Layers, la capture d’écran en calques prête pour Photoshop

Pour les graphistes, blogueurs, journalistes, rédacteurs qui ont fréquemment recours aux captures d’écran pour illustrer leurs articles ou des didacticiels, voici un logiciel génial (pour Mac seulement) qui permet de faire des captures d’écran sous forme de calques et de les enregistrer directement au format PSD (Photoshop). Avec Layers, vous faites une capture de ce

Pour les graphistes, blogueurs, journalistes, rédacteurs qui ont fréquemment recours aux captures d’écran pour illustrer leurs articles ou des didacticiels, voici un logiciel génial (pour Mac seulement) qui permet de faire des captures d’écran sous forme de calques et de les enregistrer directement au format PSD (Photoshop).

Avec Layers, vous faites une capture de ce qui est affiché sur votre écran, et le logiciel se charge de produire à la volée un fichier PSD avec un calque par fenêtre, ainsi que les calques correspondant à chaque élément de votre bureau (dock, barres de menu, etc…)

Vous pouvez ajuster queqlues paramètres au moment de la capture, puis récupérer votre fichier PSD pour travailler sur les images produites.

Layers coûte 15 dollars, et une version d’évaluation gratuite est disponible en téléchargement.


17 commentaires

  1. Mon logiciel de capture d’écran sous Ubuntu permet de capture les logiciel par fenêtre. Il doit y avoir moyen de faire un greffon Gimp qui utilise ce logiciel et qui fasse la même chose.
    Hum, à noter quelque part cette idée ^^

  2. Sous Windows, un Alt+Impréssion Ecran permet également de faire une capture de la fênetre active.

    C’est toujours une action de moins à faire dans photoshop

  3. C’est quand même hyper spécialisé comme besoin !
    Faut vraiment être documentaliste de logiciel… parce que l’intérêt est limité pour ceux qui font une capture d’écran de temps en temps avec Alt+Impr Ecran

  4. Vu les commentaires j’ai l’impression que certains n’ont pas compris le concept original du truc qui permet de capturer chaque fenêtre distinctement d’un seul coup.

Répondre