L’histoire de la start-up tuée par une ligne de code est fausse

Mais elle a permis à cette start-up de faire le buzz.

Pinochio

Même si vous ne suivez pas régulièrement l’actualité techno, vous avez peut-être entendu parler de la mésaventure de l’Italien Marco Marsala qui avait raconté qu’il a tué sa start-up en validant une ligne de code.

« La nuit dernière, j’ai accidentellement lancé, sur tous mes serveurs, un script », explique-t-il dans un forum spécialisé pour demander de l’aide. Le script en question, « rm –rf », aurait supprimé tous les dossiers des clients de sa boite, qui gère plus de 1 500 sites web. Et l’info a rapidement fait le tour du monde.

Mais en vérité, il s’agissait d’un coup de marketing viral bien ficelé qui a permis, selon le patron, de faire de la publicité gratuite pour son entreprise. Comme l’explique France Info, le site La Republica a pu retrouver Marco Marsala qui vit à Gênes.

Et celui-ci assure que son entreprise ainsi que les données de ses clients vont bien. Il aurait inventé cette histoire afin de faire le buzz. Et ça a plutôt bien marché (il vous suffit de taper Marco Marsala sur Google pour vous en convaincre). Reste à savoir si sa nouvelle visibilité mondiale lui permettra d’avoir de nouveaux clients. Après, il faut noter que ce coup de com’ aurait été inspiré par un ami à qui ce type de mésaventure est réellement arrivé avant 2006 (donc ça peut arriver).

(Sources : 1 / 2 )


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Gérard Menfroy on

    Ah, et les backups sont en options chez eux. Si je suis client chez eux, je me casse vite fait. J’aime pas ce genre d’humour à deux balles.

Répondre