Suivez-nous

Réseaux sociaux

Les fake news coûteraient 78 milliards de dollars par an à l’économie mondiale

Selon une étude, l’impact des fausses nouvelles est désastreux et le phénomène n’en finit plus de s’étendre.

Il y a

  

le

 
fake news
© Presse-Citron.net

Nous vous parlons régulièrement ici des fausses nouvelles. L’impact de ces informations créées de toutes pièces dans le but de tromper le public est bien plus grand qu’on ne le pense. Les risques pour nos démocraties sont désormais connus mais l’impact économique est lui aussi considérable. C’est justement ce qu’ont tenté d’évaluer la société de cybersécurité israélienne CHEQ et l’Université de Baltimore.

Les résultats de leur étude sont sans appel et il s’avère que les fake news coûteraient 78 milliards de dollars par an à l’économie mondiale. Dans le détail, on peut voir les principales victimes du phénomène. Il affecte en priorité les valeurs boursières avec une perte de 39 milliards par an. La désinformation financière coûte quant à elle 17 milliards de dollars. Les fausses nouvelles touchent également les domaines de la santé avec 9 milliards de dollars perdus en un an. Elles génèrent également des coûts de 3 milliards pour la sécurité des plateformes.

Des efforts insuffisants contre les fake news

Le phénomène est bien mondial et chaque pays est bien concerné par la menace. Ainsi, selon une étude récemment relayée par le New York Times, les campagnes de désinformation politique ont plus que doublé ces deux dernières années. En tout, plus de 70 états ont été touchés dans le monde par des attaques touchant un parti politique ou une entité gouvernementale. En matière économique, il est aussi possible en échange de quelques centaines de dollars d’organiser de vastes opérations qui permettront de générer de la propagande positive sur son entreprise ou visant à salir la réputation de la concurrence.

Face à ce problème, des institutions comme le Forum Economique Mondial classent les fake news parmi les principaux risques. Les réseaux sociaux promettent régulièrement de s’attaquer à ce phénomène. Des efforts ont d’ailleurs été entrepris mais ils semblent insuffisants. Lors d’une récente étude, des experts de l’Otan avaient même conclu : « L’autorégulation ne fonctionne pas. L’industrie de la manipulation croît d’année en année. Nous ne voyons aucun signe qu’il devient beaucoup plus cher ou plus difficile d’effectuer une manipulation généralisée des plateformes. »

Un constat très alarmant au regard des risques que font courir les fausses nouvelles à nos sociétés démocratiques et à l’économie mondiale.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests