Suivez-nous

Internet

Le Sénat américain veut protéger les journaux locaux de l’emprise des GAFA

Les parlementaires entendent agir bien plus fermement contre les géants du web.

Il y a

  

le

 
gafa
© Presse-citron.net

C’était un véritable appel au secours. En septembre dernier, Gordon H. Smith, le président de la National Association of Broadcasters, un syndicat national représentant les intérêts des radios et des télés, a voulu tirer la sonnette d’alarme en adressant un courrier au Congrès. Selon lui, les géants du web que sont Google, Facebook ou encore Apple sont en train de faire très mal aux 7 500 chaînes de télévision et radios locales américaines, en siphonnant leurs revenus publicitaires.

Pour sauver le journalisme local, il demande aux parlementaires de permettre aux médias de négocier collectivement les conditions de distribution de leur contenu en ligne avec les plateformes numériques.

Une loi pour faire payer Google et Facebook ?

Ce message semble bien avoir été reçu si l’on en croît ce rapport récemment rendu par la commission sénatoriale du commerce. Les auteurs estiment que des entreprises comme Facebook et Google se livrent à des pratiques commerciales déloyales vis à vis des médias locaux. Selon eux, si ce journalisme de proximité est en crise, c’est bien à cause comportement anticoncurrentiel de ces entreprises qui méritent un contrôle approfondi de la part de la Federal Trade Commission.

Selon les données dévoilées par les parlementaires, les médias locaux ont perdu 70 % de leurs revenus au cours des deux dernières décennies. Dans le même temps, Google et Facebook contrôlent à eux deux 77 % des revenus publicitaires numériques sur le plan local.

Pour régler ce problème, les sénateurs prônent divers changements réglementaires et notamment une loi qui obligerait les géants du web à négocier avec ces journaux afin de s’assurer qu’ils soient rémunérés pour leur contenu.

Durement mis en cause, Google n’a pas manqué de réagir par le biais de son porte-parole cité par le Wall Street Journal : « Le rapport déforme la réalité du rôle de Google dans l’écosystème des actualités en ligne et de la valeur que nous apportons aux éditeurs confrontés à des défis lors de la transition vers le monde numérique ».

Même son de cloche du côté de Facebook qui estime que « l’accusation selon laquelle nous nous accaparons des articles de presse est tout simplement inexacte ».

Pour l’heure, il ne s’agit que d’intentions, mais le dossier restera à traiter pour la prochaine législature. Démocrates et républicains semblent d’ailleurs assez unis sur ce sujet qui transcende les clivages politiques traditionnels.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
90,1 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests