Internet et casinos, du réel au virtuel… et vice-versa

Souvenez-vous de cette publicité bien française : « le fromage, c’est quand je veux, comme je veux »… Vingt ans plus tard, c’est le monde entier qui fait « ce qu’il veut, d’où il veut, quand il veut »… grâce aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.

Souvenez-vous de cette publicité bien française : « le fromage, c’est quand je veux, comme je veux »… Vingt ans plus tard, c’est le monde entier qui fait « ce qu’il veut, d’où il veut, quand il veut »… grâce aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Eh oui, les NTIC – pour les intimes – font désormais partie intégrante de notre vie. Internet, cryptages, achats et paiements en ligne, plateformes virtuelles : toutes ces innovations apportent disponibilité, portabilité et fiabilité pour réduire encore la frontière entre le réel et le virtuel… Elles ont d’abord modifié notre façon de travailler, de nous informer, de communiquer, bref notre façon d’appréhender le monde réel. Puis les NTIC ont révolutionné le monde virtuel des jeux vidéo et des loisirs, multimédia ou non d’ailleurs.

Ainsi, les casinos en dur se sont démocratisés, puis ont naturellement envahi la toile : le potentiel des jeux de hasard et d’argent est énorme et de nombreuses entreprises l’ont bien compris.

Pour créer des plateformes de jeux en ligne clé en main qui font tourner les casinos virtuels et attirer les joueurs, des développeurs comme PlayTech et Microgaming emploient 80% de leur personnel en R&D, et ça marche ! Des graphismes et des bandes son superbes, des logiciels stables sans bug, de nouveaux jeux disponibles tous les mois, des licences d’exploitation de films comme Le Seigneur des Anneaux ou des personnages de Marvel, font des nouvelles machines à sous multi-lignes et multi bobines de petits bijoux d’informatique. La gamme des jeux s’étoffe grâce à des jeux-serveurs communs aux différents casinos d’une même plateforme. Les machines s’interconnectent pour offrir des gains plus importants et plus d’interactivité, et l’on peut même jouer en ligne avec de vraies croupières via webcam.

Comme l’Homme aime bien le changement mais en gardant des repères, c’est tout aussi naturellement que les nouvelles applis de nos jeux en ligne préférés ont su trouver le chemin de nos terminaux mobiles intelligents. Une partie commencée chez soi sur un PC fixe peut très bien se poursuivre dans les transports en commun et se terminer à la pause déjeuner.

Mais pour que les joueurs restent fidèles à un site, il faut qu’ils aient confiance et qu’ils s’y sentent en sécurité. Alors, des cryptages dernier cri comme le SSL-256 bits sécurisent les données personnelles ainsi que les dépôts d’argent et les retraits de gains. Quant aux moyens de paiement, si le choix était déjà vaste (CB classique ou virtuelle, Paypal, Paysafecard ou Neteller), ils comptent désormais le système Ukash qui permet de créditer votre compte casino virtuel avec de l’argent liquide. Votre compte casino virtuel est crédité via un code présent sur un voucher payé en liquide bien réel… Paradoxal, non ?


Nos dernières vidéos

Répondre