L’étonnant système de navigation que prépare Mercedes pour ses prochains modèles

Les prochaines générations de Mercedes seront équipées d’un système vocal de navigation révolutionnaire.

Vous avez déjà essayé de dicter une adresse de destination dans le GPS de votre auto ? Nous sommes d’accord, ça ne marche pas, et ça n’a jamais marché. Même sur des modèles premium qui facturent l’option à un prix équivalent à deux mois de salaire médian. Alors bien sûr il y a Apple Car Play ou Android Auto, mais cela concerne encore peu de voitures et surtout l’intégration laisse franchement à désirer (c’est un utilisateur quotidien qui vous le dit), quand elle n’est pas franchement merdique.

Et puis, une fois que vous avez réussi à saisir la bonne adresse, ce qui vous prend généralement autant de temps que vous y rendre, il reste encore la question de la précision du GPS. Certes le système est de plus en plus précis (entre 5 et 10 mètres généralement) et promet de l’être encore plus puisque l’européen Galileo annonce une marge d’erreur d’un mètre, voire moins, dans son système de guidage.

Mercedes a peut-être trouvé la solution. Elle s’appelle what3words et elle est tellement étonnante que je n’hésiterai pas à la qualifier de révolutionnaire, et pourtant j’utilise généralement e mot avec beaucoup de parcimonie.

Le monde divisé en carrés de 3 mètres

what3words est un système d’adressage global qui a divisé le monde en carrés de 3m x 3m, chacun avec une adresse unique composée de 3 mots de dictionnaire. L’adresse de 3 mots ///genau. freundin. tagebuch, par exemple, se réfère à l’entrée exacte de 3m x 3m de l’usine de fabrication Mercedes-Benz à Stuttgart-Untertürkheim.

Le constructeur de voitures de luxe a intégré what3words dans son système d’info-divertissement de prochaine génération qui sera lancé l’an prochain. Les conducteurs pourront taper ou dire 3 mots pour localiser une destination précise n’importe où dans le monde. Le système a été intégré dans une unité de démonstration présentée au Salon de Francfort.

what3words élimine bon nombre des frustrations rencontrées par les conducteurs qui utilisent la voix pour entrer des adresses routières traditionnelles du fait qu’il est le premier système de navigation spécialement conçu pour la saisie vocale. Les adresses en 3 mots sont plus fiables que les adresses routières ou les codes postaux, ce qui permet aux conducteurs de naviguer avec précision jusqu’ à une entrée de bâtiment ou un parking spécifique. what3words couvre également le monde entier et peut être utilisé pour se rendre en voiture dans les parcs, les plages, des marchés et même des lieux ou boutiques éphémères, ce qui serait difficilement envisageable avec un système de navigation traditionnel.

Les adresses traditionnelles n’ont pas été construites pour la saisie vocale

Selon Chris Sheldrick, PDG et co-fondateur de what3words, les adresses de rue traditionnelles n’ont tout simplement pas été construites pour la saisie vocale. Par exemple, « 15 Ammanford Road » et « 50 Ammanford Road » sont difficiles à distinguer pour un système vocal, et de nombreux noms de maison et de route ne sont pas uniques. Il y a 14 différentes « Church Street » à Londres, et 632 rues « Juarez » à Mexico. Les adresses de rue utilisent également des milliers de mots dont la prononciation est presque impossible à deviner. Toujours en Angleterre par exemple, le nom de la ville de Godmanchester se prononce en fait « Gumster ».

Lorsqu’un conducteur saisit une adresse de 3 mots par voix ou texte, la technologie what3words la convertit en une coordonnée. La voiture est ensuite acheminée jusqu’ à cet endroit précis à l’aide de son système de cartographie et de navigation intégré. what3words est actuellement disponible en 14 langues, avec plus en développement, ce qui permet aux gens de dire une adresse de 3 mots dans leur langue maternelle pour entrer leur destination.

En revanche, il n’est pas précisé comment sont répertoriés les carrés de 3 mots et 3 mètres, et donc comment on les appelle dans le système vocal.


8 commentaires

  1. Guillaume Lapierre on

    Si l’idée parait intéressante elle ne trouvera sa voie (!) que si les coordonnées sont universelles… et donc qui maintient l’annuaire des carrés, décide des nommages, etc.Se pose ensuite la question de retenir ces coordonnées ? Si je peux me rappeler que ma maison est à chat.bronze.soleil il est tout aussi facile de mémoriser ses coordonnées dans la mémoire du GPS… par contre c’est idéal pour marteler l’info dans une publicité radio et/ou TV ! De belles promesses, je suis curieux de voir où ça va nous mener 🙂

  2. En fait ce système est déjà intégré dans le Geoportail de l’IGN. Un clic droit sur un point et vous avez les coordonnées en 3 mot. Ceci dit je n’ai pas très bien compris qui nomme et s’il y a des règles de nommage…

  3. Emmanuel Bouillon on

    MouaisSur Android Auto ou Google Maps, quand je l’utilise, la plupart du temps c’est très efficace ^^ Je vois peu l’intérêt de ce nouveau système…

  4. En restant en France, essayer avec une adresse au pays Basque ou en Alsace… Imaginer ensuite entrer une adresse à l’étranger sans maitriser la langue.

  5. La saisie d’adresses par la reconnaissance vocale intégrée de ma 3008 marche très bien. Même sans CarPlay ou Android Auto. Essayer c’est l’adopter. 

  6. Ça marche aussi tres bien chez BMW. Pas besoin de système « révolutionnaire ». Juste un bon système de navigation « professionnal ».

Répondre