Suivez-nous

Auto-Moto

L’Audi e-tron atteint une vitesse de recharge jamais vue sur une voiture électrique de série

Audi a l’habitude de battre des records en sport automobile. Mais il semblerait que le constructeur allemand en ait aussi sous le pied en matière de vitesse de charge pour ses voitures électriques. Démonstration avec la nouvelle Audi e-tron.

Il y a

le

La recharge des batteries – que ce soient celles de votre smartphone ou celles d’une voiture électrique – répond à une logique qui n’a rien à voir avec le fait d’effectuer un plein de carburant ou de refaire le niveau de sa bouilloire à thé : plus on avance dans la charge, plus celle-ci perd en puissance et ralentit. C’est la raison pour laquelle les constructeurs (de téléphones ou de voitures électriques) communiquent sur la première partie de la recharge, avec des arguments comme « rechargez 50% de votre batterie en 20 minutes »… Car la deuxième partie est beaucoup moins glorieuse. Ceux qui rechargent leur Tesla sur un Superchargeur de la marque sont souvent époustouflés par la puissance et la vitesse de charge lors des premières minutes, qui peut atteindre plus de 500 km par heure (autrement dit, regagner une autonomie de 500 kilomètres en une heure de charge). Une performance qui s’effondre souvent après que les batteries aient atteint la moitié de leur autonomie théorique, les derniers kilowatts mettant une éternité à se régénérer.

Avec l’autonomie des batteries et la densité des stations de recharge, la vitesse de charge est l’autre enjeu majeur inhérent au développement de la voiture électrique. Alors que la référence en la matière reste incontestablement Tesla, les autres constructeurs fourbissent leurs armes et travaillent d’arrache-pied à améliorer les performances de leurs chargeurs et de leurs batteries, et la compatibilité entre les deux. Ainsi, Porsche par exemple a déjà mené des tests en ce sens et promet avec son futur Taycan une puissance (et donc une vitesse) de charge plus de deux fois supérieure à celle fournie actuellement par les chargeurs Tesla.

Mais Porsche pourrait bien être devancé par ses cousins de chez Audi, dont le premier modèle cent pour cent électrique, l’Audi e-tron [1] sera probablement le véhicule électrique avec le taux de charge le plus rapide sur le marché – au moins pour la première moitié de 2019. Lorsqu’Audi a dévoilé la version de série de l’e-tron, le constructeur avait confirmé que le véhicule serait capable de charger jusqu’à 150 kW, autrement dit de recharger la batterie de 95 kWh de l’e-tron à 80% en 30 minutes environ.

Un taux de charge encore à 150 kW sur des batteries pleines à 80%

Et Audi a joint le geste à la parole avec une impressionnante démonstration avec l’un de des modèles d’essai, qui a repris des forces à une station de charge FastNed, un réseau de chargeurs ultra-rapides implanté au Pays-Bas et en Allemagne. Selon nos confrères d’Electrek, Roland van der Put, responsable de la technologie chez FastNed, a partagé un graphique d’une des premières unités de production d’Audi e-tron à charger sur leur réseau. Il s’avère que dans ce cas de figure, l’e-tron a démarré à un niveau de charge d’environ 29 % et a été chargé jusqu’à une charge complète. Le SUV électrique a atteint assez rapidement un taux de charge de 150 kW et a même pu dépasser le taux de charge jusqu’à atteindre un pic de 155 kW à environ 70% d’état de charge.

Charge curve Audi e-tron

Le plus impressionnant étant que l’e-tron a été capable de maintenir une charge d’environ 150 kW alors que ses batteries étaient rechargées à près de 80%. En comparaison, un Tesla modèle X s’arrête à environ 120 kW, un taux qui baisse bien avant d’avoir atteint ce seuil de 80%. Autre performance étonnante pour l’Audi e-tron : le taux de charge s’est ensuite stabilisé à 50 kW jusqu’à la recharge complète.

Alors bien sûr le réseau FastNed est bien un réseau de « superchargeurs » encore plus puissants que ceux de Tesla, mais on retiendra essentiellement que les batteries de l’Audi e-tron tiennent le choc et son prêtes à encaisser une vitesse de charge optimale. Reste à savoir si des recharges répétées à un tel taux ne finiront pas par endommager ou raccourcir la vie des batteries.

[1] je vous épargne les jeux de mots vaseux sur le nom, ils ont déjà tous été faits et refaits et recuits depuis des années…

Source

11 Commentaires

11 Commentaires

  1. Dreamy

    19 décembre 2018 at 15 h 35 min

    Qui dit pic de charge plus élevé dit stress plus grand pour les cellules des batteries.
    Tesla charge donc moins fort mais c’est surement pour trouver le meilleur compromis avec la durée de vie de batterie
    Tesla garantie 8 ans avec un kilométrage illimité. Quand est il d’Audi et Porsche à ce sujet ?

    • Borry

      19 décembre 2018 at 15 h 58 min

      Effectivement, merci de nous tester la même batterie après 100 charges rapides.

  2. Lexa

    19 décembre 2018 at 15 h 43 min

    La limite de puissance sur les superchargers de Tesla est du au fait que les conducteurs dans la prise s’échauffent rapidement, et non à la batterie elle même.
    Et ils s’échauffent parce qu’ils ont choisi une prise trop petite pour le courant.
    Donc ils chargent à gros courant au début, et quand l’échauffement est détecté (il y a des sondes de températures dans la prise), le courant est réduit, et donc la puissance et vitesse de charge aussi.

    Ce n’est pas un « problème » propre à Tesla. C’est même une « fonctionnalité » théoriquement possible en CCS ou CHAdeMO aussi.
    Ca permet de charger plus vite au début en dépassant la capacité nominale du câble de charge au début, et des qu’il chauffe on revient à un niveau plus correct pour le câble.

    En CHAdeMO ça s’appel meme le boost mode, qui permet de charger à 300 A pendant 10 minutes avec un câble fait pour 200 A normalement.
    C’est juste qu’en CHAdeMO ou CCS (avec les 2 pins DC en plus au bas de la prise) la limite est déjà très haute, tel que peu de véhicule l’atteignent.
    Alors que la prise des Tesla est beaucoup plus restreinte, et donc la limite est plus basse et apparaît plus souvent aux yeux des utilisateurs.

    • Fred

      23 décembre 2018 at 11 h 10 min

      Donc si je vous comprends bien: je charge 50% ou jusqu’a Ce que le chargement diminue puis j’attends 5 minutes ou je change de borne et c’est reparti pour charger a du 120kw pour les derniers 50%?

      • Eric

        24 décembre 2018 at 9 h 06 min

        Excellente question, Si vous avez une réponse Lexa nous sommes tout ouïe 🙂

  3. Borry

    19 décembre 2018 at 15 h 55 min

    Effectivement
    Merci de charger 100 fois de cette façon et donnez nous les capacités de la batterie qui a subi ce test.

  4. Nagzul

    19 décembre 2018 at 19 h 13 min

    Ouai enfin bon la bagnole charge vite super, mais elle a quand même un nom peu avenant. Audi étron… bien la com les mecs

    • Eric

      19 décembre 2018 at 20 h 03 min

      Apparemment vous n’avez pas lu l’article jusqu’à la dernière phrase 🙁

  5. Eric

    19 décembre 2018 at 20 h 01 min

    Pour info les batteries de l’Audi e-tron sont garanties 8 ans et/ou 160 000 km.

  6. vsstars

    21 décembre 2018 at 18 h 45 min

    Une voiture électrique, technologique, mais vraiment technologique, est une voiture qui se recharge EN ROULANT. Audi ne possède pas cette technologie. Point barre.

    • Alfred

      23 décembre 2018 at 18 h 32 min

      Et ni Audi, ni aucune autre marque automobile ne possédera un jour cette « technologie » tout simplement d’après le principe de conservation de l’énergie.
      La recharge de la batterie lors des phases de freinage et de roue libre sont les seuls moyens réalistes de récupérer de l’énergie, et ils sont déjà mis en œuvre. « Point barre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests