Lancement de Trello en France : Interview exclusive de Michael Pryor (CEO)

L’outil de gestion de tâches Trello lance aujourd’hui sa version française. Discussion avec Michael Pryor, son CEO, pour découvrir les coulisses de ce lancement.

Michael Pryor a cet abord très simple, très accessible. Assis sur un canapé rouge faisant face à l’auditorium de l’accélérateur Microsoft Ventures Accelerator Paris, il répondra aux questions de manière décontractée et sincère (l’audience était notamment composée de membre de la communauté Trello User Group France).

Je dis « sincère » parce que Michael a cette volonté de répondre de la manière la plus complète possible… le poussant parfois à livrer des informations « off the record » qu’une très grande société à la communication bien huilée n’aurait pas divulguées.

trello

Discussion avec Michael Pryor, CEO de Trello

Michael est à la fois président de Fog Creek Software, membre du board pour Stack Exchange (créateur de Stack Overflow), et CEO de Trello. Cette dernière société avait d’ailleurs commencé comme un projet de Fog Creek Software. Rien d’inhabituel de ce côté là, la société basée à New York a lancé plus d’une dizaine de projets au cours de ses 15 années d’existence. « Certains ont été des succès… d’autres ont été de très gros échecs », reconnaît Michael Pryor, partisan de tester des idées pour voir lesquelles attirent de l’intérêt et lesquelles échouent.

Trello ne tombe pas dans cette dernière catégorie puisque la start-up annonce dépasser aujourd’hui les 10 millions d’utilisateurs.

« Nous visons les 20 millions d’utilisateurs pour l’année prochaine, lance-t-il sans aucune sorte de vantardise. Juste pour vous donner une idée de la vitesse de notre croissance. »

Le calcul est simple : avec le rythme de 100.000 nouveaux utilisateurs par semaine, l’objectif est juste à portée de bras.

Michael et ses équipes ont réfléchi aux meilleurs moyens d’accélérer cette croissance et l’ouverture dans de nouveaux marchés était une évidence.

trello board

Une histoire de localisation

Après la localisation pour l’Espagne, le Brésil, et l’Allemagne, c’est ainsi au tour de la France de recevoir l’attention de Trello. Il faut aussi dire qu’Alexia Ohannessian, en charge de l’internationalisation pour Trello, est une française basée au Brésil. Il était ainsi pertinent de se lancer en France (grâce à sa forte communauté d’utilisateurs dans le monde tech), mais aussi pratique pour mettre en usage les contacts d’Alexia.

« Nous sommes dans une période de test sur notre internationalisation », m’explique Michael Pryor.

Ils ont ainsi décidé de localiser en espagnol mais n’ont réalisé aucune action marketing dans ce pays, simplement pour voir si la croissance organique allait s’accélérer grâce au simple élément de language.

Le fait est que le nombre d’inscriptions est resté le même. « C’était certainement une idée stupide, me confie Michael. Les utilisateurs ont besoin de savoir que le service est disponible. »

Mais au moins, Trello est en mesure de prendre des décisions éclairées pour le reste de sa stratégie d’internationalisation (en poussant le lancement, le Brésil a d’ailleurs doublé son nombre d’inscriptions).

Le passage au français est donc là pour retirer toutes les frictions et barrières à l’adoption du service et maintenant commencent la communication et l’éducation autour du service.

L’objectif étant de démontrer la simplicité du service, la possibilité de l’utiliser aussi bien pour gérer ses projets perso (que ce soient les travaux dans la cuisine), ou gérer des équipes de plusieurs milliers de personnes sur des projets complexes.

Vous souhaitez découvrir Trello dans les meilleures conditions ? Presse-Citron vous offre 3 mois de Trello Gold gratuitement !

Ce matin, nous sommes avec Michael Pryor, CEO de #Trello, pour annoncer leur lancement en France !

Une photo publiée par Presse-Citron (@presse_citron) le


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Pingback: Trello | Pearltrees

  2. Moi je prefere nutcache.com, en plus c’est en francais depuis toujours, mais surtout ca me permet aussi de suivre le temps passé sur les cartes.

  3. Pingback: Celui qui aimait les cartes | gestion de projet : outils et methodes

  4. Pingback: CASE STUDY: How DBTH agency launched Trello in France ? - DBTH

  5. Pingback: CAS PRATIQUE: Comment DBTH a lancé Trello en France? - DBTH

Répondre