(interview) Fermeture de Scoopeo, les vraies raisons

Les fondateurs de Scoopeo ont annoncé mardi par un billet sur leur blog la fermeture du site le 6 mai prochain en mettant en avant 3 raisons principales : l’apparition de nouveaux moyens de mise en avant prenant petit à petit la place des digg-like (comme Twitter ou Facebook), les difficultés de rentabiliser la société,

Les fondateurs de Scoopeo ont annoncé mardi par un billet sur leur blog la fermeture du site le 6 mai prochain en mettant en avant 3 raisons principales :

  • l’apparition de nouveaux moyens de mise en avant prenant petit à petit la place des digg-like (comme Twitter ou Facebook),
  • les difficultés de rentabiliser la société, les coûts importants d’hébergement et les problèmes de charge récurrents,
  • le manque de temps de l’équipe.

Cette annonce n’a pas manqué d’émouvoir l’importante communauté des Scoopeistes qui l’ont immédiatement relayée sur Twitter et dans les blogs, où elle s’est répandue comme une traînée de scoops, suscitant des réactions diverses, attristées mais également des avis tranchés.

Ainsi, si Philippe Lagane d’Accessoweb rappelle que « Scoopeo aura tout de même été un des plus gros Digg Like francophone« , et admet que « cela fait toujours un pincement de voir partir les sites que l’on a connu à ses débuts » Fred de Fredzone affirme sur son blog : « En toute sincérité, je ne vais pas regretter Scoopeo. Comme je l’avais déjà mentionné sur la Fredzone, certains points concernant ce digg-like m’ont particulièrement déplu. »

Voilà qui a le mérite d’être clair : riche d’une communauté forte, fidèle mais intransigeante, Scoopeo suscitait la passion mais également parfois la polémique, ou plutôt comme le reconnaissent eux-mêmes les fondateurs, « des querelles de cour de d’école », principalement fondées sur les reproches de spams faits par certains membres de la première heure aux nouveaux arrivants. Ce à quoi ces derniers répondaient en accusant les scoopéistes de la première heure d’agir comme une sorte de secte hermétique dont les membres se coopteraient entre eux et se ligueraient pour exclure les membres les plus récents.

Rappel pour ceux qui ne connaitraient pas très bien le principe : Scoopeo est un site collaboratif ou les internautes postent des liens vers d’autres sites et constituent ainsi un corpus d’informations pour lesquelles il est possible de voter. Les scoops les plus votés passent en une du site et bénéficient d’une exposition privilégiée. Inspiré du site américain Digg.com, Scoopeo a été le premier Digg-like français, suivi de près par Fuzz (développé également à l’automne 2005 et lancé quelques jours après Scoopeo) et d’autres sites fonctionnant sur le même principe.

Pour les avoir rencontrés et échangé fréquemment par email avec eux, je connais un peu Jean-Marc et Greg Goemaere, deux bruxellois fondateurs de Scoopeo, et je leur ai demandé quelques précisions sur la fermeture de leur site.

« Le site périclitait pour plusieurs raisons : nous étions de plus en plus fréquemment soumis à la pression du spam et des manipulations de votes par certains membres indélicats. Ces problèmes récurrents sont inhérents à tous les Digg-like, et nous n’avions plus les ressources ni le temps pour les combattre en développant de nouvelles parades. Nous avons cherché des solutions mais il faut se rendre à l’évidence : la gestion et la maintenance de Scoopeo prenait trop de temps et de ressources financières pour pouvoir continuer indéfiniment en regard du chiffre d’affaire apporté ».

Justement, quel est le chiffre d’affaire de Scoopeo et comment est-il généré ?

Exclusivement par des bannières Google Adsense qui rapportent environ 500 euros par mois, ce qui est insuffisant ne serait-ce que pour financer les serveurs dont la charge est très importante (les Digg-like, de par leur structure, sont très consommateurs de ressources).

Revenons un peu à l’historique de Scoopeo, quand le site a-t-il été lancé ?

Nous avons lancé le site fin 2005, et nous avons rapidement monté une société pour le gérer car son succès “Nous sommes très pris par le développement de notre nouveau service Akamusic, un site de découverte de nouveaux artistes, qui est un vrai succès et qui permet contrairement à Scoopeo de nous verser une rémunération.”a été rapide et sa croissance importante. Des amis investisseurs nous ont rejoints et ont apporté 40.000 euros afin de consolider et financer la croissance. Dans la meilleure période Scoopeo recevait 15000 visiteurs uniques par jour et la communauté compte aujourd’hui 45000 membres inscrits. Les nombreux clickers et widgets affichés sur beaucoup de blogs et sites généraient de très fortes montées en charge des serveurs et des indisponibilités. Il aurait fallu que nous travaillions encore et toujours sur l’optimisation, la mise en cache, etc…  Selon les logs apache, cela nous faisait plus 200.000 uniques par jour (en comptant ces clickers). Il y a près de 290.000 scoops qui ont été entrés dont près de 27.000 en home.

Et aujourd’hui ?

Le traffic se situe aux alentours de 7000 uniques par jour.  Près de 45.000 membres dont 28% ont au moins posté un scoop. 2700 sondages, 2.426.257 clics, 232.156 commentaires, 577.037 modérations de commentaires. Nous sommes très pris par le développement de notre nouveau service Akamusic, un site de découverte de nouveaux artistes, qui est un vrai succès et qui permet contrairement à Scoopeo de nous verser une rémunération. Nous sommes conscients du fait que tout n’a pas été fait pour soutenir Scoopeo mais nous devions nous focaliser sur d’autres tâches.  Nous sommes toujours deux et nous ne pouvons pas tout faire.

Vous pensez que les carottes sont cuites et qu’il n’y a pas d’avenir pour les Digg-like à la française ?

Pas forcément, mais c’est difficile, ne serait-ce qu’en raison de la langue. D’autre part, même Digg arrrive à une stagnation de sa croissance, du fait de la dissémination des moyens d’information : il est bien plus facile et rapide de diffuser un scoop sur Twitter, et ce type de micro-blog prend le pas sur les Digg-like.

Donc votre décision est irrévocable, vous fermez ?

Oui, mais depuis l’annonce nous avons une cinquantaine de repreneurs potentiels qui se sont déclarés intéressés. Dans le nombre nous en identifions 4 ou 5 qui paraissent sérieux. Dans ce cas on pourrait compter sur une continuité du service, mais nous voulons faire vite et sortir sans tarder de Scoopeo en évitant les négociations sans fin, cela ne nous intéresse pas.

Qu’allez-vous faire des données ?

Nous copierons tout sur un disque dur et nous crypterons l’ensemble qui sera conservé en lieu sûr. Les seuls actifs sont le nom de domaine, la base de données et les membres, et il est hors de question d’en faire usage en dehors de l’hypothèse d’une reprise du site. Nous mettrons le code en open source pour ceux que cela intéresse.

Décision et réponse définitive sur l’avenir de Scoopeo d’ici quelques jours. Je reviendrai dans un prochain article sur la place des Digg-like francophones dans le web de 2009.


Nos dernières vidéos

53 commentaires

  1. Je suis effectivement d’accord sur la montée en puissance des outils comme Twitter qui peuvent jouer un rôle de Digg-like, à l’exception que sur un Digg-like, tous les liens sont proposés à tous les internautes qui passent par là, alors que sur Twitter, à moins de suivre la « Public Timeline » (ce qui relèverait d’un exercice plutôt difficile), nous n’avons accès qu’aux liens des personnes que nous « followons ». Même s’il y a de fortes chances que de fil en aiguille, certains liens postés par des inconnus soient repris par nos contacts Twitter.

    Bref.

    Me concernant, je passe sur Scoopeo très régulièrement, quotidiennement en général, et l’espèce de polémique qui a vu le jour il y a quelques temps déjà concernant les blogueurs « malhonnêtes » profitant de Scoopeo pour promouvoir leur site, m’a vite gonflé, vu que parfois la plupart des Scoops en home traitaient de ce sujet.

    Merci tout de même à l’équipe de Scoopeo pour avoir réussi à monter le premier Digg-like francophone sur lequel j’ai souvent déniché de bons liens.

    RIP (ou pas).

  2. J’ai découvert Presse-Citron via Fuzz. Je suis toujours PresseCitron, mais j’ai totalement abandonné Fuzz.

    Je ne crois pas en l’avenir de ce concept… à qui le tour ?

  3. Je n’arrive pas à me mettre à l’idée qu’un site tel que Scoopeo n’est pas rentable. Qu’est ce qui demande un serveur aussi gros ? Du texte, des scripts php… ? (je ne connais pas bien la structure de ces sites). Je me pose alors une autre question, comment les sites tels que Megaupload ou Rapidshare arrivent à être rentable ? Qui eux hébergent carrément de gros contenus gratuitement, ce qui demande des serveurs énormes ? Est-ce uniquement grâce aux versions payantes qui payent les versions gratuites ?

    500€ c’est vrai que c’est très peu, alors qu’avec 150 visiteurs uniques par jour je tire 80€ par mois, ce qui fait du 3700€ pour 7000 visiteurs (bien sûr ca ne veut rien dire, j’essaye juste de dire que ce n’est pas forcément la faute à Adsense). Les visiteurs de ces sites seraient-ils des gens « du milieu » qui connaissent la pub et ne cliquent pas ? Contrairement aux novices ?

    En tout cas, bonne chance pour les fondateurs de Scoopeo (et les autres digg-like francophones) !

  4. Après être interviewé, il interview 😛 !
    On en apprend pas mal, surtout sur leurs revenus (assez faibles d’ailleurs).
    Les digg-likes français de qualité vont devenir de plus en plus rares…

  5. J’avais toujours considére Scoopeo et ces autre sites digg-like comme des sites POUR les blogueurs, consultés par les blogueurs qui s’y font de l’autopromo…
    Mais, « Près de 45.000 membres dont 28% ont au moins posté un scoop » : cela veut dire que les 2/3 des visiteurs ne sont pas là pour l’autopromo, et ça me rejouit un petit peu sur l’avenir de ces sites.

  6. J’ai l’impression que cet arrêt soudain est plus un choix stratégique (les jours n’ont que 24 h) pour se recentrer sur les projets rentables qu’une fatalité.

  7. C’est quand même dommage que ce dernier ferme, l’ayant beaucoup utilisé j’espere fermement qu’il sera repris par quelqu’un d’autre qui saura en tiré bénéfices pour assurer sa continuité 😉

  8. Scoopeo s’est déséquilibré vers la blogosphère, c’est-à-dire des billets clonés sur plusieurs digg like. Voilà une des raisons parmi pas mal d’autres qui ont été développées un peu partout.
    D’autre part, le manque de perspectives d’évolution du système comme l’ont fait Digg US ou récemment Blogasty ont englué Scoopeo entre ce passé assez mythique de premier (dans les deux sens du mots) Digg francophone et cette gueguerre malsaine du « moi je » qui a fortement clivé les ressentiments. Plus de synergie. Essoufflement.
    Si repreneur il y a, et apparemment la rentatilité étique du site pose question, il faut qu’il refonde la politique éditoriale. Pas simple. Pas si simple.
    Ou l’on s’adresse à un public confidentiel de geeks et ça se confine vite à des new high tech ou des conneries très connotées. Ou l’on s’adresse comme LePost à un grand public et là, la modération active devient primordiale et délicate.
    de plus, c’est vrai que Twitter et Facebook, dans un registre très différent ont contribué à la diffraction des visiteurs.

  9. 7000 visites uniques par jour, c’est pas fameux, et juste avoir utilisé adsense pour générer des revenus, il aurait pu faire beaucoup mieux. Il y a des tonnes de réseaux CPM qui aurait pu leur apporter le triple de cela considérant que leur site doit générer énormément de page vues, et l’analyse du trafic provenant d’engins de recherche aurait pu amener toute sorte d’autre possibilités.

    Mais ce qui est fait est fait. Et la gestion du site doit prendre beaucoup trop de temps..

  10. Aie le titre bien racoleur 😀

    La raison est uniquement financière, et c’est bien dommage. Peut être qu’il aurait fallu miser autre chose que du simple Adsense, faiblement adapté au digg like.

    Au passage, sur le blog jeune de l’adresse de mon profil, scoopeo m’apportait une part non négligeable de mon trafic, uniquement en postant sur scoopeo (puis rajout du bouton vote dans les articles ensuite).

    Dire donc que c’était « une sorte de secte hermétique dont les membres se coopteraient entre eux et se ligueraient pour exclure les membres les plus récents » me semble totalement erroné ; contrairement à fuzz où aucun de mes articles n’a atteint la première page (malheureusement).

    Dommage pour les blogs débutants ou à faible trafic. Personnellement, je me penche sur le cas Blogonet depuis l’annonce de fermeture de Scoopeo. Il a du potentiel je pense.

  11. Moi,
    j’ai fais une proposition de reprise et de rachat et j’ai toujours aucune réponse.
    Dommage, j’ai un véritable projet pour scoopeo.

  12. Ils auraient pu au moins gagner 3 à 4 fois plus en optimisant leur adsense. Leur trafic semble un peu faible pour un service aussi populaire..

  13. C’est vrai que si le chiffre est de 7 000 visiteurs / jour est exact, c’est assez « faible » au vu des visites qu’il peut envoyer.

  14. archicotte on

    J’appréciais beaucoup le concept de départ : regrouper les trouvailles originales de chacun, glanées au fil du web, et faire ressortir les meilleures d’entre elles par l’intérêt qu’elles suscitent auprès des utilisateurs.
    Ce concept répondait à une véritable attente et j’y ai découvert une foule de sites et de blogs intéressants qui alimentent encore mon agrégateur. Ce concept vertueux s’est malheureusement perverti par l’auto-promotion forcenée (et souvent malhonnête) de blogs sans grand intérêt.
    Je crois toutefois que la demande continue d’exister et que l’offre n’existe plus. Il y a là un concept à redécouvrir et à exploiter à la lumière des errements du passé.
    Quant à la question de trouver le modèle économique qui va bien, il s’agit là d’une autre paire de manches dans un univers où la gratuité est la règle. Puisque les blogs prétendent utiliser les digg-likes pour générer du trafic (et donc du revenu), ne devraient-ils pas rémunérer ce qui constituent pour eux un service ?

  15. C’est vrai que c’est dommage. Coïncidence je m’apprête à lancer yakacoller.fr, un « digg » (ou pas) généraliste nouveau (le concept de vote n’est pas le même) … Je vous laisse découvrir.

  16. @Sylvain Je ne parlais pas du stockage pure qui ne demande pas grand chose au final mais plutôt de la bande passante. Reste que ma comparaison avec les Digg like et Megaupload n’est plus valable avec ta réponse 😉

  17. Scoopeo était un très bon digg like malgré la grosse baisse qui est apparue sur la fin, en partie à cause des scoops votés par les copains exclusivement. On commençait à trouver des scoops inintéressants et toujours des mêmes personnes, c’est ce qui m’a fait quitter Scoopeo…
    Pour les 500€ via Adsense, ça m’étonne vraiment quand on voit le prix de ces emplacements sur d’autres blogs/sites… mais je pense que les clics n’étaient pas très facile à avoir sur un tel site. Je n’ai jamais réellement vu de pubs « intéressantes » pour moi, entre les pubs pour les sites de rencontres, tchat payants ou autre… Il n’y a pas de doutes que je ne suis pas le seul dans ce cas, loin de là.

    On gardera tout de même un bon souvenir de ce service!

  18. Les copaings( from twitter) ont tué Scoopeo… Le service ramait pas mal aussi dernièrement. Je pense que Scoopéo va revenir sous une autre forme, Scoopéo est une vraie marque.

  19. Pingback: Scoopeo sera probablement mis aux enchères sur eBay | Hebdo Web

  20. Pingback: links for 2009-05-01 « Ikan66

  21. Scoopéo fait les frais de la « secte hermétique » qui « tenait » la homepage. Mais, plus sérieusement, c’est la politique édiotriale qui est sanctionnée.

    Scoopéo valorisait les infos rigolotes, insolites au détriment du contenu solide. Au final, ça n’est pas viable, apparemment. Les internautes sont de grands enfants, mais il faut aussi leur apporter autre chose que de l’amusement.

    Cela dit c’est peut-être plus globalement les digg like qui sont un modèle difficile à rentabiliser. L’intelligence des foules pour le bénéfice d’un seul, c’est une belle idée mais un peu venimeuse quand même. 😉

  22. Pingback: Blogonet apporte du sang neuf dans les digg-like français | NeoSting Press

  23. l’idée de départ est bonne, mais seulement si tout le monde joue le jeu… le problème du spam est effectivement rageant quand vous essayez de faire relayer une info que vous estimez pertinente, mais que vous n’avez pas une bande de potes qui passent leur temps à voter pour votre article. Maintenant y a peut-être des choses à creuser pour éviter ces dérives, je préfère largement suivre mes centres d’intérêt via les flux rss… encore que si je trouvais un outil capable de mieux filtrer l’info ce serait top… mais bon c’est le sujet de l’article (alors Eric ou les autres, si vous avez un billet a faire sur le sujet de la veille ciblée, ca m’interresse 😉

  24. 500 euros / mois… c’est pas mal surtout que le site était vraiment en pilote automatique.

    7000 visiteurs/ jours… il était hébergé chez qui ce Digg-Like?

  25. @malko Scoopeo bénéficiait d’un serveur dédié à coup sûr…

    Et bien qu’un site soit en auto-pilote ne veut pas dire qu’il ne demande pas de travail. Scoopeo était souvent down et j’imagine que quelqu’un devait s’en occuper.

    Qui plus est, comme spécifié dans l’interview, Scoopeo était en proie au spam ce qui occasionnait une charge de modération et de travail supplémentaire.

    Je suis moi-même éditeur de Diggons.com (beaucoup plus petit que Scoopeo) et je peux te dire que le travail sur un digg-like se doit d’être quotidien.

  26. quel dommage ! je suis vraiment surpris par cette fermeture ! bonne chance pour la suite

  27. Il y a plein de sites qui ont une communauté et un traffic inférieure à celle de SCOOPEO. Et qui génèrent des revenus nettement supérieurs…
    Il n’y a pas que les ADSENSES dans la vie!
    SCCOPEO n’a pas été géré sur les plan business de ce que j’en comprends…
    Dommage…

  28. Pingback: Revue des blogs #149 : Une liste de news très Geek !

  29. C’est triste mais c’est aussi peut être l’occasion de faire le point sur la rentabilité des sites. Pas mal d’investisseurs devraient en prendre bonne note…
    Il apparait aussi clairement que google adsence n’est pas la bonne solution pour rentabiliser un site. C’est là encore l’occasion de remettre un peu en cause google, ça ne peut pas faire de mal.

  30. Bonjour à tous !

    Moi je pense que c’est une GROSSE perte pour le web francophone.

    En effet AUCUN autre digg like n’apportait autant de visites que Scoopeo, même Fuzz…

    La place qui va se libérée ne sera pas reprise par un autre site.

    Quant à dire que Twitter remplacera les digg like, c’est totalement exagéré : sur Twitter on suit les actus que de ses « followers » , or avec un Digg like on peut tomber sur des news venues de « nulle part » avec des sujets totalement inédits.

    Pour l’avenir des Digg likes, je pense qu’ils vont diminuer, mais qu’il reste encore le créneau des digg likes verticaux.

    Mais il reste 1 grand ennemi : les SPAM… en effet les digg likes sont trustés par les SPAM, j’ai au moins 30 liens spam par jours sur http://www.conseilscreateur.com... cela oblige à faire de la modération « à la hache » en supprimant des dizaines de scoop pouvoir découvrir une perle au milieu de liens promos.

    a +

  31. Dommage de rentabiliser un site comme celui là avec de l’adsense. Annoncer en direct ou via des régies spécifiques aurait pu leur rapporter bien plus.

    Le plus beau jour de ma vie : le jour où je me suis fait bannir d’adsense 🙂

  32. Pingback: Les 10 billets les plus commentés cette semaine | Presse-Citron

  33. Et voilà, je vais encore passer pour le vilain 😉

    Non mais sérieusement, les arguments avancés par les concepteurs de Scoopeo pour justifier la fermeture de leur service ne tiennent pas la route. Qu’ils en aient marre, qu’ils ne soient plus motivés, je peux comprendre. Le reste, pas du tout.

    Alors bon, je ne vais pas paraphraser mon article (au fait, merci pour le BL ^^) et je préfère m’arrêter sur la somme qu’ils t’ont indiqué. 500€ de revenus pour un trafic comme ils en avaient, c’est juste hallucinant.

    Je ne suis pas un pro en marketing, mais quand tu as plus de 10.000VU par jour, tu peux gagner beaucoup plus. Le truc, c’est juste de diversifier les sources de revenu. S’appuyer uniquement sur les gains adSense, c’est du suicide. Ils auraient pu passer par plusieurs régies différentes, construire des partenariats avec des marques ou des médias traditionnels, j’en passe et des meilleures.

    Sinon c’est marrant, j’ai eu droit au commentaire #37 sur mon blog aussi… Comme quoi, la concurrence veille au taquet, hein… 🙂

  34. Bon, comme on dit la critique est facile. Scoopeo comme tout les digg like sont des trucs de Geek, alors adsense ou pas c’est pas le problème. Les geeks ne clique pas sur la pub, et pour rentabilisez un tel site bonjour même wikio à du mal sortir bénéficiaire avec ça bête. S’il n’avait pas la rubrique shopping, ils auraient fermer boutique depuis belle lurette. Vous croyez que le grand public connait les diggs et en générale, c’est devenu super difficile de les référencer. Donc a par les geeks, qui va réellement sur un digg. Prenez les mêmes stats et faites un sites de nus et vous allez voir si vous rentabilisez l’affaire.

    Par contre, ils ont bien raison de fermer boutique, ca fait chier que ceux en manque de backlink. D’ailleurs leur projet Akamusic est une superbe réussite.

  35. Pingback: Carnet de Com » links for 2009-05-05

  36. Les digg restent utiles et pratiques pour avoir plus de visiteurs sur sur blog, et à part les c… normalement tout le monde a compris cela !!!

    Et si vous n’avez pas compris essayez un peu d’écrire des vrais résumés ou de changer la présentation de vos articles sur les digg ou vous comprendrez enfin à quoi ils servent…

  37. C’est bien dommage ; mais c’est sur que 500€ de revenus en pub par mois ca ne fait pas beaucoup, ou alors il faut s’installer à l’étranger ^^

  38. Comment se faire piéger par un titre racoleur et une mise en page ambiguë et la fatigue combinée…

    Cette après midi scoopéo est resté planté quelques bonnes minutes, voir même une heure entière. Alors je cherche un peu sur Google voir si des actus parlent d’un problème sur le site (une fermeture comme ça en plein après-midi, ca m’a paru anormal)

    Je tombe sur l’article d’Eric Dupin et je me dit « ha oui, d’accord, ils vont revendre, ils doivent être en train de préparer leur passassions de pouvoirs, les pauvres.) Et me promets de commenter le soir venus.

    Sauf que je n’avais pas noté le tout petit 2009 en gris clair juste à côté du « Buzz » et en dessous de l’énorme Jeudi 30 avril.

    Ca prouve 3 choses :
    * Eric est vicieux
    * Google est à la ramasse
    * Et moi je suis fatigué ! 😉

  39. Eric

    Sur tes 3 hypothèses de fin, seules les 2 et 3 sont valides, auxquelles j’en ajouterais bien une troisième : tu es de très mauvaise foi 🙂

  40. De mauvaise foi non, mais je provoque un peu volontairement pour rire de cette histoire plutôt que de la dramatiser ^^
    Faut dire que les circonstance n’ont pas joué en ma faveur, si j’étais tombé sur l’article en septembre par exemple, il n’y aurait pas eu de doute, mais je tombe dessus un 4 mai, alors que l’article annonce une « fermeture » pour le 5 mai et qu’il a été rédigé un 30 avril… Je me suis même demandé après coup si google ne l’avait pas fait remonter à cause de la proximité des dates.

Send this to a friend