Suivez-nous

Sciences

L’Agence spatiale européenne va concevoir de l’oxygène à partir de la poussière lunaire

L’être humain s’apprête à retourner sur la Lune, cependant il reste encore quelques détails importants à prendre en compte pour mener à bien cette mission.

Il y a

  

le

 
NASA Lune 2020
© Unsplash / Nicolas Thomas

Une chose est sûre, les humains retourneront un jour sur la Lune. En effet, la NASA, la CNSA, et l’agence spatiale européenne ont toutes confirmées leurs ambitions dans ce sens. Si la NASA s’est fixé comme objectif d’y retourner pour 2024, il reste encore de nombreux détails primordiaux avant de mener à bien cette mission.

En ce moment, la principale préoccupation de la NASA et consorts, c’est la possibilité d’utiliser des ressources issues de l’environnement lunaire. Plus les astronautes pourront exploiter ce que la Lune peut leur offrir, moins ils auront à transporter de charges utiles depuis la Terre.

Premièrement, l’être humain ne peut pas respirer sans assistance sur la Lune. En 1969, lorsque l’Homme a pour la première fois posé le pied sur la Lune, des bouteilles d’oxygène transportées depuis la Terre ont été utilisées. Cette fois, l’Agence spatiale européenne ne compte pas reproduire le même schéma et travaille sur la confection d’un système capable de transformer la poussière lunaire en oxygène.

La Lune comme nouveau point de départ

Si fabriquer de l’oxygène sur la Lune servira notamment à maintenir en vie l’équipage sur place, il est important de savoir que l’oxygène est également indispensable pour produire du carburant. De ce fait, ce système pourrait permettre de transformer la Lune en un nouveau point de départ pour explorer plus en profondeur l’espace sans avoir besoin de décoller impérativement depuis la Terre.

Beth Lomax, un chercheur de l’Université de Glasgow a déclaré : « Pouvoir acquérir de l’oxygène à partir des ressources trouvées sur la Lune serait évidemment très utile pour les futurs colons lunaires, tant pour la respiration que pour la production locale de carburant pour fusée ».

À l’avenir, la production d’oxygène sur la Lune sera vitale si des groupes comme la NASA et l’ESA veulent que les bases lunaires puissent perdurer dans le temps. Il reste encore beaucoup de travail à faire, mais les chercheurs restent confiants.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. OwnleeX

    21 janvier 2020 at 20 h 16 min

    Si on change la masse de la lune, on risque pas de modifier son impact sur la terre ?

    • faman

      30 janvier 2020 at 21 h 11 min

      Bonjour OwnleeX
      Pas de raison que l’activité humaine sur la Lune change la masse de la Lune…a moins qu’on prenne de la matière lunaire pour l’emmener ailleurs.
      Par contre la masse de la Lune change en permanence, de part le bombardement météoritique incessant qu’elle reçoit, probablement quelques dizaines de tonnes supplémentaires par an.
      Toutefois par rapport à sa masse totale, les modifications de gravitations que ce gain de masse engendrent sont absolument infimes et ne peuvent avoir une influence directement observable sur la Terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests