Suivez-nous

Actualités

Jeff Bezos débloque 10 milliards de dollars pour le climat

« Le changement climatique est la plus grande menace pour notre planète », a écrit Bezos dans un post sur Instagram.

Il y a

  

le

 
Jeff Bezos
© Money

L’homme le plus riche de la Terre veut se préoccuper de l’environnement, et du changement climatique. Dans un post publié sur Instagram, le PDG d’Amazon a annoncé qu’il investirait 10 milliards de dollars dans un fonds baptisé « Bezos Earth Fund ». Il s’est montré optimiste, enthousiaste, et veut influencer l’action collective.

10 milliards de dollars pour la planète

« Aujourd’hui, je suis ravi d’annoncer que je lance le Fonds Bezos pour la Terre », peut-on lire depuis hier sur Instagram. Le compte de l’homme le plus riche du monde vient de publier une photo de notre planète (sur sa face orientée vers les États-Unis) sous laquelle un petit message a été inscrit pour annoncer un investissement de 10 milliards de dollars.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Today, I’m thrilled to announce I am launching the Bezos Earth Fund.⁣⁣⁣ ⁣⁣⁣ Climate change is the biggest threat to our planet. I want to work alongside others both to amplify known ways and to explore new ways of fighting the devastating impact of climate change on this planet we all share. This global initiative will fund scientists, activists, NGOs — any effort that offers a real possibility to help preserve and protect the natural world. We can save Earth. It’s going to take collective action from big companies, small companies, nation states, global organizations, and individuals. ⁣⁣⁣ ⁣⁣⁣ I’m committing $10 billion to start and will begin issuing grants this summer. Earth is the one thing we all have in common — let’s protect it, together.⁣⁣⁣ ⁣⁣⁣ – Jeff

Une publication partagée par Jeff Bezos (@jeffbezos) le

Le but du Bezos Earth Found : lutter contre le changement climatique, lui qui s’avère être « la plus grande menace pour notre planète ». Cet investissement a vocation à soutenir la recherche, mais également des militants et des ONG. Un engagement qui débutera « cet été » et pour « la Terre qui est la seule chose que nous avons en commun », écrivait Jeff Bezos.

L’implication paradoxale d’Amazon

Au sein de son entreprise Amazon, Jeff Bezos est partagé par une actualité paradoxale vis-à-vis de la question écologique. Entre greenwashing et menaces sur ses employés, l’entreprise se devait de se racheter.

Sur le plan positif, Amazon avait annoncé en septembre dernier le programme The Climate Pledge. Il s’agissait d’un plan pour répondre à l’objectif de rendre totalement neutre le commerce électronique, sur le plan de ses émissions en carbone. L’horizon visé est 2040, soit une avance de 10 ans sur les conclusions de l’Accord de Paris sur le climat.

Pour atteindre cet objectif, Amazon a déjà débuté des investissements : 100 millions de dollars avaient été débloqués pour des travaux de reboisement, et 100 000 camionnettes électriques ont été commandées pour remplacer d’anciens véhicules diesel. Pour sa consommation d’énergie, Amazon veut que 80 % de son électricité provienne d’énergie renouvelable avant 2024, et que l’intégralité de celle-ci soit durable dans dix ans.

Sur la partie sensible, on ne peut pas oublier cette  affaire liée aux employés d’Amazon : parmi ses plus de 750 000 salariés, un plan de licenciement avait fait parler de lui au début du mois de janvier dernier. Le commerçant en ligne aurait menacé certains de ses employés de se faire virer, après que ces derniers aient parlé en public de la politique d’Amazon en matière d’impact écologique.

« Comme pour toute politique d’entreprise, les employés peuvent recevoir une notification de notre équipe RH si nous apprenons un cas où une politique n’est pas respectée », déclarait Amazon dans un communiqué de presse, en réponse aux dénonciations de « menaces » qu’elle ferait à certains de ses salariés.

Cette affaire faisait suite au rapprochement d’une partie des salariés d’Amazon sous le nom d’Amazon Employee for Climate Justice. Ces derniers avaient tenu à parler de l’implication d’Amazon face aux luttes contre le changement climatique, alors qu’ils n’avaient pas pu se joindre à la grève pour le climat, en septembre 2019.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Pat

    18 février 2020 at 18 h 13 min

    Er comme le changement climatique n’est pas du à l’homme, mais au changement interne du soleil, je suppose que son futur investissement sera le lancement d’une fusée pour aller étudier de près notre astre !
    ça tombe bien, lui qui voulait se lancer dans les voyages spaciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests