Suivez-nous

Réseaux sociaux

Instagram : Facebook va mieux réguler les contenus politiques sponsorisés

Les influenceurs devront indiquer plus clairement que leur publication est financée par une campagne politique.

Il y a

  

le

 
instagram
© Unsplash - NeONBRAND

C’est une campagne massive qui a marqué les esprits. Mercredi dernier, une vingtaine de comptes parmi les plus influents d’Instagram ont publié une série de publications humoristiques et de détournements payés par le candidat démocrate Mike Bloomberg. Il n’y a rien d’illégal à cela mais cette offensive a été largement moquée et critiquée. Certains internautes ont aussi trouvé que cette initiative manquait de clarté, se demandant s’il s’agissait de communication ou de vraie satire.

Facebook, la maison mère d’Instagram, a donc décidé de réagir. Les influenceurs pourront toujours publier des contenus politiques sponsorisés sur leurs comptes, mais ils devront étiqueter plus clairement ces publications.

Facebook maintient ses règles en matière de publicité politique

Concrètement, ces derniers devront utiliser l’outil « contenu de marque » de la plateforme. Interrogé par Business Insider, un porte-parole de l’entreprise a précisé cette nouvelle politique :

Après avoir observé plusieurs campagnes, nous convenons qu’il y a une place pour le contenu sponsorisé dans les discussions politiques sur nos plateformes. Nous autorisons les candidats politiques basés aux États-Unis à travailler avec des créateurs pour diffuser ce contenu, à condition qu’ils soient autorisés et que les créateurs divulguent tout partenariat rémunéré via nos outils de contenu de marque.

Les publications payées par le candidat Bloomberg cette semaine ne mentionnaient pas qu’il s’agissait d’un partenariat payant. Facebook demande donc à ces comptes « d’utiliser rétroactivement la balise contenu de marque ».

Il n’est en tout cas toujours pas question pour l’entreprise de changer ses règles concernant les publicités politiques. La firme de Mark Zuckerberg se refuse en effet à intervenir ou à les censurer, et ce même si elles comprennent des éléments trompeurs et mensongers sur une personne ou des faits. Cette position a été très critiquée par les candidats démocrates et notamment par Elizabeth Warren et Joe Biden.

Mike Bloomberg, de son côté, ne rentre pas dans la polémique. Il continue d’investir massivement sa fortune dans la publicité sur Facebook. Il a dépensé un million de dollars par jour sur le réseau social au cours des deux dernières semaines.

Instagram
Par : Instagram Inc
4.6 / 5
108,6 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests