Connect with us

Vidéo

L’Édito Hebdo : des voitures qui partagent leur énergie, Parrot au bord du crash et la folie des stories

Cette semaine, focus sur le Vehicle-to-grid, un projet étonnant qui veut utiliser les batteries des voitures électriques, la chute de Parrot, et Linkedin qui lance ses stories.

Il y a

le

 

C’est l’Edito Hebdo en nocturne 🙂
Hello Folks,
Nous parlons de :
1️⃣ voitures électriques qui rechargent… les chargeurs
2️⃣ la chute de Parrot
3️⃣ la folie des stories, qui s’invitent partout.
Mets un pouce en l’air, frère.

Posted by Presse-citron on Monday, November 26, 2018

Vehicle-to-grid, des voitures qui distribuent leur surplus d’électricité

A l’occasion des essais Smart EQ électrique dans la région de Marseille il y a quelques jours, nous avons fait une halte à Thecamp, un site dédié à l’innovation près d’Aix en Provence, entre campus, incubateur et pépinière de startups. Plusieurs projets sont en cours, mais j’en ai surtout retenu un, nommé Solarcamp, que je trouve aussi brillant qu’intriguant. En résumé, il s’agit d’utiliser l’énergie en surplus des voitures électriques pour la redistribuer dans le réseau en échange de « récompenses », le tout géré par la blockchain. Exemple : vous garez votre voiture pour deux jours au parking de la gare pour prendre le train et vos batteries sont pleines. Vous n’avez besoin que de 30 km d’autonomie pour le trajet retour, vous branchez la voiture sur un point Solarcamp et grâce à une application vous décidez de la quantité d’énergie qui peut être extraite de vos batteries et injectée dans le réseau. En compensation, vous obtenez des bons d’achat ou tout autre type de gratification.

> Lire aussi :  Tesla, ce réseau social qui fabrique aussi des voitures

Parrot en grandes difficultés

Suite à un communiqué distribué la semaine dernière sur la situation du fabricant français de drones, son action en bourse a perdu la moitié de sa valeur, et même près de 80% depuis le début de l’année. La faute à un retournement de marché (qui touche tout le secteur) et à la concurrence féroce des constructeurs chinois notamment, puisque le leader DJI détient aujourd’hui 70% du marché mondial des drones de loisirs. Mais il n’y a pas que cela. Il semblerait que le manque de clarté de la stratégie de Parrot, ainsi que quelques erreurs de marketing (et de communication) aient pesé lourd dans la balance. Je vous en dis plus sur ce dernier point dans la vidéo, car j’ai mon idée sur la question, connaissant bien la maison pour avoir bossé avec aux débuts de Dronestagram.

Linkedin va aussi lancer ses stories

Après Snapchat, Instagram, Facebook, YouTube, Googleet WhatsApp, voir le réseau social des professionnels, généralement pas vraiment versé dans la fantaisie, lancer aussi ses stories, a quelque-chose de cocasse, ou en tout cas d’assez étonnant. Si elles seront au départ réservées aux étudiants, elles seront ensuite généralisées à tous les membres de la plateforme. Cette « storification » des contenus est fort sympathique, et le format mérite toute notre attention, mais elle pose la question de la profondeur et de la mise en perspective. Je vous dis ce que j’en pense dans ce live vidéo.

> Lire aussi :  L'idée étonnante du gouvernement autrichien pour favoriser la voiture électrique

> Retrouvez-moi sur Citronium

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests