Suivez-nous

Sciences

Les satellites Starlink brillent trop, M. Musk, beaucoup trop

SpaceX doit remettre en question sa constellation Starlink.

Il y a

  

le

 
SpaceX Starlink
© SpaceX

Il y a quelques mois, une poignée d’astronomes s’est offusquée contre le déploiement de la constellation artificielle Starlink par SpaceX. Ces derniers estiment que ces satellites créent de la pollution lumineuse et rendent ainsi la tache des scientifiques plus compliquée. En réponse à ceci, Elon Musk a déclaré que les prochains satellites ne brilleront pas grâce à une sorte de visière anti reflets. 

Aujourd’hui, le workshop Satellite Constellations 1 (Satcon1) estime que ce problème n’a pas été pris au sérieux comme il aurait dû l’être. De ce fait, 250 astronomes, opérateurs de satellites et défenseurs du ciel étoilé se sont réunis pour mettre en avant les risques que représentent ces immenses constellations de satellites, comme celle de SpaceX. On peut lire dans ce rapport : « Nous constatons que les conceptions de constellations les plus défavorables s’avèrent extrêmement lourdes de conséquences pour les programmes scientifiques les plus gravement touchés ».

SpaceX pourrait multiplier par deux cette pollution visuelle.

En tout, SpaceX compte lancer plus de 30 000 satellites dans le but d’offrir un réseau haut débit pour tout le monde. Si l’initiative est respectable, le rapport rédigé par ces scientifiques explique : « Starlink seul pourrait à peu près doubler le nombre d’objets mobiles basés dans l’espace et détectables à l’œil nu au crépuscule ». Ce rapport n’a pas pour objectif de cracher sur les innovations mises en place par SpaceX. Les scientifiques proposent plusieurs solutions pour remédier à ce problème. Ils comptent par exemple assombrir les satellites, ou encore les lancer plus bas, changer leur orientation pour ne pas réfléchir la lumière du soleil. Toutefois, la solution la plus efficace reste tout de même l’annulation des prochains envois.

Le mois dernier, la société spatiale privée a été critiquée pour avoir bloqué la vue de la comète Neowise lors de son voyage de 6800 ans devant la Terre. Aujourd’hui, la constellation Starlink compte près de 500 satellites, et les premiers chanceux ont pu tester le réseau.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Absandre

    27 août 2020 at 16 h 20 min

    Ridicule.

    1 .la pollution visuelle n’existe que quelques jours après le lancement.
    2 . Depuis plus de vingt ans l’amélioration des optiques adaptatives et les traitements numériques automatiques permettent de s’affranchir de ces problèmes
    3 . Par contre il est vrai qu’une pollution visible par tous dans le ciel ça fait le buzz, des lampadaires allumés toute la nuit, on s’en fout et même c’est pratique non ?

  2. Joël Bossé

    28 août 2020 at 4 h 31 min

    Bonjour,
    Comment peut on croire que l’initiative est respectable, ce monsieur n’est pas philanthrope, il veut un retour sur investissement, et sans concurrence (dans un premier temps), il gagnera une fortune.
    En outre, de quel droit, et justement il n’y en a pas, un privé peut il s’approprier notre ciel, bien commun à tous sans qu’aucun pays ne réagisse! Ce ciel est déjà pollué par des milliers de satellites et de débris divers, donc ça suffit. Encore un apprenti sorcier qui assouvit son égo et amasse des milliards sans se préoccuper de la conséquence de ses actes.

    • Tombolb

      28 août 2020 at 19 h 09 min

      J’approuve 🙏

    • Christophe Havard

      31 août 2020 at 15 h 58 min

      Tout à fait d’accord!

  3. Siou

    17 septembre 2020 at 19 h 47 min

    Et qui a autorisé cela ? la FAA. Et alors qu’est ce qu’on a fait nous, l’Europe ? Baaaaahhh rien !
    Donc avant de critiquer Elon, il faudrait critiquer les vrais responsables qui ont fermés les yeux. Et pour cause… L’europe veut aussi sa part de gateau et n’hesitera pas a envoyer sa flotte la haut, pour pourrir encore plus l’orbite basse.
    Et pour des raisons plus que discutable (Internet pour le petit Africain est un leurre)

  4. bobleponge

    7 octobre 2020 at 18 h 54 min

    Ne vous inquiétez pas, ça fera flop. C’est un projet complètement idiot. Une poignée d’américains vivent dans des territoires bien trop isolés, des russes aussi, le reste du monde vit dans des zones densément peuplées où on peut faire mieux pour moins cher, et surtout avec un débit qui permet à tout le monde d’accéder à internet. En attendant il nous aura bien embêté. Le bougre rêve d’en lancer 42000, peut-être que le minimum pour lui serait d’offrir un satellite d’observation pour les astronomes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests