Connect with us

Actualités

Jack Ma renonce finalement à sa promesse d’emplois faite à Trump

Alors qu’il avait promis au président des États-Unis qu’il créerait un million de postes aux USA, le fondateur d’Alibaba Jack Ma renonce au nom de la guerre commerciale.

Il y a

le

Jack Ma Alibaba

En janvier 2017, Jack Ma avait fait le voyage aux USA afin de rencontrer le nouveau président Donald Trump. À cette époque, l’entente avait semblé cordiale, si bien que le fondateur du chinois Alibaba avait fait la promesse de créer un million d’emplois sur le sol américain. De la même façon, Jack Ma avait qualifié le président des États-Unis d’homme « ouvert d’esprit » et « intelligent » après que ce dernier ait évoqué une « grande réunion ». De fait, la collaboration devait se concentrer sur la stimulation du commerce, en aidant par exemple les petites entreprises américaines à vendre leurs produits en Chine et, plus globalement, en Asie.

Si les deux hommes souhaitaient alors se convaincre qu’ils allaient « faire de grandes choses », plusieurs analystes semblaient déjà douter de la promesse faire par Ma au président. Depuis, force est de constater que l’entente entre le fondateur d’Alibaba et Trump a pris du plomb dans l’aile.

> Lire aussi :  L'Europe devrait se méfier de Huawei, selon le commissaire de l'UE


Vidéo de Bloomberg Markets and Finance, décembre 2017

Concernant les emplois, « cette promesse ne peut être tenue »

En effet, Jack Ma a déclaré que les dernières résolutions commerciales mises en place par le gouvernement américain rendaient la mise en pratique du plan d’emplois impossible. Dans une interview publiée le 19 septembre par l’agence de presse officielle chinoise Xinhua, le fondateur du groupe déclare : « Cette promesse reposait sur une coopération amicale entre la Chine et les États-Unis et sur des relations commerciales bilatérales raisonnables, mais la situation actuelle a déjà détruit cette base ». Il a ajouté à cela : « Cette promesse ne peut être tenue ».

Néanmoins, l’homme a tenu à préciser que son entreprise « ne cessera pas de promouvoir le développement sain du commerce Chine-États-Unis ». Pour rappel, Jack Ma est connu pour être un défenseur de la mondialisation et des bénéfices, entre autres commerciaux, pouvant être apportés par une telle ouverture.

> Lire aussi :  La Chine transforme ses internautes en patrouilleurs du net : en avant la censure

Jack Ma a annoncé son plan de retraite au début du mois de septembre, précisant qu’il utiliserait son temps pour se consacrer à la philanthropie.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests