Suivez-nous

Smartphones

Huawei lance les P40, P40 Pro et P40 Pro+, ses nouveaux bijoux de technologie

Malgré la tourmente provoquée par l’embargo américain, Huawei poursuit sa marche en avant. Ce jeudi 26 mars 2020, le géant chinois dévoilait les P40, P40 Pro et P40 Pro+, ses nouveaux smartphones stars. Toujours dépourvus des services Google, ils n’en demeurent pas moins séduisants.

Il y a

  

le

 
Huawei P40 Officiel
© Huawei

L’année 2019 n’a pas été de tout repos pour Huawei. Bousculé par l’embargo américain, le désormais numéro 2 mondial a dû adapter sa feuille de route. Exit les services Google, les smartphones Huawei embarquent des services maison ainsi qu’AppGallery, leur propre boutique d’applications.

Malgré cette situation inédite dans l’Histoire des smartphones, Huawei poursuit ses efforts. Ce jeudi 26 Mars 2020, le géant chinois dévoilait les P40, P40 Pro et P40 Pro+, ses nouveaux smartphones haut de gamme. Comme la tradition le veut sur cette gamme, le chinois a axé son travail sur le design et l’appareil photo. Huawei en a profité pour rassurer en annonçant l’arrivée d’applications populaires dans l’AppGallery ainsi que le déploiement de nouveaux services maison. Le P40 et P40 Pro débarqueront en France dans les jours qui viennent. La version Pro+, elle, sera lancée plus tard. Aussi nous reviendrons sur ce modèle en temps voulu.

Huawei P40 et P40 Pro : un design particulièrement séduisant

Au fil des ans, Huawei a démontré qu’il savait concevoir de (très) beaux smartphones. Les P40 et P40 Pro illustrent parfaitement le savoir-faire du géant chinois. Les designers ont conçu un habillage en matière « frostée ». Comprenez que la coque est à la fois mate et réfléchissante. Plus douce au toucher, elle marque moins les traces de doigts. En France, seule la version noire sera proposée, Huawei se laissant le temps de lancer les autres coloris (rose et bleu) plus tard.

L'écran du Huawei P40 Pro

L’écran du Huawei P40 Pro © Huawei

Les P40 et P40 Pro se distinguent surtout par l’intégration de leur écran OLED (définition Full HD+). Si le P40 adopte un format plat de 6,1 pouces, la version Pro, elle, hérite d’une dalle incurvée de 6,58 pouces baptisée QuadCurve.

Ce qualificatif fait référence au retour du châssis sur les coins de l’écran, permettant ainsi de le protéger des chutes. Car Huawei a particulièrement soigné l’intégration de la dalle : jamais les bordures d’un smartphones n’ont été aussi fines. Celles du P40 sont plus visibles mais restent discrètes. Notons que l’écran du P40 Pro affiche un taux de rafraîchissement de 90 Hz, une première chez le constructeur chinois.

Certifiés étanches (IP53 pour le P40, IP68 pour le Pro), les deux smartphones se distinguent surtout par leur taille. Plus compact, le P40 conviendra davantage aux petites mains. Les deux arborent un module photo imposant dans le coin supérieur gauche, comme les derniers haut de gamme de Samsung.

Nouveaux rois de la photo ?

En 2019, Huawei avait brillamment hissé son P30 Pro au rang de meilleur photophone du marché aux côtés du Pixel 4 et de l’iPhone 11 Pro. Déjà très en avance sur la concurrence, le chinois compte confirmer son statut en 2020.

Toujours en collaboration avec Leica, il équipe donc ses P40 et P40 Pro d’un arsenal photographique solide. Le P40 embarque un triple module de 50 + 16 + 8 mégapixels, avec un capteur principal plus grand que ce que l’on trouve chez les concurrents et un zoom optique x3. Huawei considère (à raison) que le nombre de mégapixels ne suffit pas à faire un bon appareil photo. Il a donc choisi de travailler plutôt sur la taille du capteur ainsi que l’optimisation de l’ensemble du module. De quoi offrir une expérience photo premium même sur le smartphone le plus abordable du trio. Mieux équipé, le P40 Pro promet de repousser les limites de la photo sur smartphones. Son quadruple module est composé de :

  • un grand angle : f/1,0 ; capteur de 50 mpxls ; PDAF, OIS
  • un téléobjectif périscopique (zoom x5): 125 mm, f/3,4 ; capteur de 12 mpxls ; PDAF, OIS
  • un ultra grand-angle : 18 mm, f/1,8 : capteur de 40 mpxls (1/1,54’’); PDAF
  • un capteur ToF

Huawei insiste sur trois grandes innovations. La première (nous l’évoquions plus haut) est son capteur de 50 mégapixels, plus grand et reposant sur un filtre RYYB inauguré avec le P30 Pro. La seconde est l’intégration de ce filtre RYYB sur objectif périscopique, une première pour le chinois. La troisième est l’intégration d’une stabilisation mécanique sur ce même objectif. Enfin, l’ultra grand-angle peut être utilisé en vidéo.

© Huawei

Les ingénieurs de Huawei (et de Leica) ont aussi travaillé sur le traitement numérique. Outre l’optimisation générale, le constructeur inaugure le mode Best Moments. Le logiciel capture une dizaine de photos à un instant T et récupère un maximum d’informations. Ensuite, il offre la possibilité de supprimer les défauts pour obtenir le meilleur cliché possible. Par exemple, si vous photographiez quelqu’un et qu’une voiture passe derrière elle, vous pourrez en post-traitement supprimer la voiture en arrière-plan.

Enfin, les P40 et P40 Pro embarquent tous deux un capteur frontal de 32 mégapixels (f/2 pour le P40, f/2,2 pour le Pro). Un capteur ToF l’accompagne sur la version Pro. Huawei promet des selfies encore jamais vus. On a hâte de tester tout cela.

Sous le capot

Sans grande surprise, les P40 et P40 Pro embarquent les composants derniers cri de la marque. Le processeur Kirin 990 de dernière génération s’accompagne de 8 Go de RAM et de 128 Go (P40) ou 256 Go (P40 Pro) de stockage. La mémoire peut s’étendre grâce à une NM Card, une nano-SD propriétaire.

Huawei promet une autonomie à la hauteur de sa réputation grâce à une batterie de 3800 mAh pour le P40 et 4200 mAh pour le Pro. Tous deux s’accompagnent de la recharge rapide. La recharge sans fil et inversée sont réservées à la version Pro. Le tout tourne sous EMUI 10.1 basé sur Android 10.

AppGallery, services Google : Huawei veut rassurer

Embargo américain oblige, les P40 et P40 Pro doivent, comme le Mate 30 Pro, se passer des services Google. Sur ce point, Huawei se veut rassurant (logique). Il annonce donc la prise en charge de nouveaux services et applications parmi les plus populaires.

© Huawei

En plus d’étoffer l’AppGallery, Huawei communique sur les différentes façons de se procurer les applications manquantes. De la boutique alternative à la recopie de votre ancien smartphone en passant par la création de raccourcis vers les services web, tous les moyens sont bons pour contourner le blocage des services Google. Reste que ces manipulations ne sont pas à la portée de tout le monde et qu’elles présenteront sans doute un frein auprès de certains utilisateurs peu rompus à l’exercice. On attend donc de tester tout cela pour nous prononcer.

En France, le géant chinois lance également Huawei Music et Huawei Video. Ces deux plateformes largement utilisées en Asie s’accompagneront également de MeeTime, un nouveau service permettant de communiquer en vidéo depuis les smartphones Huawei et n’importe quelle caméra déportée. Les détails sur l’ensemble de ces services seront disponibles plus tard.

Les Huawei P40 et P40 Pro seront commercialisés dès le 7 avril aux prix respectifs de 799 euros (8 Go / 128 Go) et 999 euros (8 Go / 256 Go) uniquement en noir dans un premier temps. Le P40 Pro+ sera disponible en juin 2020 au prix de 1399 euros. Les précommandes sont ouvertes pour les deux modèles :

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests