Le succès du marché des « fake followers » sur Twitter

Les besoins de followers de certains usagers de Twitter ont amené un marché frauduleux à se développer, celui des faux comptes. Ce business rapporte des millions d’euros à ceux qui l’organisent.

Bien loin de la crise, le marché du faux compte Twitter semble en pleine expansion. Ce genre de pratique a été fortement médiatisée lorsque, l’été dernier, le Twitter de Mitt Romney avait gagné plus de 100 000 followers du jour au lendemain. Des outils se sont mis en place comme SocialBakers pour détecter les faux comptes. Cependant, ceux-ci sont de plus en plus élaborés et il devient très difficile de dissocier le vrai du faux.

Deux chercheurs italiens se sont récemment penchés sur le sujet et y ont découvert un marché prospère. Ils ont recensé plus d’une vingtaine de services (parmi les plus connus) pour booster ses fans sur le réseau social mais il en existe probablement bien plus. En se basant sur les profils en vente de ces services, ils ont déterminé qu’il y avait plus de vingt millions de faux usagers sur Twitter.

Twitter

Les faux profils sont vendus par packs, de mille à un million pour une somme de un à mille dollars. Les « fake followers » sont en général vendus à plusieurs acheteurs en même temps pour qu’il puissent paraître plus crédibles, un compte ne suivant qu’une seule personne pouvant paraitre légèrement suspect. La supercherie se perfectionnant, il existe aujourd’hui des logiciels qui permettent de créer des faux profils automatiquement, créant minutieusement chaque détail de futurs comptes plus vrais que natures. Ces faux utilisateurs ont une photo de profil, une bio et utilisent même parfois des liens vers des sites internet.

Le business ne s’arrête pas là et les entreprises vendent aujourd’hui des retweets pour un prix allant de 9 à 150 dollars par mois pour un total de 125 retweets pas jour. L’affaire semble être juteuse pour les revendeurs et les chercheurs italiens ont estimé que la vente de faux comptes représentait aujourd’hui un commerce d’entre 40 et 360 millions de dollars.

(source)


19 commentaires

  1. Twitter follow, facebook j’aime, google +1, youtube vue, dailymotion vue, pinterest, tumblr … On peut désormais tous acheter ! Complètement inutile en terme de taux de conversion , par contre pour un début d’activité, Oui éventuellement … Ou alors pour son égo tout simplement.

  2. Les pages fan se vendent aussi comme du petit pain et peuvent etre trés utile dans certaines optique, les SEO verrons de quoi je parle.
    Avec une bonne fan page et un peu de patience ont peut facielement faire du virale pour du lien vers un site.

  3. On peut tout acheter mais on peut aussi s’échanger les followers fans, via des plateformes dédiées. Mais je crois que l’on oublie l’intérêt même d’avoir une communauté si c’est pour en acheter ceux qui la compose. De plus, ces fakes comptes n’apportent rien (pas de traffic, pas d’intéractions), hormis un peu de crédibilité au lancement d’un nouveau site par exemple ….

  4. Moi je ne trouve pas ça choquant, du moment que ça reste dans des proportions raisonnables (centaines voir milliers en fonction du type d’entreprise).

    Je pense qu’en général, le but n’est pas d’avoir plus de lecteurs dans les followers achetés (comme le pensent plusieurs personnes dans les commentaires) mais d’être un peu plus crédible aux yeux des visiteurs : une entreprise qui débute et qui a 2 likes ou 2 followers sur la page d’accueil de son site internet paraitra forcément moins crédible qu’un site avec 500 likes ou 500 followers, même si la première fournit des meilleurs prestations. Donc pour certains c’est juste un moyen d’avoir la crédibilité qu’ils devraient avoir.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies