Suivez-nous

Objets connectés

Les fonctionnalités payantes arrivent sur Amazon Alexa

Comme sur les jeux et les applications mobiles, les développeurs peuvent monétiser leurs skills sur Alexa en vendant des abonnements ou des fonctionnalités premium.

Il y a

  

le

 

Par

Amazon Echo Alexa
© Andres Urena (via Unsplash)

Afin d’encourager les développeurs à créer des skills (les fonctionnalités développées par des tiers) pour Alexa, Amazon a créé l’in-skill purchasing. Inspiré du modèle freemium sur les applications mobiles, celui-ci permet aux créateurs de skills pour Alexa de rendre certains contenus payants.

L’in-skill purchasing est disponible aux États-Unis depuis 2018 et il y a quelques mois, Amazon a commencé à déployer cette forme de monétisation dans d’autres pays. Et aujourd’hui, celle-ci est également disponible en France.

Quand le modèle freemium des smartphones s’invite sur les enceintes connectées

Les développeurs qui cible le public français pourront donc gagner de l’argent grâce à du contenu premium sur leurs skills pour Alexa.

Actuellement, trois modes d’achat sont disponibles sur la plateforme. Avec l’achat à l’acte, le développeur vend le droit inexpiable de débloquer l’accès à des fonctions ou à du contenu. Avec les « consommables », un développeur vend des produits virtuels qui peuvent être épuisés, comme une monnaie ou des vies dans jeu. Et il est également possible, sur les skills, de proposer des abonnements.

Puisque l’in-skill purchasing est maintenant disponible dans l’Hexagone, les utilisateurs d’Alexa sur les enceintes d’Amazon devraient commencer à voir apparaître ces skills dont certains contenus sont payants. Et étant donné que le modèle freemium génère beaucoup d’argent sur les jeux et applications mobiles, il est possible que les modes d’achat proposés par Amazon soient la prochaine machine à cash pour les développeurs.

Pour rappel, Amazon est toujours le leader mondial des enceintes connectées. En 2018, on pensait que le géant du e-commerce allait être dépassé par les enceintes Google Home. Mais celui-ci a finalement su garder une croissance stable tandis que les ventes de Google n’auraient pas été aussi bonnes que prévu.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. turican57

    21 novembre 2019 at 17 h 27 min

    La croissance d’Amazon est pas étonnant si on prend par exemple chez nous en France, Free la intégré à sa box Delta, SFR l’a intégré à sa box haut de gamme et Orange l’intègre dans son enceinte connecté, du coup sur notre marché il y a déjà 3 opérateurs sur 4 qui propose Alexa.

    D’ailleurs pourquoi les opérateurs font le choix d’Alexa et pas de Google car finalement les 2 entreprises se valent, et c’est enfermé le client dans un écosystème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests