La Défaite du Travail

La Fête du Travail.Drôle de nom pour un jour ou justement personne ne bosse, vous ne trouvez pas ?Sans compter que généralement on fête quelque-chose qu’on aime (les mamans, la musique, la bière…).Vous aimez bosser vous ?Bien sûr, travailler dans les métiers du web n’est sûrement pas la pire des situations et on peut même

Muguet

La Fête du Travail.
Drôle de nom pour un jour ou justement personne ne bosse, vous ne trouvez pas ?
Sans compter que généralement on fête quelque-chose qu’on aime (les mamans, la musique, la bière…).
Vous aimez bosser vous ?
Bien sûr, travailler dans les métiers du web n’est sûrement pas la pire des situations et on peut même y trouver matière à quelque intérêt passionné (heureusement), mais bon le schéma idéal vers lequel nous tendons tous c’est quand même bien d’en foutre le moins possible, non ?
Attention, je ne dis pas ne pas travailler, personnellement je ne le supporterais pas, mais vivre correctement sans passer la moitié de sa vie au taff, ça serait pas beautiful mon ami ?
1er Mai, la Défaite du Travail.

(‘Tain qu’est-ce qu’il sent bon ce muguet, ça se voit presque sur la photo).


Nos dernières vidéos

40 commentaires

  1. "le schéma idéal vers lequel nous tendons tous c’est quand quand même bien d’en foutre le moins possible, non ?"

    Pas moi. Prive-moi de travail et je meurs.

  2. @JL, moi aussi moi aussi, d’ailleurs ce 1er Mai m’a toujours fait chier, comme tous ces ponts du même mois, mais dans l’idéal de l’idéal, si on pouvait bien vivre sans trop travailler ça serait pas mal non ?

  3. "le schéma idéal vers lequel nous tendons tous c’est quand quand même bien d’en foutre le moins possible, non ?"

    Poue en foutre un poil moins, tu peux supprimer un "quand", qu’en dis-tu ? Le sale travail est le propre de l’homme…

  4. "mais vivre correctement sans passer la moitié de sa vie au taff, ça serait pas beautiful mon ami ?"

    La question est de savoir ce que tu veux faire de ton autre moitié de vie…Si c’est pour glander devant ta Wii, vaut mieux que tu rendes plus utile 🙂

  5. "vaut mieux que tu rendes plus utile :-)" –> se rendre utile à qui ? A la société ?

    On peut crever à chaque instant. Mon but n’est pas de me rendre utile à la société mais de profiter de la vie.

  6. Entre ceux qui ne foutent rien au taf et ceux qui en on pas, comme disait coluche peut être on pourrait remplacer les uns par les autres qui sait ?
    PS la journée du travail a pour revendication principale en france et à sa création la réduction du temps de travail.

  7. La Défaite du Travail… pas faux ! J’ai pas encore travaillé aujourd’hui mais là j’ai allumé mon portable et c’est parti mon kiki.

    Et puis quand on aime (bosser) on ne compte pas !

  8. Si on veut travailler moins, on fait quoi le reste du temps ?
    On dépense l’argent qu’on a gagné ?
    C’est bien, ça fait gagner ceux qui travaillent, mais au final on va se plaindre de la perte du pouvoir d’achat, puisqu’on a moins d’argent en travaillant moins, et qu’on en dépense plus, parce qu’on a le temps pour le faire !

    Alors, soit on a des loisirs et on se plaint d’avoir un pouvoir d’achat en baisse (tout en consommant plus), soit on a moins de loisirs, un salaire meilleur, et des impôts plus élevés 😉

    L’important est d’être heureux dans ce qu’on fait

  9. Ici le 1er mai est aussi de rigueur…only pour les administration ! Les commerces en tout genre et les fac/écoles sont ouvertes, les écoliers (moi y compris) sont tous en cour !

  10. Beautiful mon ami, serait-ce tiré des têtes à claques ? 🙂
    Je bosse dans la même branche que toi, et suis d’accord sur le côté dont tu parles comme passionnel, éphémère et ponctuel ! 🙂

  11. Au canada tavail le jour de la fête du travail, les défilés se font le w-e suivant…
    Ici pour la fête du travail on augemente le salaire minimum.
    Par contre on a 1 jour férié pour le "labor day".

    Pour résumé victire du travail et recompense des masses "labor"ieuses

  12. Sans faire le casse-couille, ce n’est pas la fête du Travail, mais la fête des travailleurs… C’est une erreur (mais de plus en plus accepté) de dire la fête du travail, car en réalité, la fête du travail c’est au début septembre et fait référence au travail dans les champs.

  13. M’en fous, on travaille aujourd’hui en Irlande, comme les autres jours ! (20 jours de congés par an seulement, loin des 37 français).
    Enfin, les autres, moi je ne travaille pas (encore) ^^

  14. "Drôle de nom pour un jour ou justement personne ne bosse, vous ne trouvez pas ?"
    J’ai bossé aujourd’hui… c’est chiant mais c’est payé double !

  15. "La fête du travail" est en fait l’appellation française de la "journée internationale des travailleurs", instaurée à l’origine comme journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail.

    Il ne s’agit donc pas de glorifier le Travail, mais de défendre les travailleurs.

    CQFD

  16. Etant étudiant dans une fac un peu ardue… j’ai pas de cours aujourd’hui mais j’ai dû bosser mes projets!

    Sinon, j’ai qu’une envie actuellement, finir mon uni et me lancer dans le monde du travail, enfin tater du concret, de dialoguer avec les gens, de réussir des défis, bref que du bonheur!

  17. Même si c’est la fête du travail, j’ai bossé aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que j’aime bosser dans le domaine du web, c’est passionnant… Mais quand il s’agit de réviser de la méca flu, c’est une autre histoire…

    Tout est relatif

  18. Oui ben moi je bosse en Angleterre mais je suis dans "lieu de travail" privé et les jours fériés c’est Tintin comme dirait Pascal Sevran !
    ‘Devriez avoir honte en France 😉
    Veinards !!!

  19. Je bosse aux Etats-Unis, mais de chez moi pour la plupart du temps, à la campagne, dans une région viticole, près d’un lac. Donc je n’ai pas autant de vacances que si je vivais toujours en France, mais je n’ai franchement pas à me plaindre…

  20. Sur mon Blog j’ai mis le vidéo de Henri Salvador: le travail c’est la santé…un peu ringard je sais, mais j’adore les grimaces qu’il fait dans cette chanson.Et puis elle me va comme un gant, je fais partie des prisonniers du boulot!

  21. pas trop d’accord avec ton billet, j’ai bossé un peu moins hier, mais j’ai bossé, dans certains pays la fête du travail… se travaille! Comme au Japon par exemple où tous les premiers Mai on bossait encore plus. Travailler c’est important, c’est ce qui te défini, c’est ce qui créé de la valeur et qui permet de faire avancer économie, valeurs, c’est la manière que chacun a de faire un peu tourner la planète…

    Je suis pas d’accord on tent pas tous à ne rien foutre, c’est loin d’etre mon ideal et c’est loin de ce que devrait être notre idéal… sinon il est clair que l’on sert à rien… que ferais tu "de bien" de tout ce temps à rien faire? tu donnerais ce temps aux autres qui pourrait en avoir besoin ou bien tu glanderais sur une chaise longue?
    Travailler c’est la santé et c’est aussi la dignité, il y a un temps pour tout même pour se reposer mais sans le travail on est "l’animal" le plus inutile de la création…

  22. Je crois qu’il faut réfléchir un peu plus :
    Le travail pour quoi faire ?…

    Travail imposé – travail choisi ?…

    A quoi sert le progrès de la productivité ?…

    Travail / occupation…
    etc…..

  23. citron mecanic on

    rholala ! travailler pour se sentir utile, le travail vous définit, sans travail on glande et on feignasse, que de vieilles lunes réacs, que de manque d’imagination et de pauvreté intérieures, vision rachitique et schématique, besogneuse et utilitaire de l’existence qu’on croyait d’un autre monde et d’une autre époque, ça commence à fatiguer un peu cette glorification hystérique du travail, signe du temps, la vie ne se résume pas à produire et consommer comme des demeurés pour faire de belles courbes dans le figaro économie, et
    le travail n’est pas une valeur contrairement à ce qu’on nous serine, c’est un mal nécessaire, pas plus pas moins.
    Perso, bossant en indépendant sur le net, je ne considere pas qu’il s’agit d’un travail mais plutôt d’un loisir rémunéré ! C’est honteux.

  24. @citron mécanic, pas mal la notion de loisir rémunéré, sauf que ça devient un travail quand tu as affaire à des clients casse-bonbons 😉

  25. Les loisirs au travail? Ça doit pouvoir se faire. 🙂

    Franchement, j’ai beau n’être qu’un lycéen, je vous dis que bosser 38h par semaine sans être payé, ça fout les boules. 🙁

    Alors je dis, vivement la majorité, que je devienne webmaster. 🙂

  26. citron mecanic on

    @ Eric : donc tu associes la notion de travail à celle de déplaisir, ce qui est ‘éthymologiquement’ juste car le terme ‘travail’ a à voir avec la souffrance infligée par un instrument de torture (alors comment se fait-il que certaines personnes instituent cela en valeur ? telle est ma question) 🙂

    mais même avec des clients chiants, ça peut rester un plaisir et pour moi un travail qui procure bcq plus de plaisir que de pénibilité, n’en est plus tout à fait un, l’effort joyeux est ma définition du loisir

  27. Non non non On ne fête pas nécessairement ce qu’on aime. On peut par exemple lancer une cérémonie pour je ne sais quelle guerre…
    Le travail est une situation particulière qui a une histoire très spécifique. Et la fête des travail-"leurs", c’est très important. Il faut pour comprendre se reporter à l’histoire du salariat et de l’industrie.
    Bonne journée.

Répondre