Suivez-nous

Auto-Moto

Les conducteurs de Tesla champions des excès de vitesse ?

Être aux commandes d’une voiture électrique induirait une conduite apaisée en accord avec le respect de l’environnement, dit-on. Sauf quand on dispose de plusieurs centaines de chevaux offrant des performances foudroyantes…

Il y a

  

le

 

Par

Tesla Model 3 Drift

Vous avez l’habitude de voir les Tesla plutôt posées à 110 km/h sur la voie de droite de l’autoroute, en mode conduite (autonome) tranquille ? Ce n’est peut-être qu’une illusion, et il se pourrait que nous ayons à reconsidérer nos idées reçues sur la conduite électrique.

C’est en tout cas ce que suggèrent des statistiques compilées par le CBS, le bureau national des statistiques des Pays-Bas. Selon cet organisme, 75 % des 9 000 conducteurs de Tesla du pays ont reçu une contravention pour excès de vitesse l’année dernière. C’est la proportion la plus élevée de conducteurs, toutes marques de voitures confondues. D’ailleurs, il faut croire que l’électricité… électrise les conducteurs puisqu’arrivent juste en deuxième position les propriétaires de voitures hybrides rechargeables.

Le silence trompeur de la propulsion électrique

Le point commun des Tesla et des voitures hybrides rechargeables ? La puissance et la performance, et plus particulièrement l’instantanéité des accélérations favorisée par le couple immédiat du moteur électrique. Quand on est capable d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de trois secondes comme c’est le cas avec une Tesla Model S ou X version P100D, a fortiori dans un silence quasi-total, on est très très vite au-delà des vitesses autorisées, sans même s’en rendre compte.

Côté voitures thermiques, seulement 27% des propriétaires de voitures à essence et 46% des conducteurs de voitures diesel ont reçu une contravention pour excès de vitesse au cours de l’année. Le CBS n’a pas fourni d’explication pour les chiffres, bien que l’agence ait noté que l’expérience de conduite différente entre les voitures électriques et les véhicules fonctionnant aux combustibles fossiles est probablement un facteur.

Dans le cas des véhicules à carburant fossile, par exemple, il est assez facile de se faire une idée de la vitesse de la voiture en écoutant la façon dont le moteur fonctionne. Ces bruits sont totalement absents dans les véhicules électriques. Ainsi, il devient facile pour les automobilistes d’ignorer complètement qu’ils se déplacent déjà trop vite. Une constatation à pondérer cependant, car le bruit du moteur n’est pas le seul bruit émis par une auto. Il faut aussi prendre en compte les bruits de roulement (variables selon les pneumatiques), les bruits aérodynamiques et la qualité d’isolation de la voiture aux sons extérieurs. D’autre part, tous ceux qui ont déjà écrasé la pédale d’accélérateur d’une Tesla en mode « Insensé » ont déjà constaté que le feulement de turbine produit par les deux moteurs électriques se rapproche presque de celui du V6 ultra-feutré d’une berline premium (pour peu qu’il soit atténué par un ou deux turbos et à condition de ne pas être mode échappement sport).

Puisque nous parlons de performances, rappelons qu’une Tesla Model 3 version Performance avale le 0 à 100 en 3,5 secondes, soit pour une voiture à moins de 65 000 euros en version « de base », le chrono d’une Ferrari 458, une auto coûtant trois fois son prix à l’achat, et encore bien davantage à l’usage. Raison de plus pour être particulièrement vigilant si l’on tient à son permis…

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. Monsieur N

    26 décembre 2018 at 23 h 53 min

    Ou alors la tesla est une voiture de riche, et les bourgeois se sentent pas concernés par le code de la route puisque le montant des amendes est pour eux dérisoire, surtout dans un pays où il n’y a pas vraiment de permis a points…

    • Eric

      27 décembre 2018 at 8 h 44 min

      Ça doit être ça camarade, allez foutez-moi tous les possesseurs de Tesla au goulag ! 😀

  2. giantpanda

    27 décembre 2018 at 8 h 39 min

    Les performances de la plupart de véhicules électriques sont telles que les conducteurs, s’ils ne font pas très attention risquent de faire ( ou font ) des excès de vitesse

  3. Luc Vienne

    27 décembre 2018 at 9 h 20 min

    Est en infraction qui le veut bien. Il y a dans presque toutes les voitures modernes et puissantes un régulateur de vitesse et plus important, un limiteur de vitesse à qui il suffit d’indiquer la vitesse à ne pas dépasser.

    Ce qui m’étonne encore, c’est qu’avec le positionnement GPS, il n’est pas désiré politiquement de limiter automatiquement cette vitesse en bridant le véhicule électroniquement.

    On y arrivera bien un jour, mais avant les fous continueront de tuer ou de payer des amendes.

  4. Cedric

    27 décembre 2018 at 9 h 43 min

    Euh « 75 % des 9 000 conducteurs de Tesla du pays ont reçu une contravention pour excès de vitesse l’année dernière.  »
    C’est 75% de tous les conducteurs tous confondus qui ont reçu une contravention !
    Comment peut il en être autrement avec les changements systématiques de limite de vitesse et les radars qui pullulent…

  5. Gruiq

    27 décembre 2018 at 14 h 02 min

    Pourtant on lit partout que les véhicules électriques sont lents, inexistants, sous motorisés, comme quoi…

  6. Rod

    3 janvier 2019 at 15 h 17 min

    C’est sur que l’on ne risque pas d’avoir des records d’excès de vitesse chez nous avec nos 3008 3 cylindres de 110 chx !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests