Suivez-nous

Tech

La flippante base de données chinoise sur les habitantes prêtes à procréer

Après la politique de l’enfant unique, le pays manque de femmes, le gouvernement chinois semble donc tenir une liste des femmes prêtes à procréer en permanence. C’est ce que révèle la fuite d’une base de données…

Il y a

  

le

 
Y Combinator Chine législateurs travail

Le contrôle de la population en Chine

Quand on parle de la volonté chinoise de contrôler sa population, on commence presque à penser que le gouvernement n’a pas de limites. Prisons intelligentes, vidéo surveillance à un niveau inégalé, internet hyper-contrôlé ou encore humiliation des personnes endettées.

Et pourtant. La Chine n’a sans doute pas encore révélé tous ses secrets. C’est ce que l’on apprend à la lecture des révélations de Victor Gevers, un chercheur en cybersécurité néerlandais. Il a tout simplement mis la main sur une base de données contenant des données sur des millions de chinois. Localisation, messages échangés sur WeChat et QQ… le début est plutôt classique.

Mais c’est une base de données avec les noms de 1,8 million de chinoises qui sont cataloguées comme « BreedREady » (prêtes à procréer) qui représente un nouveau choc et fait penser à The Handmaid’s Tale ou Black Mirror.

Une jeune fille de seulement 15 ans

Ce listing comprend une masse de données plutôt effrayante puisque l’on y trouve aussi numéro de téléphone, âge, adresse et nom. L’idéal donc pour un stalker potentiel,  et qui est effrayant quand on se dit que cette base de données n’était pas protégée.

La fille la plus présente dans la base est âgée de 15 ans. Mais la première portant la mention « breedready » est âgée de 18 ans. La plus âgée ayant cette mention a 32 ans. 89% des femmes référencées sont célibataires et 10% divorcées.

En Chine, cela répond bien sûr à un besoin. Après la politique de l’enfant unique, le pays manque de femmes, mais on peine tout de même à entrevoir les usages concrets que pourrait avoir une telle base de données pour le gouvernement. Au total, il y aurait 29808 bases de données de ce type ouvertes en Chine. D’autres surprises pourraient bien être au programme…

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick

    13 mars 2019 at 19 h 59 min

    Bah, n’importe quel pays peut en faire autant, et sans effectuer d’enquête.

    Il suffit de prendre la base de sonnées des cartes d’identité et la date de naissances des femmes.

    La ménopause survenant à une date a peu près identique (et la puberté aussi), il n’est pas trop difficile de déterminer quelles personnes sont susceptibles de procréer.

    Si ça se trouve, chaque pays a déjà fait de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests