Lifestream.fm, comme son nom l’indique

(éloignez les enfants, ça va parler geek, là) Si vous aimez le micro-bloguing, les agrégateurs d’agrégateurs de lifestream, si le signal social est votre truc, bref si comme moi vous adorez les trucs dont vous êtes encore incapables de dire s’ils sont indispensables ou totalement futiles, si vous aimez Friendfeed, il y a des chances

(éloignez les enfants, ça va parler geek, là)

Si vous aimez le micro-bloguing, les agrégateurs d’agrégateurs de lifestream, si le signal social est votre truc, bref si comme moi vous adorez les trucs dont vous êtes encore incapables de dire s’ils sont indispensables ou totalement futiles, si vous aimez Friendfeed, il y a des chances que vous adoriez Lifestream.fm

Lifestream.fm fait tellement de choses que je suis fatigué rien qu’à l’idée de toutes vous les décrire donc on va faire court car l’essentiel est ici :

Lifestream.fm agrège l’ensemble de vos activités sur les différents réseaux sociaux afin de les diffuser sous la forme d’un flux unique de type blog

Et quand je dis « l’ensemble de vos activités » ce n’est pas juste une vue de l’esprit : Lifestream, à l’heure où j’écris ces lignes, référence pas moins de 61 sites communautaires et affiche vos récentes activités sur chacun d’entre eux, comme par exemple vos derniers votes sur Digg, vos favoris partagés sur Google Reader, mais également vos dernières vidéos chargées sur YouTube, et même les articles que vous avez récemment édités sur… Wikipedia, ou encore vos derniers commentaires via Disqus. Sans parler bien sûr de vos derniers Twitts et billets de blogs.

Bref, l’enfer. Le genre de truc où si tu acceptes l’ensemble des trackings tu es pisté comme une bête dans le moindre de tes mouvements à travers la toile. Comme si un foutu hélico à caméra de CNN tournait en permanence au-dessus de ta tête de geek.

Ajoutez à cela le fait que le formulaire d’inscription est assez indiscret puisqu’il vous demande votre sexe, votre âge et en gros votre adresse (mais rien n’est obligatoire) et vous auriez un vrai Big Brother 2.0

Ou pas. Car si vous voulez la jouer profil bas, n’indiquer que ce que vous souhaitez, vous pouvez, et dans ce cas Lifestream.fm devient plaisant à utiliser et bien mieux organisé que Friendfeed par exemple (normal, Lifestream est allemand, ach !)

Dernière subtilité comme on les aime quand on adore appuyer comme un con sur tous les boutons : outre la possibilité d’installer un badge sur son site (comme ci-contre) et le widget au format Adobe Air, vous pouvez envoyer un lien directement par sms vers un mobile (cliquer sur Tools > Beam to a mobile). Clic, bip bip, vous avez un message.

Mon Lifestream est ici, mais vous ne saurez pas grand chose de plus sur moi que ce que je veux bien diffuser. C’est vrai quoi, j’ai une vie assez dissolue comme ça pour ne pas en ajouter.


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Salut Eric,

    Tu avais déjà donné l’info d’un service similaire il y a quelqu’un temps et j’ai oublié le nom :/
    C’était exactement le même principe, cela reprenait nos activités twitter, myspace,etc… tu avais même dis que tu ne comprenais pas pourquoi facebook était par défaut désactivé

    ++

  2. je me suis toujours demandé :
    QUEL EST L’INTERET DU MICRO BLOGGING ?
    Je me le demande par la minable population sur twitter.
    ———————————–
    Les pin up revisitent l’actualite :
    pinup.over-blog.com/

  3. Pingback: De tout de rien, c'est la boîte à liens ! [22/9] | Weezonaute, le blogueur masqué

  4. Pingback: Gestion de votre lifestream avec des services web

Send this to a friend