[La Start-Up française de la Semaine] : Europa Apps

Cet article fait partie d’un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur Presse-Citron. Une nouvelle start-up française vous sera présentée chaque semaine : le Jeudi à 11h. Ce mois de Décembre sera consacré aux start-ups en pleine phase de lancement. A la fin du mois, les lecteurs de Presse-Citron seront amenés à voter pour l’une des 4 start-up

Cet article fait partie d’un nouveau rendez-vous hebdomadaire sur Presse-Citron. Une nouvelle start-up française vous sera présentée chaque semaine : le Jeudi à 11h.

Ce mois de Décembre sera consacré aux start-ups en pleine phase de lancement.

A la fin du mois, les lecteurs de Presse-Citron seront amenés à voter pour l’une des 4 start-up présentées et élire la Start-Up du mois.

Que fait Europa Apps ?

Une maison d’édition 100% digitale qui souhaite faire évoluer nos habitudes de lectures sur le mobile et les tablettes. Europa Apps ne parle pas de livres mais veut offrir des moments de lecture, de jeu, d’apprentissage, … : une véritable nouvelle expérience de lecture.

Les premières applications sont apparues sur l’App Store il y a quelques jours seulement (le 30 novembre 2011) et font partie d’une collection nommée «Jouer à une histoire». Cette collection, destinée aux 2-5 ans, voit le jour avec «Les histoires de lapins», «Les jeux de lapins» & «Les Jeux du livre des bruits».

Le premier auteur a être publié par Europa Apps est Soledad Bravi, auteur réputée et déjà éditée chez plusieurs éditeurs comme l’école des loisirs, Gallimard, Seuil, Mila Editions ainsi que dessinatrice pour le magazine Elle.

Ces applications amènent l’enfant à participer et à jouer avec les personnages : le but n’est donc pas d’en faire une nouvelle télévision ou une nounou digitale, mais un jeu qui va créer des moments de partage avec les parents. C’est comme raconter une histoire tout en amenant l’enfant à participer davantage au travers du jeu.

Europa Apps ne veut pourtant pas s’arrêter aux applications à destination des 2-5 ans et a de nombreux projets pour apporter des expériences de lecture innovante. Avec plus de 10 applications à venir, Europa Apps souhaite véritablement devenir un acteur important de ce nouveau monde de l’édition. De ce fait, ils ont immédiatement pensé leurs applications à l’international grâce à la distribution simplifiée que propose l’App Store.

Du côté des prix, souvent sujets à critique avec les livres digitaux traditionnels, cette nouvelle maison d’édition digitale propose ses premières applications entre 1,59€ et 2,99€ et ne se ferme pas à l’idée de proposer des applications gratuites. Et avec cette démarche, Europa Apps est totalement dans l’esprit d’une start-up qui propose des applications à la vente plutôt que dans l’esprit d’une maison d’édition traditionnelle.

Qui est derrière Europa Apps ?

Toute l’aventure Europa Apps a commencé lors d’un dîner où François Blum & Benoît Lacour discutaient de leurs enfants et de leur fascination pour l’iPad. Il leur semblait qu’il était possible pour eux d’amener leur pierre à l’édifice. Et si le numérique avait bouleversé de  nombreux domaines de l’information et du multimédia, il leur semblait que la lecture n’avait pas encore été suffisamment concernée. D’où l’idée qu’un pure player de l’édition digitale saurait apporter son lot d’innovations.

Mais pour être honnête, cette envie (ou devrais-je dire ce besoin) d’innover n’était pas récent chez les deux hommes.

François a commencé sa carrière dans le marketing et la communication pour de grandes sociétés, ce qui l’a amené à exercer entre Paris, Londres & New York.

Il a ensuite travaillé au sein de Médiamétrie pour créer le e-rating, outil toujours en usage pour mesurer l’audience d’internet.

Après sa participation à l’acquisition de start-up par le groupe Ouest-France (et notamment le rachat de caradisiaque au nez et à la barbe de eBay), il se verra confié un «petit projet». Il a tout simplement incubé et lancé Le Bon Coin. Comme pour Europa Apps après lui, il avait dans l’idée que le marché traditionnel (dans ce cas celui des petites annonces) pouvait encore être bouleversé par Internet.

Il va ensuite s’occuper de l’Officiel des Paris en Ligne. où il va être pour la première fois en contact avec Benoît Lacour.

Benoît n’est pas non plus un novice. Après un passage chez Microsoft puis Orange en tant que responsable de la communication des produits multimédia et coordinateur des programmes marketing et communication en Europe, c’est en tant que consultant de SportingBet (leader mondial du jeu en ligne) qu’il rencontrera son futur associé.

Benoît appelera François en lui énonçant qu’il avait une bonne et une mauvaise nouvelle à lui annoncer.

La mauvaise, c’est que SportingBet n’allait finalement pas se lancer en France et que donc il stoppait sa collaboration… la bonne, c’est qu’il allait pouvoir rejoindre l’équipe de François à l’OPL.

L’OPL évolua pourtant bientôt dans une nouvelle direction et l’intérêt de Benoît se porta vers la création d’une nouvelle aventure. Et c’est à ce moment-là que les deux hommes auront ce dîner dont je vous parlais plus tôt, où ils ont discuté de leurs enfants, de l’iPad et des smartphones, et de comment ils pourraient aider à révolutionner un nouveau marché.

Et si le business est important pour Benoit, ses enfants sont encore plus importants et il voulait fonder un nouveau business où il pourrait aussi offrir quelque chose à ses enfants.

Carte d’identité

Nom : Europa Apps

Date de lancement : 30 novembre 2011

Lieu des bureaux : Paris

Nombre d’employés : 4 (2 fondateurs & 2 stagiaires)

Modèle économique : pour le moment cela passe uniquement par la vente d’applications à l’international.

Ils ne se ferment pas à la possibilité d’aider des maisons d’éditions à franchir le pas du numérique ou à d’autres moyens de rentabiliser l’aventure, mais si François a appris une chose de ses expériences passées, c’est qu’il faut savoir garder le focus : avoir un point B en tête et aller vers celui-ci sans trop regarder trop loin dans l’avenir.

Ils se concentrent donc sur la vente d’applications tout en préparant une levée de fond au premier trimestre 2012.

Anecdotes :

  • Europa Apps a fait coïncider la sortie de ses premières applications avec le salon du livre de Montreuil où les deux fondateurs ont pu présenter celles-ci à des enfants. Cette expérience les a conforté dans leur intuition en voyant 50 enfants rire devant les histoires de petit lapin. A la fin de l’histoire, l’animateur a expliqué que François était «le papa des lapins», et 3 petites filles sont alors venues le voir pour lui demander un «autographe» (le premier autographe de sa vie).
  • Si vous demandez à François Blum quel est le principal modèle qu’il a en tête pour Europa Apps, il ne vous citera pas Gallimard ou Flammarion mais Rovio, les créateurs de Angry Birds. En effet, la société est un exemple à suivre en tant que créateur d’un personnage né dans le numérique pour une cible bien particulière et qui a su devenir addictif pour tous les segments, dans tous les pays avant de se décliner en films, peluches et autres produits dérivés. Cette marque est devenue une vraie marque qui s’est déployée transmédias… et c’est tout ce que l’on peut souhaiter à Europa Apps.

Points forts :

  • une équipe expérimentée pour un projet innovant et ambitieux
  • des auteurs connus sont déjà impliqués
  • les premières applications ont été visiblement pensées pour être également divertissantes pour les parents
  • déjà des personnages très remarqués et à la forte potentialité comme le petit dragon qui répète sans arrêt «bah pourquoi» et qui pourrait bien revenir à l’avenir dans la collection «jouer à une histoire» (et qui pourrait bien être à l’image du cochon des Angry Birds)

Points faibles :

  • les interractions pourraient être plus poussées pour que l’enfant puisse véritablement influer sur le cours de l’histoire


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Pingback: Mobile apps by thomask - Pearltrees

  2. Pingback: Actualités du monde - Votez pour la Start-Up française du Mois de Décembre

  3. je vote pour cette start’up formidable pleine d’imagination avec des idées géniales pour les enfants.

  4. Pingback: Europa Apps & Olimeo sont les Start-Ups françaises du mois de Décembre (ex-aequo)

  5. Pingback: Des nouvelles d'Europa Apps : enrichissement de son catalogue, recrutement & levée de fonds

  6. Pingback: Babble Planet remporte le trophée Startup Presse-citron 2012

Répondre