Suivez-nous

Tech

Le projet Starlink de SpaceX pourrait aussi apporter une connexion Internet… sur Mars

Gwynne Shotwell, présidente de SpaceX, confie que la société souhaite utiliser le système de constellations Starlink pour Mars.

Il y a

  

le

 
robot Mars
© NASA

Dévoilé il y a quelques années par la société SpaceX, Starlink est un projet qui vise à mettre en orbite une constellation composée de nombreux satellites destinés à connecter toute la Terre à Internet, même les zones les plus reculées. Si la société a déjà envoyé de nombreux appareils dans l’espace depuis le début de l’initiative, elle espère envoyer plus de 42 000 satellites. Autant dire que le projet d’Elon Musk est particulièrement ambitieux, sachant que l’entreprise a actuellement de l’avance sur ses concurrents principaux.

« Il sera encore plus crucial d’avoir une constellation comme Starlink autour de Mars »

Si le projet se consacre à la Terre, il pourrait bien finir par dépasser les limites de notre planète pour s’appliquer… à Mars. Lors d’un entretien accordé au Time, Gwynne Shotwell, présidente et directrice de l’exploitation de SpaceX, s’est exprimée sur le sujet. À cette occasion, elle a indiqué : « Une fois que nous aurons emmené les gens sur Mars, ils auront besoin d’une capacité de communication. En fait, je pense qu’il sera encore plus crucial d’avoir une constellation comme Starlink autour de Mars ».

À cela, Shotwell ajoute : « Nous n’abandonnons pas [notre projet, NDLR] sur Terre lorsque nous parlons de développer la capacité à déplacer l’humanité vers d’autres planètes. Il s’agit en fait de donner une nouvelle chance à l’humanité au cas où il y aurait un événement horrible sur Terre : de déplacer les gens et de sauver l’humanité en leur permettant de vivre sur une deuxième planète, une deuxième Terre ». Si elle est pessimiste, l’initiative a le mérite d’être claire.

Elle fait écho à la volonté de SpaceX d’aller poser le pied sur Mars dans les années à venir. De son côté, la NASA espère bien qu’un humain pourra s’y rendre d’ici l’année 2033, un délai qui semble difficile à tenir au vu des différents challenges que l’agence rencontre. L’entreprise de Musk semble avoir un calendrier assez similaire, mais elle sera confrontée aux mêmes défis techniques.

On rappelle également que le projet Starlink fait l’objet de plusieurs polémiques, car de nombreux astronomes jugent que les satellites sont trop brillants et que cela risque de gêner leurs observations. Les risques de pollution spatiale sont également évoqués par des détracteurs du projet qui craignent que le ciel ne devienne une poubelle dans les années à venir, sachant que les déchets spatiaux peuvent déjà représenter un danger pour la Terre à l’heure actuelle.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests