Connect with us

Crypto-monnaies

L’Iran officialise sa crypto-monnaie pour s’affranchir des sanctions américaines

En réponse aux sanctions économiques américaines, la République Islamique d’Iran a révélé les détails concernant sa future crypto-monnaie nationale. La Banque Centrale d’Iran aura tous les droits sur cette devise électronique, et pourra émettre à tout moment des actifs selon ses besoins.

Il y a

le

iran

Selon des informations provenant de l’organisation Informatics Services Corporations (elle-même affiliée à la Banque Centrale d’Iran), la future crypto-monnaie iranienne serait indexée à la monnaie nationale, le Rial. Du côté technologique,  elle serait open-source et développée par la Fondation Linux : Hyperledger Fabric.

Une crypto-monnaie à contre courant des autres

A contrario des crypto-monnaies qui se veulent être des instruments financiers décentralisés, cette monnaie digitale iranienne sera totalement centralisée : elle ne sera pas fondée sur des calculs mathématiques complexes comme le Bitcoin mais uniquement sur les décisions de la Banque Centrale d’Iran. Cette dernière aura donc un contrôle total et pourra décider d’émettre des actifs digitaux à sa guise.

En outre, cette crypto-monnaie ne sera pas minable et les transactions ne seront pas publiques. Ces dernières ne seront accessibles que depuis une blockchain privée – évidemment contrôlée par le pouvoir iranien.

L’ISC a également dévoilé son plan de route comprenant deux phases : la phase 1 verra le « Rial Digital » être utilisé comme un moyen de paiement interbancaire, tandis que la phase 2 introduira la crypto-monnaie dans les échanges locaux. En somme, la première étape sera donc réservée aux institutionnels tandis que la seconde s’adressera plus largement aux individuels et commerçants.

Dans un quotidien iranien, le directeur du Supreme Cyberspace Council (SCC), Saeed Mahdiyoun, a déclaré avoir le soutien total du Président Rouhani concernant cette crypto-monnaie nationale. Le SCC est une institution gouvernementale en charge de la régulation iranienne sur les crypto-monnaies – encore à l’état de brouillon pour le moment.

S’affranchir des sanctions américaines

L’objectif de cette crypto-monnaie est clairement affiché : s’affranchir des sanctions économiques américaines qui pèsent sur la République d’Iran. La politique de guerre commerciale menée par l’administration Trump depuis quelques mois et les crises économiques affectant certains pays suscitent l’intérêt pour les crypto-monnaies aussi bien de la part des populations que des institutions gouvernementales.

De manière assez similaire, le Vénézuéla a mis en place le Petro, une crypto-monnaie nationale, et rêve même de créer une Banque Centrale dédiée aux crypto-monnaies. Selon certaines rumeurs, la Turquie pourrait elle aussi être tentée par l’expérience en réponse à la chute de sa monnaie nationale, la Lire turque.

Vers une autorisation des crypto-monnaies en Iran ?

Saeed Mahdiyoun a aussi déclaré que la Banque Centrale d’Iran pourrait donner une réponse finale concernant l’utilisation grand public des crypto-monnaies, le Bitcoin et l’Ethereum en particulier, d’ici à la fin du mois de Septembre. Pour l’heure, les autorités les ont bannies du pays pour éviter les problèmes de blanchiment d’argent.

Les sanctions en cas de flagrant délit d’utilisation des crypto-monnaies n’ont que peu d’impact sur la population iranienne : face à une monnaie nationale déclinante, les citoyens se dirigent massivement vers des actifs qu’ils jugent plus sûrs – l’or et le Bitcoin.

Sur les « marchés noirs » iraniens, la valeur d’un Bitcoin a même atteint les 20 000$ (alors qu’il se situe actuellement tout juste autour des 7 000$). En tout et pour tout, les Iraniens auraient dépensé pour 2,5 milliards de dollars dans l’achat de crypto-monnaies.

Les sanctions et le bannissement sont donc peu efficaces. Il ne serait donc pas étonnant de voir l’Iran les lever et se tourner massivement vers les crypto-monnaies pour tenter de redresser son économie et contourner les sanctions économiques américaines.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests