règles de diffusion en salles

Il semble que l’animosité de Steven Spielberg se dirige plus particulièrement à l’encontre de Netflix qui ne respecte pas les règles de distribution en salle dictées par les studios, plutôt qu’à l’encontre du streaming lui-même. Il était en effet l’une des 10 ou 12 vedettes invitées sur scène lors de l’annonce de Apple TV+, un service de streaming financé par Apple destiné à entrer en concurrence avec Netflix grâce à un business model différent, probablement plus accommodant avec les majors qui veulent garder le contrôle de la distribution.

Apple TV+ Spielberg

Steven Spielberg à la sortie de l’Apple TV+

En effet, Netflix ne respecte pas vraiment la règle des 90 jours d’exclusivité en salle avant la diffusion sur le net, il ne donne pas de chiffres au box office et ses films sont visibles 24 x 7 dans 190 pays d’un seul coup. Certains lui reprochent aussi d’allouer de trop gros budgets de promotion à ses films pour obtenir des Oscars. Reprises par la presse spécialisée américaine, les remarques de Spielberg ne sont pas passée inaperçues et ont suscité quelques réactions.

Quelques jours après, sans mentionner directement Spielberg, Netflix tweetait : « Nous aimons le cinéma et voici quelques trucs qu’on aime aussi : accès pour les gens qui ne peuvent pas toujours se le permettre ou vivent dans des villes sans cinéma ; permettre à tout le monde d’apprécier une nouveauté au même moment ; donner aux cinéastes plus de moyens pour partager leur art. Ces choses ne sont pas mutuellement exclusives ».De son côté, Amazon, qui a jusque-là respecté les règles des Majors envisageaient récemment, par la voix de Jennifer Salke directrice du Studio Amazon, de tenter d’autres stratégies de distribution.

Le DOJ menace de déclencher une action anti-trust

Mais en début de semaine, le magazine américain Variety mentionnait une lettre écrite par Mark Delrahim, l’assistant Procureur Général de la division Anti-trust du DOJ adressée à la fin du mois de mars à Dawn Hudson, le CEO de l’AMPAS. Cette lettre disait notamment : « Dans le cas ou l’Academy, une association qui comporte des concurrents multiples parmi ses membres, établirait certains critères d’éligibilité pour les Oscars qui élimineraient la compétition sans justifications favorisant la concurrence, une telle conduite pourrait lever certaines préoccupations antitrust ».

Il citait aussi la section 1 du Sherman Act, loi gérant les normes anti trust aux Etats Unis qui « prévient tout accord anti-concurrence parmi des compétiteurs ». Sachant que les accords entre compétiteurs pour exclure de nouveaux concurrents viole les lois antitrust quand leur but ou effet est de faire obstruction à la concurrence de biens ou services que les consommateurs achètent et apprécient qui menacent les profits des sociétés en place. Il ajoutait, « si l’Academy adopte une nouvelle règle pour écarter certains types de films, comme les films distribués par des services de streaming, de l’éligibilité aux Oscars, et que cette règle à pour conséquence de diminuer les ventes des films exclus, alors cette règle pourrait par conséquence violer la section 1″.

On se souviendra que l’année dernière au festival de Cannes, les responsables de la manifestations avaient plus ou moins éjecté Netflix de la compétition pour des raisons à peu près identiques. Là, aucune personnalité gouvernementale ou administrative en France ou en Europe n’avait bougé…

Netflix
Par : Netflix, Inc.
4.3 / 5
10,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests