Connect with us

Internet

La francophonie perd la guerre d’Internet

Vous ne parlez que Français ? Sur Internet vous risquez quand même d’être rapidement perdu car la langue de Molière n’est que la quatrième sur le web et les réseaux sociaux, une place qui chute même si l’on prend certains paramètres en plus.

Il y a

le

La francophonie perd la guerre d'Internet

Le Français, une langue présente

En ce moment, c’est le sommet international de la francophonie à Erevan en Arménie. L’occasion pour les pays qui sont rassemblés de célébrer la grandeur de la langue de Molière. En ce qui concerne Internet, elle est considérée comme la 4e langue pour le nombre d’utilisateurs et même la 3e pour les blogs. Pour cette dernière partie, il faudra sans doute « remercier » les skyblogs.

Pourtant, même ce chiffre fait débat puisque l’Espagnol serait très probablement devant. C’est bien entendu l’anglais qui est premier devant l’allemand, le russe et donc la langue de Cervantès. Pire sur des nouveaux outils comme Twitter, le français chuterait même encore de deux places. De façon très réaliste, le Français ne se parle pas sur le web en dehors des pays français.

> Lire aussi :  La Chine accentue sa surveillance d'Internet

La disparition progressive

Savez-vous comment on dit binge-watching en français ? Cette activité désormais presque universelle et pratiquée de façon internationale a le droit à sa version « french friendly ». Un néologisme pour le moins douteux : visionnage boulimique. Un symptôme qui s’inscrit dans une tendance plus large de termes qui s’utilisent seulement dans les pays francophones. Vous avez sans doute déjà dit « Lol » (Laughing Out Loud) mais jamais un américain ne dira « Mdr » (Mort de rire).

Pire, certains mots « imposés » ne sont jamais utilisés. Comme courriel (e-mail), pourriel (spam), mot-dièse (hashtag) ou clavardage (chat). La France possède pas pas moins de 840 néologismes de ce genre. Mais les Canadiens sont peut-être les seuls à pouvoir encore les défendre…

Pire, vous utilisez sans doute même plus de mots japonais que de néologismes. Emojis, otaku, hentai…  Le hawaïen « Wiki » fait aussi partie de notre vie quotidienne tout comme « khey » popularisé sur jeuxvideo.com, a débarqué de l’arabe. Peut-être faudra-t-il bientôt lancer une opération « Save the Word » pour la langue française sur Internet….

> Lire aussi :  La Chine accentue sa surveillance d'Internet

Source

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. taraceboulba

    12 octobre 2018 at 9 h 31 min

    Un americain ne dis peut etre pas MDR, mais il dis Rendez vous, Deja vu, C’est la vie et bien d’autres expressions françaises.
    Ce n’est pas le fait d’employer quelques mots dans une langue étrangère qui va changer quelque chose.
    Encore une fois, vous avez le sens d’analyse d’une truelle.

  2. macarroncontomate

    12 octobre 2018 at 12 h 32 min

    ils sont énerves pas que sont pas le number one de la liste un point c tout

  3. macarroncontomate

    12 octobre 2018 at 12 h 39 min

    et mon commentaire il est ou?? l’intelligence artificiel raciste de l’article de a cote il ma ban pas que je pas la bon vielle pense unique ??? presscitron vendus quoi comme touts d’ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests