Suivez-nous

Lifestyle

Les services de covoiturage pourraient être durablement affectés par la crise

Les comportements des consommateurs risquent de changer après le confinement.

Il y a

  

le

 
Blablacar rachète Ouibus à la SNCF
© Presse-citron.net

En quelques semaines à peine, les mesures de confinement adoptées un peu partout dans le monde ont déjà beaucoup changé nos habitudes. Fort logiquement, les déplacements se sont fortement réduits. Cela se ressent déjà sur un secteur comme le VTC. D’après les données de SuperFly, qui réalise des relevés anonymisés auprès de ses utilisateurs, les trajets Uber ont chuté de 94 % en mars sur le territoire américain.

Le covoiturage est lui aussi fortement impacté. Dans une interview donnée à nos confrères du Journal du Net, Nicolas Brusson, le directeur général et co-fondateur de BlaBlaCar, précisait que « presque tout est à l’arrêt ». « Je prépare les équipes et le business de Blablacar à une reprise très lente sur 12 à 18 mois », ajoutait-il.

Le marché américain est lourdement frappé

Un sondage mené cette fois aux États-Unis semble confirmer ces grandes difficultés qui pourraient bien se maintenir après le déconfinement. Commandé par la société CarGurus, il a permis d’interroger 722 acheteurs de voitures. Parmi ceux qui ont l’habitude de covoiturer, 39 % ont déjà décidé de moins utiliser ces services à l’avenir ou de totalement arrêter. 43 % prévoient d’y recourir comme ils le font actuellement et 18 % pourraient d’avantage en faire usage.

Il faut toutefois se montrer prudent avec ces études menées en pleine crise. Les comportements vont probablement se modifier en lien avec l’évolution de la pandémie. Si des mesures de distanciation sociale restent nécessaire, on peut néanmoins s’attendre à voir les services de covoiturage toujours en difficulté dans les mois à venir.

Face à ces perspectives, les entreprises du secteur s’organisent. BlaBlaCar a par exemple organisé un hackathon les 2 et 3 avril dernier. L’objectif était selon Nicolas Brusson « de se demander comment nous pouvions utiliser nos forces, une base de 17 millions d’inscrits en France et un système de notation renforçant la confiance. » L’entreprise espère aussi renforcer son service BlaBlaLines pour les trajets domicile-travail.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests