Ces petits drones un peu spéciaux que vous n’avez pas vus en 2013

Il n’y a pas que l’AR Drone et le DJI Phantom dans la vie. D’autres drôles de drones de loisirs sont discrètement apparus en 2013.

2013 a été une année très riche pour les passionnés de drones, d’acrobaties et de vidéos aérienne. Pourrait-on parler d’explosion ? En tout cas, le fait est que de nombreux particuliers se sont déjà mis à la vidéo aérienne par pur loisir. La raison : des appareils qui sont nettement plus abordables et pas seulement réservés aux professionnels entreprises.

Si la masse ne connaît encore que les deux modèles les plus populaires (à savoir l’AR Drone de Parrot et le DJI Pantom), sachez qu’il y a de nombreuses start-up qui ont voulu mettre leurs concepts originaux en avant. Découverte de ces machines volantes qui ont majoritairement fait leurs apparitions sur les plateformes de financement participatif et qui pourraient être produits en masse, plus tard. Voici quelques-uns qui ont attiré notre attention…

 Zyphius : le drone aquatique

Qui a dit que seuls les airs pouvaient être envahis par ces petits véhicules autonomes. Vous souhaitez filmer ce qui se passe sous l’eau ? Vous auriez pu participer à la campagne de financement du Ziphius. Pour l’équivalent de $195, vous auriez pu acquérir un drone aquatique capable de filmer en Full HD et à 360° ce qui se passe sous l’eau (ou en surface). Il peut naviguer pendant 1 heure, à une vitesse maximale de 100 km/h. Les participants devraient recevoir leurs drones Zyphius en mars 2014.

Hex : un drone pas cher qui tient dans la paume de votre main

Quand je dis « pas cher », je veux dire « l’équivalent de $149 ». Mais à ce prix-là, vous avez un mini-drone capable de tenir 7 minutes dans les airs, qui se pilote avec un smartphone et qui filme en haute résolution. Sa taille minuscule fait de lui un parfait drone espion. Il s’agit d’un hexa-rotors.

PowerUp : pour les nostalgiques de l’avion en papier

Le PowerUp n’est pas un drone mais plutôt un kit qui va vous permettre de motoriser votre avion en papier. Il est constitué d’un petit moteur, des capteurs, d’un gouvernail et de transmetteurs/récepteurs. Il se connecte à l’iPhone, à partir duquel il est commandé. Le pilote agit sur le gouvernail et la puissance du moteur. Ici il ne s’agit pas de filmer des images aériennes mais de réaliser des acrobaties (avec un avion en papier).

Une voiture téléguidée qui vole ? Oui, cela existe

Le « B » est un mini-véhicule tout-terrain qui vole. Comment ? Il est équipé de 4 hélices qui le permettent de décoller verticalement et de voler, mais aussi de roues orbitales qui le font rouler. Un concept plus qu’original qui coûte tout de même $320 pour avoir le Kit Complet. La campagne KickStarter du « B » a été lancée en juillet et les participants ont normalement reçu leurs drones ce mois de décembre.

Drone It Yourself : faire voler un livre ou une roue de bicyclette

Il s’agit d’un kit qui permet de fabriquer son drone soi-même (donc, des connaissances sont tout de même nécessaires) et de faire voler plus ou moins n’importe quoi. Vous le faites vous-même et selon vos préférences.

Un cadeau de noël pour vos enfants ?

Il ne s’agit pas, à proprement parler, d’un drone mais d’un jouet. La surprise qui fera sursauter votre petit garçon : un Iron Man qui vole. Commercialisé aux Etats-Unis depuis peu, le RC Extreme Hero Iron Man est produit par EB Brands et coûte l’équivalent de $70. Il a une autonomie de 10 minutes, peut atteindre les 60 mètres d’altitude et se contrôle avec une télécommande. L’idée est venue d’un droniste qui aimait faire voler des personnages de comics et qui vendait des tutoriels.

Et n’oubliez pas de retrouver toute l’actualité des drones et du vol en immersion sur notre site spécialisé Smartdrones.fr


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Marrant comme le mot drone est venu dans l’air du temps.

    On ne parle plus que de ça, comme si c’était une nouvelle révolution, alors que ça fait des décénies que le vendeur d’à côté de chez nous propose déjà des objet télécommandés.

  2. Eric

    @brazomyna : certes, mais les drones actuels n’ont plus grand chose à voir avec les objets télécommandés du magasin de modélisme d’à côté en termes de technologies, on compare un peu la préhistoire et le futur là 🙂

  3. Attention à la lois en vigueur en France, si emport de cameras, VOL STRICTEMENT INTERDIT !!..
    http://aerofilms.fr/blog/regle.....avril-2012

  4. Y’a quand même une confusion entre drone (appareil au vol autonome) et objet radio-commandé (guidage uniquement manuel, quelque soit le niveau technologique du bidule).

    Mon avion radio-commandé a beau ne peser que 16g, être capable de voler la nuit, il n’en est pas pour autant un drone car je dois le piloter manuellement (via une radio-commande 2.4Ghz dernière génération).

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Ne dites plus « sexting ». Dites « textopornographie » !

Une actualité qui va réjouir les puristes de la langue française : le mot anglo-saxon « sexting » a été...

Fermer