Suivez-nous

Tech

La justice américaine accuse des espions chinois d’avoir hacké des entreprises US

La justice américaine a présenté un acte d’accusation très grave contre Pékin accusant des espions chinois de voler des données sensibles à des entreprises américaines et des organismes gouvernementaux.

Il y a

le

Hack de Yandex

La justice américaine vient de présenter un acte d’accusation accablant contre des espions travaillant pour le gouvernement chinois. Ils auraient piraté les géants américains de la technologie et de l’industrie.

Des espions chinois volent des propriétés intellectuelles

L’espionnage n’est pas quelque chose de nouveau. Cependant, depuis quelques années, il prend une nouvelle tournure et s’informatise. Des hackers sont mis au service de gouvernements pour voler des informations confidentielles. L’accusation du ministère de la justice américain porté hier contre le gouvernement chinois est particulièrement grave tant l’ampleur des vols de propriétés intellectuelles est important.

Selon l’acte d’accusation rendu public par les autorités américaines, le ministère de la sécurité d’État chinois est accusé, à travers de son principal service de renseignement, d’avoir piraté des douzaines de sociétés de technologie et des services gouvernementaux. Le ministère de la justice américain précise qu’il s’agit de piratages ayant essentiellement pour objectif de voler de la propriété intellectuelle. L’acte d’accusation précise que les pirates feraient partie d’un groupe de hackers soutenus par Pékin et baptisé APT10.

Les autorités américaines estiment que les pirates chinois auraient volé des centaines de Giga-octets de données aux entreprises visées et aux services gouvernementaux. Les entreprises victimes de ces vols de données sont très variées et touchent des domaines aussi sensibles que l’aviation, les technologies spatiales et militaires, des industries de fabrication, des laboratoires de pharmacie, des entreprises pétrolières et des entreprises de technologie maritime. L’acte d’accusation ne précise pas le nom des entreprises victimes à l’exception de la NASA.

La marine américaine victime de vol de données

L’acte d’accusation explique, par ailleurs, que les espions chinois et pirates informatiques auraient aussi volé les informations personnelles de plus de 100.000 membres de la marine. Selon le ministère, les espions chinois auraient eu recours à des campagnes de pishing, parfois très ciblées pour installer des logiciels espions et récupérer les données. Des keyloggers ont aussi été utilisés pour récupérer les mots de passe.

Deux espions chinois ont été capturés et inculpés de trois chefs d’accusation de piratage, de complot en vu de commettre une fraude informatique et de vol d’identité aggravée. Rod Rosenstein, le procureur général des États-Unis, a par ailleurs déclaré : « Nous voulons que la Chine mette fin aux cyber-activités illégales et honore son engagement envers la communauté internationale, mais les preuves laissent penser que la Chine n’a peut-être pas l’intention de tenir ses promesses ».

Ces accusations risquent de brouiller encore davantage les relations sino-américaines déjà particulièrement tendues depuis que Donald Trump a lancé une guerre économique contre l’empire du milieu. Il serait cependant assez candide de penser que seuls des espions chinois mènent de telles opérations. Les services secrets américains sont aussi particulièrement connus pour mener de telles opérations. Notez que ce n’est pas la première fois que les USA accusent la chine d’espionnage industriel.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests