La fragmentation d’Android contraint Twitter à utiliser ses propres emojis

Twitter n’utilisera plus les emojis natifs d’Android.

Il semblerait que Twitter en ait assez des problèmes liés à la fragmentation du système d’exploitation Android et décide aujourd’hui d’utiliser ses propres emojis.

D’après notre confrère Engadget, qui cite Emojipedia, Twitter a décidé d’abandonner les emojis natifs d’Android et d’utiliser ses Twemoji « une bibliothèque simple qui fournit un support emoji Unicode standard sur toutes les plates-formes ».

Grâce à cette bibliothèque, les utilisateurs de Twitter devraient être moins frustrés

En effet, il se trouve que certains emojis n’étaient pas supportés par des versions antérieures d’Android. Et au lieu de voir un symbole coloré, il arrivait que les utilisateurs de Twitter voient des cases vides sur leurs écrans.

Mais grâce aux tweemojis, les utilisateurs de Twitter devraient voir les mêmes emoji, peu importe la version d’Android utilisée.

D’après Engadget, plus de la moitié des utilisateurs d’Andorid 4.4 ou plus devraient déjà voir les emojis correctement sur Twitter. Et la plateforme de microblogging déploiera cette mise à jour sur les reste des smartphones éligibles cette semaine.

Le problème de la fragmentation d’Android n’est (vraiment) pas nouveau. Mais cette histoire d’emojis reflète très bien la situation. Alors qu’on attend déjà Android P, la version de l’année dernière, Android Oreo, n’est installé que sur 6 % des appareils utilisant l’OS de Google. Et plus d’un tier des appareils Android tourneraient sous une version datant d’au plus 2014.

La bonne nouvelle, c’est que ces deux dernières années, Google semble un peu plus déterminé à résoudre ce problème. La firme de Mountain View a récemment lancé le programme Android Go, qui devrait permettre aux téléphones d’entrée de gamme d’avoir des versions récentes de l’OS. D’autre part, Google a aussi revu l’architecture d’Android afin d’accélérer le processus de mises à jour des téléphones, en rendant les constructeurs indépendants des mises à jour logicielles des fabricants de composants.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.