Internet en entreprise : c’est pas gagné.

J’étais ce matin en rendez-vous chez un client qui souhaite que je reprenne la main sur l’administration du site internet de sa société, car il considère finalement que cette tâche ne fait pas partie des fonctions de son assistante, ni de ses autres collaborateurs. Le site avait pourtant été développé selon un cahier des charges

J’étais ce matin en rendez-vous chez un client qui souhaite que je reprenne la main sur l’administration du site internet de sa société, car il considère finalement que cette tâche ne fait pas partie des fonctions de son assistante, ni de ses autres collaborateurs.
Le site avait pourtant été développé selon un cahier des charges précis spécifiant expressément la possibilité pour le client de gérer celui-ci de façon autonome, moyennant une formation que je leur ai dispensée lors de la publication du site.
L’outil de gestion de contenu (Mambo) retenu pour le déploiement de ce site est certainement le plus complet et le plus facile à utiliser que je connaisse, même si la convivialité et l’ergonomie parfaite en matière de CMS reste à mon avis encore à inventer.
On peut donc considérer qu’il s’agit ici d’un constat d’échec : même quand elles sont déterminées à le faire, et à s’en donner les moyens, rares sont les PME qui in fine savent trouver les ressources internes pour gérer et faire vivre leur site web.
Alors que les mêmes PME savent utiliser leurs logiciels de gestion et de bureautique sans grandes difficultés.
Même si je dois avouer – un peu honteusement – que cet état de fait est plutôt favorable aux agences web et aux consultants comme moi (ça nous donne du travail !), j’assume ma part de responsabilité sur cette défaillance : formation insuffisante ? Sensibilisation à l’importance cruciale d’un site « vivant » mal expliquée au client ?
Quoiqu’il en soit, nous avons tous des progrès à faire pour donner aux clients l’autonomie dont ils sont théoriquement demandeurs.


Nos dernières vidéos

2 commentaires

  1. Idem pour moi, difficile d’impliquer les clients dans leur stratégie web dans les petites entreprises. Mais quand ça fonctionne c’est que du bonheur car ils sont très demandeurs et l

Répondre