Suivez-nous

Startups

La startup Magic Leap licencie la moitié de son effectif et change sa stratégie

Déjà en mauvaise posture fin 2019 et cherchant à se faire racheter, la startup spécialisée dans la réalité augmentée annonce qu’elle licencie une partie de son personnel en pleine crise du Covid-19 et change de stratégie.

Il y a

  

le

 
Magic-Leap
© Magic-Leap

La société Magic Leap va licencier environ 1.000 personnes, soit la moitié de son personnel d’après les chiffres avancés par Bloomberg. Cela impacterait ainsi toutes les strates de la société, du collaborateur administratif jusqu’à l’ouvrier. Ce plan de licenciement massif est une tragédie pour cette startup fondée en 2011, pourtant si prometteuse et qui souhaitait mettre à disposition du grand public une paire de lunettes de réalité augmentée basée sur une technologie de pointe.

Les récents changements de l’environnement économique ont réduit la disponibilité des capitaux et l’appétit pour les investissements à plus long terme” selon Rony Abovitz, PDG de Magic Leap. Autrement dit pendant la crise sanitaire, les investisseurs sont beaucoup plus frileux pour prendre des risques et d’après lui la société en serait fortement impactée.

Dans le contexte actuel, Bloomberg estime d’ailleurs que plus 270.000 employés ont été licenciés dans 285 startups américaines depuis le 11 mars dernier. Mais bien que la crise du Covid-19 soit mise en avant comme argument par la société, les difficultés de cette dernière ont en réalité commencé dès 2018, avec la sortie des lunettes Magic Leap One.

Commercialisées au prix de 2.300 dollars après une campagne de teasers vidéo de plusieurs années qui ont créé une immense attente, la Licorne projetait d’en vendre 100.000 unités et c’est seulement 6.000 paires qui ont trouvé preneur pendant les 6 premiers mois après leur sortie. Les conséquences : le licenciement de plusieurs dizaines de personnes en fin d’année dernière et la volonté pour la jeune pousse de trouver un repreneur.

La société avait réussi des levées de fonds records auprès de grands investisseurs comme Google, Alibaba , NTT Docomo, et AT&T pour un total astronomique de plus de 2,5 milliards de dollars. Cette technologie remplie de promesses et digne d’un film de science-fiction nous fait d’ailleurs tout de suite penser à Tony Stark jonglant avec des hologrammes à l’aide de son logiciel d’intelligence artificielle Jarvis.

Tous les ingrédients étaient réunis pour créer une légende de la réalité augmentée. Mais parfois, la magie n’opère pas. Et c’est souvent dans des critères objectifs et plus terre à terre qu’il faut en trouver l’origine.

La raison de cet échec ? Elle est double. D’une part, le prix de sortie de 2.300 dollars n’était pas adapté au porte-monnaie du grand public. D’autre part, la technologie vantée pendant des années, avec une communication bien rodée, présentait des lacunes techniques, tant au niveau du champ de vision que des performances, ce qui ne permettait pas à la startup de supplanter ses concurrents, comme Microsoft et son casque HoloLens, qui bénéficiaient du même niveau d’avancement.

Mais Magic Leap souhaite se relever de cet échec et changer de stratégie.

Une transition stratégique qui s’accélère

Fini le divertissement et les jeux vidéo ! La réalité augmentée trouve effectivement de nombreuses applications pour les entreprises et le domaine de la santé. Ces cibles ont le budget nécessaire pour investir dans une telle technologie. Un virage à 180 degrés s’annonce donc dans la stratégie de la société.

Elle a d’ailleurs dès mars dernier mis en avant les Magic Leap One comme un outil facilitant le travail à distance. Avec la crise actuelle, elle souhaite se saisir de l’opportunité de mutation possible de l’organisation du travail qui s’en trouvera bouleversée au niveau des interactions sociales.

Un problème majeur demeure : ayant vraisemblablement dépensé une grosse partie des investissements dans les Magic Leap One qui n’ont pas été rentabilisées, elle dépend encore fortement des financements externes. Son avenir paraît plus qu’incertain.

Celle-ci déclare pourtant continuer à développer les Magic Leap de deuxième génération en négociant « des partenariats stratégiques générateurs de revenus qui soulignent la valeur de la plate-forme technologique de Magic Leap sur le marché des entreprises”.

De manière générale, la réalité augmentée reste une technologie très médiatisée, mais qui n’a pas encore reçu le succès escompté. Difficile d’affirmer aujourd’hui si ce changement de stratégie sera un succès. Ayant raté son démarrage qui lui aurait permis d’être pionnière du marché, elle se retrouvera face à de gros concurrents comme Apple ou Facebook qui souhaitent également se lancer sur ce marché.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests